Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
 
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Séparateur
L'ouverture française aux sociétés militaires privées, de la concurrence tacite à la complémentarité tactique
Par le chef d’escadron CADOUX
Image
Conséquence logique au processus d’externalisation initié depuis plusieurs années maintenant, la France a décidé en février 2012 d’autoriser les sociétés militaires privées (SMP) à prendre une plus large part dans la fourniture de services de sécurité ou de défense. L’irruption des SMP dans la sphère du combat devient donc une réalité de plus en plus prégnante.
Séparateur
ONUCI: les casques bleus sont-ils devenus un mal nécessaire?
Par le chef de bataillon Cédric DUVERGER
Image
Les forces œuvrant dans le cadre des missions de maintien de la paix sous mandat de l’ONU rencontrent de grandes difficultés à planifier et à conduire efficacement des opérations d’envergure. La composante militaire constituée de contingents très hétérogènes n’agit plus de façon autonome et souffre de ne pas avoir d’objectif propre clairement assigné.
Séparateur
La contre-reconnaissance
Par le Colonel Michel YAKOVLEFF
Image
Définitions: - contre-reconnaissance (mener une) Mission qui consiste à détruire ou au minimum à neutraliser les éléments de reconnaissance adverses infiltrés ou en cours d'infiltration dans une zone donnée. - Contre-renseignement Actions comprenant: 1- la neutralisation ou destruction des moyens de renseignement adverses; 2- les actions de déception dont : a- la simulation, procédé qui inclut l'emploi des leurres matériels et physiques ainsi que la déception électronique ; b- la dissimulation.
Séparateur
«Aux armes citoyens!»: guerre et finances, politique et souveraineté
Par le Lieutenant-colonel Christophe de LIGNIVILLE
Image
La situation préoccupante des finances publiques françaises a longtemps semblé rendre irréconciliables les enjeux militaires et budgétaires. En ces temps où la sécurité du citoyen et la défense de la nation ont retrouvé une place centrale dans le débat public, il semble opportun de mieux faire comprendre l’articulation défense-budget-souveraineté.
Séparateur
Faut-il, aujourd’hui, relire l’œuvre du Général Jules Louis LEWAL ?
Par le Général (2°s)ALLAIN BERNÈDE
Image
Cet auteur, pour une part oublié, peut-il revenir d'actualité ? Au lecteur d'en décider ! Après une dizaine d’années de mise en œuvre d’une refondation de l'armée de Terre, la troisième du genre[1] en trois siècles d’existence d’une armée française permanente, il n’est pas forcément superflu de jeter un regard critique sur le chemin parcouru comme le faisait dans les débuts de la IIIe République le fondateur de l’Enseignement militaire supérieur, le général Jules Louis Lewal, en publiant, entre autres, Lettres à l'Armée sur sa réorganisation[2]… 1872 et 1873, puis en 1897 La chimère du désarmement[3]. Vérifions donc s’il n’y a point là de « grain à moudre » quand ce ne serait que pour une simple méthode de réflexion. « L’erreur de tous ceux qui organisent des armées est de prendre l’instant momentané pour un état permanent. Ils oublient que pour rester vivante une armée doit se modeler sur la courbe des événements. » Général von Seeckt, (1866-1936).
Séparateur