Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
 
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Séparateur
Quel avenir pour les projections maritimes des forces terrestres ?
Par l’IC2 Pierre-Jean RONDEAU
Image
Depuis la seconde guerre mondiale, les récentes opérations extérieures ayant impliqué les forces armées terrestres françaises (maintien de la paix, force d’intervention, coopération militaire…) ont toutes eu lieu loin de nos frontières. Pour répondre à cette nouvelle donne, le format logistique et opérationnel de nos armées a donc dû évoluer.
Séparateur
Aller plus loin dans les ACM ?
Par le Lieutenant-colonel (R) BERNARD BON
Image
L’idée est aujourd’hui communément répandue que les guerres que nous avons à mener diffèrent des pratiques antérieures sous trois aspects: · les conflits doivent désormais se voir en trois phases (intervention, stabilisation et normalisation) dont le seul succès militaire dans la première n’emporte pas le règlement du conflit, · les forces armées conduisent la guerre au sein et pour les populations civiles, · et enfin apparaissent des adversaires non conventionnels disposant et usant d’une très grande variété de modes d’action (actions asymétriques, stratégies indirectes, moyens non militaires, guerre de l’information…). Nous nous intéresserons ici aux deux premiers points et, plus particulièrement, au traitement des relations qu’une force déployée sur un théâtre d’opération aura à engager et à entretenir avec l’environnement civil dans lequel elle évolue.
Séparateur
La protection de la force en contre-insurrection : un impératif stratégique peut-il mener à une impasse opérationnelle ?
Par le Capitaine Blaise SEGUIN
Image
Pour les armées occidentales engagées en contre-insurrection, le concept de protection de la force doit s’appuyer sur un processus d’actions globales et dynamiques afin d’assurer le nécessaire, mais fragile équilibre entre impératif de protection et préservation de la liberté d’action.
Séparateur
La «réorganisation» de la Bundeswehr. État des lieux sous l’angle de la sociologie militaire (1).
Par le Docteur Heiko BIEHL.
Image
Ce rapport d’étape sur la profonde réorganisation mise en œuvre dans la Bundeswehr, paru dans ce numéro des Cahiers avec l’aimable autorisation du Docteur Heiko Biehl, est rédigé sous un angle original et inhabituel pour nous, celui de la sociologie. Quelles sont les réactions du militaire allemand? Comment évoluent les idées du citoyen allemand face à l’arrivée d’une armée professionnalisée? L’auteur complète ainsi la vision du Général (2S) de Langlois sur l’avenir du couple franco-allemand en matière de défense, exposée dans ce même numéro.
Séparateur
1940-1945 : la Bretagne, champ d’action privilégié pour les forces spéciales. (2ème partie)
Par le Chef d'escadron (R) ERWAN COTARD
Image
L’annonce du débarquement en Normandie ouvre pour la Bretagne une période de guerre totale, marquée par les actions de la Résistance, les combats de Saint-Marcel et de Saffre, puis une impitoyable phase de répression qui prendra fin progressivement avec l’arrivée des Américains, et encore, certaines poches résisteront-elles au-delà du 8 mai 1945… Immergés dans une région de bocages difficile à appréhender, protégés par une population qui leur fournit caches, nourriture et informations, les maquisards multiplient les sabotages et les embuscades contre les ennemis isolés. Ils seront aidés et plus ou moins disciplinés dans leurs actions par deux types de détachements des forces spéciales alliées: les équipes Jedburgh et les parachutistes SAS français.
Séparateur