Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
 
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Séparateur
Intelligence économique et stratégie d’influence : état des lieux
Par le Chef d’escadron de WARREN Thibaud
Image
Dans la compétition économique que se livrent les Etats et les blocs de puissance, les stratégies d’influence ont une place prépondérante. Pour cela il est nécessaire de peser sur les normes, d’adopter une posture offensive pour diffuser ses idées ou ses concepts et de mettre en place une ingénierie d’influence professionnelle. Point de situation sur la liberté d’action de la France dans ce domaine.
Séparateur
Unrestricted warfare: sommes-nous prêts?
Par le commandant Pascal NOËL
Image
Les grands pays alliés ou adversaires potentiels préparent activement le volet cybernétique du soutien aux opérations. La France est-elle consciente de cette menace et s’y prépare-t-elle concrètement?
Séparateur
La conscription, une chance pour l’Afghanistan ?
Par le capitaine SIMONNEAU
Image
La communauté internationale a imposé à l’Afghanistan une armée de métier, alors que ce pays souffre d’un manque d’identité nationale. Les autorités afghanes ont à plusieurs reprises évoqué la possibilité d’adopter un système de conscription, qui pourrait être un catalyseur du développement du sentiment national.
Séparateur
Mélopée militaire
Par Madame le Professeur Françoise Thibaut
Image
Dans les livres ou les films d’aventures, il y a toujours un moment où le héros se trouve coincé au-dessus d’une crevasse dont les flancs s’ouvrent de plus en plus largement, l’obligeant à un grand écart fatal qui le projettera au fond du trou. Fort heureusement, un plésiosaure ou un drone, ou bien encore une divinité sortie de cieux magiques le tire de ce mauvais pas et, à la fin, il épouse la princesse…. L’Armée française est dans la position de ce malheureux, mais pour elle, hélas, aucun drone (dont elle s’est fait piquer la technologie théorique par on ne sait plus qui…) ne viendra la sauver. Et sa sourde mélopée n’est entendue de personne.
Séparateur
La réserve britannique: débats et questions en cours.
Par le général de division (2S) Maurice de LANGLOIS
Image
Le Royaume-Uni a déployé en opérations ces dernières années, principalement en Afghanistan, entre 24 000 et 27 000 réservistes, soit près de 10% des effectifs d’active. La décision de la SDSR[1] d’augmenter les effectifs des forces de réserve britanniques de 30 000 aujourd’hui à 35 000 à l’horizon 2020 correspond à la volonté du gouvernement de s’aligner sur les modèles américain et australien, qui peuvent déployer en opérations des réservistes jusqu’à 40% des effectifs totaux. Cela veut dire que, en plus de l’envoi de spécialistes individuels, ce sont des unités constituées qui pourront partir. Cette décision est une réponse aux réductions budgétaires et aux déflations d’effectifs. [1] La SDSR (Strategic Defence and Security Review), a été présentée en octobre 2010.
Séparateur