Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
 
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Séparateur
Les forces morales : un défi permanent pour l’armée de terre
Par le chef de bataillon Frédéric DANIGO
Image
Le 18 août 2008, l’embuscade d’Uzbin est venue brutalement rappeler à la nation française que la guerre n’était pas morte et que l’action militaire n’était pas seulement affaire de frappes «chirurgicales» ou de soutien à la population. Dans des circonstances dramatiques, de jeunes Français se sont battus comme des lions, témoignant d’une formidable cohésion et de forces morales remarquables.
Séparateur
Military victory does not mean political success. A historical perspective through the 1991 Gulf War
Par le Chef d’escadrons Valentin SEILER
Image
Any judgements about political success or failure in war at the strategic level must be based on a clear understanding of the initial political objectives of both sides. In this way, the relevance of war as a tool of policy can be assessed in accordance with the aims and the outcomes of war. Carl von Clausewitz precisely argues that “the political object is the goal, war is the means of reaching it, and means can never be considered in isolation from their purpose[1]”.
Séparateur
Le bilan des pertes ennemies en contre-rébellion : facteur d’efficacité tactique ou nécessité politique ?
Par le CBAMARGUET Antoine
Image
Le bilan des pertes ennemies en opération de contre-rébellion peut parfois apparaitre comme une nécessité politique. Cette perspective est cependant un facteur de danger pour les unités de l’armée de Terre engagées dans ces opérations.
Séparateur
Le «grand jeu» du ferroviaire afghan
Par le Capitaine Sylvain MESNIL
Image
Inaugurée fin 2010, la première ligne de chemin de fer dédiée au fret en territoire afghan va initier une série de projets propres au développement ferroviaire. Vecteurs d’accroissement des échanges commerciaux, ces projets pourront également potentiellement jouer un rôle d’inducteur de stabilité dans la région.
Séparateur
Le concept de pause stratégique: l’exemple allemand (1918-1939)
Par le Colonel MICHEL GOYA
Image
À la suite du traité de Versailles, l’Allemagne ne dispose plus que de forces armées réduites à leur plus simple expression. La Reichswehr ne doit pas dépasser 100.000 hommes, tous professionnels, et les matériels lourds, jusqu’aux mitrailleuses sur trépieds, lui sont interdits. Toute l’aéronautique a été livrée ou détruite et il est interdit de la reconstituer. La Reichsmarine ne doit pas dépasser 15.000 marins pour servir une flotte dont le tonnage total ne peut pas dépasser 100.000 tonnes, avec des restrictions très précises sur chaque type de navire. Sous-marins et porte-avions sont interdits. Pourtant, à peine plus de vingt ans plus tard, l’Allemagne est parvenue à conquérir la majeure partie de l’Europe continentale.
Séparateur