Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
 
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Séparateur
L’influence: cœur et esprit de la contre-rébellion
Par le chef d’escadrons Philippe GENNEQUIN
Image
Imparfaitement intégrée par le niveau tactique pour des raisons conceptuelles et doctrinales, l’influence est aujourd’hui subordonnée aux opérations alors qu’elle devrait leur «dicter sa loi». Afin de relever ce défi culturel, il est donc nécessaire de construire une doctrine claire, assise sur une structure transverse inspirée des «affaires indigènes».
Séparateur
«Le vrai courage c’est la prudence»
Par le Chef d’escadrons Antoine de LABRETOIGNE
Image
Le contexte de nos engagements actuels, dans lesquels le moindre revers peut avoir un impact majeur et immédiat, conduit à promouvoir la vertu de prudence comme juste équilibre entre la frilosité et la témérité. Il ne s’agit pas de philosophie, mais d’adaptation aux contraintes de notre temps dans une finalité d’efficacité opérationnelle.
Séparateur
La corruption, grande faucheuse des campagnes de contre-insurrection
Par le Chef de bataillon Antoine FAURICHON de la BARDONNIE
Image
La corruption menace directement la viabilité de l’État aux prises avec une insurrection et par conséquence le succès des campagnes de contre-rébellion. S’appuyant sur un certain nombre d’exemples historiques et contemporains, l’article insiste sur l’impérieuse nécessité qu’il y a d’intégrer la lutte contre la corruption à la doctrine française de contre-insurrection.
Séparateur
Les forces morales : un défi permanent pour l’armée de terre
Par le chef de bataillon Frédéric DANIGO
Image
Le 18 août 2008, l’embuscade d’Uzbin est venue brutalement rappeler à la nation française que la guerre n’était pas morte et que l’action militaire n’était pas seulement affaire de frappes «chirurgicales» ou de soutien à la population. Dans des circonstances dramatiques, de jeunes Français se sont battus comme des lions, témoignant d’une formidable cohésion et de forces morales remarquables.
Séparateur
Entre acculturation et compromission, quels repères pour le chef militaire en opération?
Par le Chef de bataillon Tugdual BARBARIN
Image
Les forces françaises sont parfois accusées de déférence excessive envers l’Islam au motif que, sous prétexte d’acculturation, les chefs sur le terrain versent dans la compromission. Cet article propose une approche qui pourrait permettre au chef militaire sur le terrain de discerner une attitude à la fois adaptée à son environnement et conforme à sa mission et ses convictions.
Séparateur