Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
 
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Séparateur
Des zouaves pontificaux aux «volontaires de l’ouest», la mutation d’un corps hétéroclite et peu expérimenté en une troupe d’élite (1860-1871)
Par Monsieur Laurent GRUAZ
Image
Laurent Gruaz nous conte ici une histoire méconnue, celle de ces volontaires franco-belges devenus zouaves pontificaux, ayant initialement servi sous la bannière du Pape, et qui se sont battus ensuite en 1870 pour les armes de la France sous la dénomination de «volontaires de l’ouest». Foi en un idéal, esprit de corps, pouvoir d’entraînement des chefs sont les mots-clefs de cette véritable et originale saga. La seconde partie de cette riche histoire sera publiée dans le numéro de juin des Cahiers.
Séparateur
L’artillerie française pendant la Première Guerre mondiale
Par le Général d’armée de PERCIN de NORTHUMBERLAND
Image
Le Général de Percin retrace dans cette étude l’évolution capacitaire de l’artillerie française durant la Grande Guerre. Il souligne les différences initiales entre les doctrines d’emploi française et allemande, et nous montre comment la pensée militaire, l’outil industriel, mais aussi un certain esprit d’inventivité, ont su faire de notre artillerie un acteur significatif de la victoire.
Séparateur
L’année 1915
Par le Général d’armée de PERCIN de NORTHUMBERLAND
Image
Comme le souligne lui-même l’auteur de cette rétrospective, l’année 1915 fut la plus terrible de la Grande Guerre. Paradoxalement, on l’évoque pourtant bien moins que les autres années du conflit, avec leur cortège des batailles de la Marne, de la Somme, de Verdun ou du Chemin des Dames… Le Général de Percin nous rappelle ce que fut 1915, marquée sur le plan tactique par l’enterrement en tranchées des belligérants malgré des actions d’éclat ponctuelles, et sur le plan stratégique par la mondialisation des engagements militaires.
Séparateur
De l’année des ruptures (2015) à celle des opportunités (2016)
Par le Général de corps d’armée Philippe PONTIÈS, inspecteur de l’armée de Terre
Image
Si, pour la France, 2015 a constitué une véritable rupture stratégique, l’irruption du terrorisme djihadiste au cœur même de nos villes a représenté pour les armées en général, et l’armée de terre en particulier, un profond bouleversement du paradigme sécuritaire.
Séparateur
La France ou l’éloge de la manoeuvre
Par le Chef de bataillon Le Calvez
Image
La guerre n’est aujourd’hui plus un tabou et les hommes politiques semblent plus enclins qu’auparavant à la livrer pour protéger les différents intérêts nationaux ou pour honorer les accords de défense. Les choix capacitaires faits par la France lui assurent encore la possibilité de couvrir l’ensemble du spectre des interventions parce qu’elle est consciente du risque de durcissement des opérations, mais aussi parce qu’elle cultive son particularisme
Séparateur