Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
 
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Séparateur
Effet majeur et centre de gravité: Compatibilité ou incompatibilité?
Par le Lieutenant-colonel Claude FRANC
Image
Le maniement simultané des notions d’effet majeur et de centre de gravité dans le cadre du processus de raisonnement d’un problème tactique formalisé par la dernière version de la MÉDO (méthode d’élaboration d’une décision opérationnelle) soulève des difficultés soulignées de façon récurrente par ses utilisateurs, tant au sein des forces qu’en école. Le principal obstacle sur lequel butent les praticiens de la tactique semble résider dans une certaine confusion entre ces deux notions, née d’une possible duplication entre elles, aggravée en outre par une distinction mal définie des notions réelles qu’elles recouvrent.
Séparateur
Chronos, dieu de la guerre ?
Par le chef de bataillon Geoffroy RONDET
Image
«Le moment est le dieu de la guerre, c’est lui qui y décide de tout» Le temps est une donnée relative et irréversible. C’est pourquoi sa gestion demande une véritable réflexion de la part du décideur afin d'être maîtrisée et d'être ainsi un facteur de domination de l'adversaire.
Séparateur
Doit-on enseigner Sun Tzu aux militaires ?
Par DESTIA
Image
La plupart des écoles de commerce enseignent les préceptes de Sun Tzu. Paradoxalement, bien que la connaissance de L’art de la guerre relève de l’attendu pour chaque officier, son étude ne fait quasiment pas partie de l’enseignement militaire français. La place du stratège chinois ne mériterait-elle pas d’être mieux considérée dans nos académies ? Après avoir brossé le tableau de la situation en France et dans le reste du monde, nous chercherons à déterminer si l’étude de L’art de la guerre présenterait un réel intérêt pour l’instruction tactique du militaire, et s’il serait alors justifié d’y consacrer quelques heures de cours en école de formation des officiers, à l’Ecole d’Etat-Major, à l’Ecole de Guerre voire au Centre des Hautes Etudes Militaires. Au final, nous verrons que si nombre de préceptes de Sun Tzu demeurent d’une étonnante pertinence et auraient toute légitimité à être transmis, la structure des études militaires françaises n’est guère sujette à recevoir un tel enseignement. Néanmoins, quelques substantielles modifications pourraient être apportées afin d’améliorer la situation actuelle.
Séparateur
26 mars 1351 - Le combat des trente - Guerre de succession de Bretagne
Par DESTIA
Image
Le combat des Trente est un fameux épisode de la guerre de succession de Bretagne qui se déroula le 26 mars 1351 en pays Vannetais, entre Josselin et Ploërmel, près du « chêne de la lande de Mi-Voie ».
Séparateur
La bataille de Craonne - 7 mars 1814 (1)
Par DESTIA
Image
Napoléon tente de faire échec à la marche sur Paris de trois armées coalisées (Winzegrode, Schwartzenberg et Blücher). Son armée est trop peu nombreuse pour obtenir un succès décisif. Après une brillante campagne de février, Napoléon délaisse au Sud Schwartzenberg, pour marcher vers le Nord à la poursuite de Blücher. Le 2 mars, il franchit la Marne à la Ferté-sous-Jouarre.2 Après la capitulation de Soissons le 3 mars, les forces coalisées (Blücher au Sud et Winzegrode au Nord) peuvent opérer leur jonction. Ne pouvant plus emporter la décision sur Blücher au Sud de l’Aisne, Napoléon cherche donc l’affrontement au Nord de la rivière.
Séparateur