Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
 
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Séparateur
Liban: la guerre par procuration
Par le Capitaine Clément NOËL
Image
Multiconfessionnel par sa réalité et par son système politique, le Liban connaît aujourd'hui une situation sécuritaire extrêmement précaire. Dans un Proche-Orient qui a plus que jamais besoin d’États stables, il est historiquement un territoire sur lequel se déroule la guerre des autres. La France, aux côtés d’autres États, entend contribuer à cette stabilité.
Séparateur
«Les forces terrestres au contact»
Par le Général de corps d’armée Arnaud SAINTE-CLAIRE DEVILLE, commandant les forces terrestres
Image
Pour des forces terrestres ayant atteint un stade éprouvé de maturité professionnelle, mais soumises à très fortes tensions tant sur le plan des ressources que des sollicitations opérationnelles, le modèle «Au contact, notre armée, pour vous» répond à un double impératif. Il s’agit d’une part d’adapter l’outil de combat à des menaces qui se sont singulièrement durcies et rapprochées. Il s’agit simultanément de recouvrer des marges d’employabilité, mises à mal au fil de la contraction continue d’un modèle hérité de la professionnalisation des armées et désormais arrivé en limite de cohérence. Dans le contexte de l’engagement massif et durable des forces terrestres sur le territoire national et des conséquences induites, ce besoin d’un nouveau modèle prend une acuité singulière.
Séparateur
L’impression 3D au service du soutien opérationnel
Par le Capitaine Hervé CAUET
Image
Dans un souci d’amélioration continue, le principe d’optimisation du maintien en condition opérationnelle (MCO) des matériels aéronautiques, maritimes et terrestres selon le triptyque coût-délai-performance semble toujours pérenne. En rupture avec les schémas logistiques existants, les technologies d’impression tridimensionnelle pourraient devenir une solution alternative ou complémentaire à celles, plus traditionnelles, concourant à cette optimisation.
Séparateur
Qui a fait rentrer la science dans la conduite de la guerre ?
Par le capitaine Philibert de Chastellux
Image
La guerre est un mauvais génie imprévisible qui échappe toujours à celui qui l’a libéré. Une fois déclenché, il prospère, sans se soucier des intentions des gouvernants qui l’ont initiée. Il suffit de penser à l’engrenage fou des alliances qui entraîna le déclenchement de la 1ère Guerre mondiale. Ce constat a incité tous les protagonistes de toutes les époques à rationnaliser la guerre, la modéliser et la théoriser. Quoi de plus approprié que la démarche scientifique, qui ne laisse pas de place aux passions humaines, pour donner les clés de compréhension d’un conflit, et partant de là celles de la victoire militaire. Car celui qui sait et qui comprend prend l’initiative et donc une option pour la victoire.
Séparateur
Robotisation : vers la fin des pilotes militaires d’hélicoptère ?
Par le CNE Humbert
Image
L’édition 2013 du Salon international de l’aéronautique et de l’espace de Paris-Le Bourget a permis à de nombreuses sociétés de présenter un nombre jusque-là inédit de drones et robots en tous genres, pour des applications tant civiles que militaires. Présents depuis plusieurs décennies dans le domaine des voilures fixes, les industriels investissent de manière nouvelle le domaine des voilures tournantes. De fait, aucune opération armée d’envergure depuis la guerre du Golfe en 1991 n’a été menée sans la présence plus ou moins prégnante de drones - aéronefs non habités aux pilotes déportés - ou plus récemment encore de robots, systèmes automatisés et préprogrammés, capables d’effectuer leurs missions de manière autonome. Car ces technologies sont de moins en moins couteuses, à l’inverse des soldats de nos armées occidentales dont la vie, elle, est de plus en plus chère, notamment aux yeux des opinions publiques.
Séparateur