Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
 
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Séparateur
Réveil identitaire et propagation de la notion de culture dans l’armée de Terre (1980-2008)
Par le colonel (h) André THIÉBLEMONT
Image
Naguère, chez les militaires, il n’y avait de culture que «générale». Peu ou prou, il en était de même dans la société française. «La» culture, c’était celle des arts et des lettres. Dans le courant des années 1980, le sens de ce mot devint polysémique. Se propageant dans tous les milieux sociaux, la culture en vint à exprimer plus ou moins confusément les particularités et les différences d’une collectivité, d’une activité. Dans les armées, cette polysémie toucha plus particulièrement l’Armée de terre. Elle constitue l’un des aspects d’un mouvement d’expressions identitaires qui émergea au tournant des années 1980 et s’étendit par la suite à toutes ses formations. Ce mouvement procède de celui qui s’est développé dans les secteurs traditionnels de la société française durant la même période. Mais il a un caractère qui lui est propre! Il doit être rapporté aux changements successifs et rapides qui ont modifié les conditions de l’existence militaire au cours des dernières décennies. Cet article propose de considérer ce mouvement, ses conditions politico-militaires et socioculturelles d’émergence, ses caractéristiques .
Séparateur
Libres réflexions sur l’écriture…
Par le Chef d’escadrons PELTIER
Image
L’épée est à l’officier ce que la plume est à l’écrivain, l’analogie est connue, le poncif intéressant. L’officier manie l’une avec talent, l’autre avec un conformisme désespérant. Non pas qu’il soit dénué d’imagination, d’originalité ou d’esprit critique, mais la pudeur souvent, sa culture peut être, sa formation sûrement, ont fini par l’enfermer, le cantonner dans le « prêt à penser » du « politiquement correct ». L’officier, par construction, est circonspect dans l’art de l’écriture. Il évolue dans les circonvolutions d’un style ampoulé de prudence. Réfugié derrière son devoir de réserve, prétexte à tous les silences ou toutes les lâchetés, il s’exprime rarement sur les questions de défense, fuit les prises de positions politiques, évite les sujets à polémique. Il préfère les sujets convenus ou spécialisés qui le protégeront d’un terrorisme intellectuel aujourd’hui « dimensionnant »pour l’écrivain, ou les thèmes que la mode voudra bien lui accorder.
Séparateur
Défense et illustration de la langue française dans notre armée
Par le Capitaine POZZER
Image
L’usage souvent abusif de l’anglais et une visible déférence à l’égard de la culture militaire américaine, dont font assez régulièrement preuve les militaires français, sont symptomatiques d’une certaine fascination envieuse pour la superpuissance militaire de ce pays et de l’intériorisation de leur subordination militaire, doctrinale et stratégique.
Séparateur
L’innovation comme levier amplificateur de victoire: le cas du corps d’armée sous le Premier Empire
Par le Chef de bataillon Eric TALLEU
Image
Les victoires militaires aux ampleurs les plus inattendues reposent souvent sur l’exploitation d’une innovation par l’un des belligérants. Cet axiome se vérifie lors des campagnes de 1805 à 1809. En effet, si ces victoires ont été facilitées par l’émergence de chefs illustres et l’arrivée à pleine maturité d’une armée de vétérans forgée lors des guerres révolutionnaires, c’est l’innovation doctrinale reposant sur la création du corps d’armée qui a permis de transformer un avantage relatif en avantage absolu.
Séparateur
La victoire moderne
Par le Chef d’escadrons Flavien LANET
Image
Que représente la victoire dans les conflits modernes? C’est la question que se pose l’auteur, en tentant d’y apporter une réponse sur les bases suivantes: «La victoire stratégique devient plus que jamais la résultante d’une convergence de victoires à la fois militaires, médiatiques, économiques et politiques».
Séparateur