Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
 
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Séparateur
La mutation du modèle régimentaire
Par le CBA THOMAS
Image
L’évolution des engagements terrestres d’une part, les réformes organisationnelles d’autre part, font apparaître une divergence croissante entre le modèle régimentaire et sa déclinaison en opérations. La question de l’adaptation de ce modèle mérite par conséquent d’être posée.
Séparateur
Physionomie du Corps expéditionnaire français en Italie
Par le Lieutenant-colonel CLAUDE FRANC[1]
Image
Il y a maintenant deux ou trois ans, à l’occasion de la sortie sur les écrans du film «Indigènes», un formidable battage médiatique a donné une image tronquée et un peu caricaturale de ce qu’était réellement l’Armée d’Afrique lors de la Libération. Si on veut en avoir une perception plus conforme à la réalité, il est édifiant de se pencher sur la campagne d’Italie où elle a joué un rôle majeur dans la victoire alliée. En effet, sur le théâtre italien, la France n’a engagé que l’«Armée d’Afrique» élargie aux vieilles formations F.F.L., alors que la campagne de France, conduite de main de maître par de Lattre, a été marquée par l’amalgame des FFI qui, au cours de la campagne, a notablement changé la nature de l’armée[2].
Séparateur
L’honneur du camouflage
Par le Lieutenant-colonel GILLES AUBAGNAC
Image
En même temps que se développent les nouvelles armes, que la guerre devient industrielle et que les conventions internationales remplacent la morale, le XXème siècle apporte une grande nouveauté dans les uniformes et la manière de faire la guerre ; le soldat parfaitement visible n’est plus une nécessité, au contraire.
Séparateur
Pour un retour en grâce de l'apprentissage de la tactique
Par le lieutenant-colonel Gilles HABEREY
Image
« Les principes de la guerre sont à la portée de l’intelligence la plus ordinaire, ce qui ne veut pas dire qu’elle soit en état de les appliquer » Général Dragomirov.
Séparateur
Le fonctionnement d’une coalition au XXIème siècle : l’exemple des Operations «Enduring Freedom» (OEF)et «Iraqi Freedom» (OIF)
Par le Lieutenant-colonel Didier JAMME
Image
«J’admire beaucoup moins Napoléon depuis que je commande une coalition!» Maréchal FOCH. L’état-major américain CENTCOM est un des cinq grands commandements interarmées dont la responsabilité régionale s’étend du Kenya au Kazakhstan et du Liban au Pakistan. A ce titre, son chef, le général Abizaid commande au niveau, simultanément, les conflits iraquien et afghan stratégique soit depuis Tampa sur une base de l’armée de l’air en Floride, soit depuis un PC avancé au Qatar. Au nom de la lutte globale contre le terrorisme, 64 pays, dont la France comme la plupart des grands pays européens, font partie de la coalition engagée dans la Long War soit au titre d’OEF, soit au titre d’OIF, soit au titre des deux opérations.
Séparateur