Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
 
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Séparateur
Et si Napoléon avait combattu Daech ?
Par le LCL JORDAN
Image
Nous rappelons souvent que l’histoire militaire peut parfois nous apporter des enseignements ou des clés de compréhension pour mener des campagnes contemporaines.
Séparateur
Pour une approche managériale de l’esprit LECLERC
Par le Chef de bataillon Damien CARLIER
Image
Exemple pour des générations d’officiers, le général Leclerc peut également prétendre à servir de référence à l’action managériale. En appliquant une grille de lecture managériale à l’action de cette figure emblématique, l’auteur invite à reconsidérer les relations existantes ou supposées, voire honnies entre les champs du commandement et du management.
Séparateur
La simulation opérationnelle au profit de l’armée de Terre
Par Monsieur HENRI BUENAVIDA
Image
Apparue dans la dernière décennie du XXème siècle, la simulation opérationnelle est maintenant devenue incontournable, que ce soit à des fins de formation, d’entraînement, ou d’études technico-opérationnelles. Sa valeur ajoutée n’est en effet pas niable, même si, in fine, rien ne remplacera jamais «l’effet terrain»: le virtuel et le réel doivent demeurer complémentaires! Cet article, rédigé par un de nos meilleurs experts nationaux, fait le point de situation sur ce domaine, dans l’armée de Terre actuelle comme dans celle des prochaines années.
Séparateur
Pour le meilleur et pour l’Empire
Par le Lieutenant-colonel MICHEL GOYA
Image
La France est devenue une île stratégique lorsque les menaces ont disparu à ses frontières. Simultanément, elle n’a jamais été aussi ouverte économiquement sur un monde qui tend à remplacer l’affrontement bipolaire par un nouveau «grand jeu» entre de nombreux rivaux. Placé dans une situation similaire au début du XIXème siècle, le Royaume-Uni est parvenu en quelques dizaines d’années à régner sur le quart de la population du monde. À une époque où la France s’interroge sur sa stratégie nationale, il n’est peut-être pas inutile d’examiner les raisons du succès britannique au cœur de la première mondialisation.
Séparateur
«Puisse le roi disposer de ma tête après la bataille», ou «de la prépondérance de l’esprit sur la lettre».
Par le Chef d’escadron Stéphane TRUNKWALD
Image
« Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd’hui» . Par ces mots et soulignant auparavant la tempête mécanique terrestre et aérienne allemande qui a plongé la France dans les affres de la défaite, le Général de Gaulle semble minimiser le facteur clef qui a permis cette victoire éclatante des armées allemandes en juin 1940. En effet, plus que les chars, les avions, l’artillerie ou les troupes motorisées, ce sont les doctrines et la formation des officiers d’état-major allemand qui ont eu raison de nos armées, et surtout leur esprit d’initiative développé depuis les plus bas échelons jusqu’aux plus hauts ».
Séparateur