Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
 
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Séparateur
L’armée française en opérations: la grande bavarde?
Par le Chef de bataillon Pierre DESQUESSES
Image
Les militaires français en opération ont tendance à se livrer trop facilement aux journalistes. Les conséquences peuvent être dramatiques pour la conduite des opérations et nécessitent une prise de mesures à court et moyen termes.
Séparateur
L’Air mobility La “1st Cav” U.S. au Vietnam 1965 – 1972
Par DESTIA
Image
Dès 1963, pressentant que l’armée américaine aurait à s’engager directement au Vietnam, le général Wheeler, chef d’état-major de l’armée de terre américaine décide la constitution d’une grande unité aéromobile destinée à la lutte anti subversive en région lointaine et à l’intervention rapide. Entre 1950 et 1960, l’armée US avait connu un accroissement exponentiel de sa capacité aéromobile, passant de 57 machines à plus de 5 000. Mais, alors que jusque là, le concept d’emploi des unités de l’ « Army Aviation »américaine était demeuré fondé sur le soutien aéromobile, c'est-à-dire un appui depuis les hélicoptères à la manœuvre terrestre et à son rythme, dans le cas présent, il s’agit de disposer d’un outil du niveau divisionnaire qui intègre les hélicoptères à la manœuvre terrestre, mais à leur rythme propre et indépendamment de celui des opérations conduites au sol.
Séparateur
Quand l’argent est stratégique
Par Monsieur Hervé JUVIN
Image
Traiter de stratégie en matière d’activité bancaire, financière et de marchés de capitaux a-t-il un sens? Oui, car il n’y a pas de puissance militaire sans une économie forte. Les effets de la libération des échanges, de l’abandon d’attributions étatiques au secteur privé, bancaire notamment, ont conduit à une situation dont les conséquences ne sont pas seulement économiques, mais également morales, sociales et politiques, donc globales. La crise actuelle illustre l’importance stratégique acquise par la sphère financière, importance qui apparaît au moment même où la validité des systèmes et la vérité des prix sont prises en défaut. Tout militaire, tout stratège, doit être convaincu de cette extension imprévue du champ de bataille.
Séparateur
Le combat des Cadets de Saumur 2ème partie
Par le CBA Eric Henrio
Image
Après l’offensive de mai 1940, la France ne dispose plus alors que de 40 divisions parvenant toutefois à se replier en bon ordre, face à 138 divisions ennemis attaquant sur 3 axes en direction de Rouen, Paris et Dijon. Remplaçant le Général Gamelin le 19 mai à la tête des armées, le Général Weygand ne peut cependant que constater l’ampleur de la catastrophe. Ne pouvant repousser l’invasion, il décide fin mai de défendre toutes les coupures humides afin d’empêcher la progression ennemie vers le SUD.
Séparateur
Le combat des Cadets de Saumur 1ère partie
Par le CBA Eric Henrio
Image
« Vous êtes, messieurs, une génération de sacrifiés. Demain vous serez tous morts. » Colonel Charles Michon, juin 1940
Séparateur