Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
 
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
Actualités CDEC

Image
Saut de ligne

Création du centre de doctrine et d’enseignement du commandement

Par le CDEC

Image
Présenté officiellement le 28 mai 2015, le modèle « Au contact » répond à la double nécessité de s’adapter aux évolutions du monde et des menaces. Il définit une nouvelle architecture d’armée, plus souple et dynamique afin de rééquilibrer l’offre stratégique entre opérations extérieures et territoire national.

Le centre de la doctrine d’emploi des forces (CDEF) et le centre d’études stratégiques de l’armée de Terre (CESAT) ont fusionné le 1er juillet 2016 pour former un organisme unique, le CDEC. Le CDEC a pour mission de répondre aux besoins de synergies dans des domaines fondamentaux pour l’armée de Terre que sont notamment la doctrine, le retour d’expérience, l’enseignement militaire supérieur et les études prospectives. Ces domaines s’enrichiront mutuellement au bénéfice de la performance opérationnelle de l’armée de Terre. Dans sa mission de formation le CDEC devra également permettre aux stagiaires du cours supérieur interarmes (CSIA) d’apprendre à commander les grandes unités et à penser la guerre de demain. Il conservera l’objectif de développer, chez les cadres de la réserve opérationnelle de l’école supérieure des officiers de réserve spécialistes d’état-major (ESORSEM), un haut degré de compétences dans la planification et la conduite des opérations.

À l’automne 2016, afin de préparer au mieux l’arrivée des équipements SCORPION, le CDEC procédera au lancement du projet de laboratoire du combat SCORPION. Il sera alors suivi d’un cycle d’exercices qui permettra de consolider la doctrine exploratoire.

Situé à l’École militaire, le CDEC, commandé par le général de division Antoine WINDECK, conservera l’insigne du CESAT. Héritée de l’école supérieure de guerre (ESG), la devise qui l’accompagne est « si vis pacem, para bellum ».