Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
 
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Auditions Sénat

Audition au Sénat du 3 février 2016
Image
Image
M.  Jean-Yves  Le  Drian,  ministre. - Je  suis  très  heureux  de  vous  retrouver,  selon  un  cycle désormais mensuel, pour débattre avec vous. Nous aurions dû parler davantage des opérations intérieures et de la mise en oeuvre des forces opérationnelles sur le territoire, mais le rapport, prévu pour fin janvier, est en cours de finalisation.
Image
Image
Image
Séparateur
Audition au Sénat du 13 janvier 2016
Image
Image
M. Louis Gautier, secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale. - Je vous présente aussi à tous mes voeux les plus chaleureux pour 2016, en espérant que notre pays puisse tourner la page de cette dramatique année 2015. Nous connaissons le poids des menaces qui pèsent sur lui et les défis qu'il doit affronter en termes de sécurité. La question de l'emploi des forces armées sur le territoire national constitue l'un d'entre eux.
Image
Image
Image
Séparateur
Audition au Sénat du 16 décembre 2015
Image
Image
Général Didier Castres. - Monsieur le président, mesdames et messieurs les Sénateurs, exactement un an et demi après la prise de Mossoul par Daech, il est toujours difficile d'établir un bilan complet de la situation, tant les parties à cette crise sont nombreuses et tant les équilibres locaux et internationaux sont fragiles. Avant de décrire la situation sur le terrain et les perspectives que l'on peut tracer pour ce conflit, ce qui est somme toute le plus facile, je voudrais mettre en évidence ce que je considère comme les facteurs d'évolution de la crise. J'aborderai enfin le rôle et la place de la France au sein de la coalition contre Daech.
Image
Image
Image
Séparateur
Audition au Sénat du 15 décembre 2015
Image
Image
M. Jean-Yves Le Drian, ministre. - J'évoquerai la situation au Levant et en Libye mais aussi au Sahel et en République centrafricaine.
Il est vrai que l'actualité évolue sans cesse, mais il ne faudrait pas banaliser la tragédie qui a frappé la France il y a moins d'un mois. La situation reste en effet très préoccupante et nous oblige à garder et à améliorer notre posture d'extrême vigilance et à renforcer nos capacités. Les renseignements dont je dispose montrent qu'il faut continuer à sensibiliser la population au fait que nous sommes en état d'urgence et que la menace demeure.
Image
Image
Image
Séparateur
Audition au Sénat du 4 novembre 2015
Image
Image
Général Jean-Pierre Bosser, chef d'état-major de l'armée de terre. Je vous remercie de votre nouvelle invitation. Je remercie également, à cette occasion, ceux d'entre vous qui nous ont honorés de leur présence le 23 septembre dernier à Sissonne.
Je voudrais aussi souligner ici la qualité du travail mené conjointement par les commissions des deux assemblées parlementaires à l'occasion de l'actualisation de la LPM. Le texte voté satisfait l'armée de terre et a pu être traduit rapidement en mesures d'organisation dans la décision ministérielle de juillet dernier.
Image
Image
Image
Séparateur
Audition au Sénat du 8 avril 2015
Image
Image
Général Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de terre.  Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Sénateurs, merci de m'accueillir une nouvelle fois. Je voudrais tout d'abord avoir une pensée pour le Sénateur Jean Germain, qui nous a quittés dans des conditions tragiques, et dont je voudrais souligner l'attachement à la défense. Il était notamment membre du jury du prix « La plume et l'épée », remis chaque année par la direction des ressources humaines de l'armée de terre, à Tours. Jean Germain y était très attaché. Ce prix récompense chaque année un civil et un militaire pour une œuvre écrite autour d'un sujet ayant trait à la défense. Ainsi que vous l'avez souligné, Monsieur le Président, beaucoup de choses sont intervenues depuis l'automne dans le paysage de la défense. La dégradation de la situation sécuritaire de notre pays et dans certaines régions du monde justifie de réexaminer notre posture de défense. On peut dire que l'actualisation de la loi de programmation militaire constitue un exercice lourd de sens…
Image
Image
Image
Séparateur
Saut de ligne