Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
 
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Séparateur
La victoire moderne
Par le Chef d’escadrons Flavien LANET
Image
Que représente la victoire dans les conflits modernes? C’est la question que se pose l’auteur, en tentant d’y apporter une réponse sur les bases suivantes: «La victoire stratégique devient plus que jamais la résultante d’une convergence de victoires à la fois militaires, médiatiques, économiques et politiques».
Séparateur
L’influence: cœur et esprit de la contre-rébellion
Par le chef d’escadrons Philippe GENNEQUIN
Image
Imparfaitement intégrée par le niveau tactique pour des raisons conceptuelles et doctrinales, l’influence est aujourd’hui subordonnée aux opérations alors qu’elle devrait leur «dicter sa loi». Afin de relever ce défi culturel, il est donc nécessaire de construire une doctrine claire, assise sur une structure transverse inspirée des «affaires indigènes».
Séparateur
«Le vrai courage c’est la prudence»
Par le Chef d’escadrons Antoine de LABRETOIGNE
Image
Le contexte de nos engagements actuels, dans lesquels le moindre revers peut avoir un impact majeur et immédiat, conduit à promouvoir la vertu de prudence comme juste équilibre entre la frilosité et la témérité. Il ne s’agit pas de philosophie, mais d’adaptation aux contraintes de notre temps dans une finalité d’efficacité opérationnelle.
Séparateur
Quelle place pour le dispositif de coopération militaire français en Afrique ? Un outil à la hauteur des enjeux ?
Par le CNE Antoine BRUNET d’EVRY
Image
Si l’avantage pour la France de maintenir une présence militaire en Afrique n’est plus à démontrer, force est de constater que la disette budgétaire actuelle risque de relancer la réflexion sur le maintien d’un tel dispositif à l’étranger. Il importe alors de mettre en perspective l’impact stratégique qu’il produit au regard de la faiblesse relative de son poids financier, sans oublier sa capacité à identifier des financements alternatifs. Cependant, au-delà du volet « sécurité et défense », le véritable facteur de réussite de cette renaissance africaine est avant tout politique. Il réside dans sa capacité à finaliser sa mutation démocratique afin d’être au rendez-vous de l’histoire.
Séparateur
L’innovation comme levier amplificateur de victoire : le cas du corps d’armée sous le Premier Empire
Par le CBA Eric TALLEU
Image
Quel est le point commun entre la bataille de Sadowa en 1866 et la campagne de France de 1940 ? Ces deux batailles distinctes de soixante-dix ans, se sont conclues par des victoires d’une ampleur inattendue, victoires qui reposent avant tout sur une supériorité relative découlant de l’exploitation d’une innovation. Cette innovation, qui peut être matérielle (fusil se chargeant par la culasse à Sadowa) ou doctrinale (blitzkrieg) procure un avantage décisif sur l’adversaire du moment. Cet axiome se vérifie-t-il lors des éclatantes victoires de Napoléon entre 1805 et 1809 ? Si ces victoires ont été facilitées par l’émergence de chefs illustres et l’arrivée à pleine maturité d’une armée de vétérans forgée lors des guerres révolutionnaires, c’est l’innovation doctrinale reposant sur la création des corps d’armée qui a permis de transformer un avantage relatif en avantage absolu.
Séparateur