Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
 
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Séparateur
Le combat des Cadets de Saumur 1ère partie
Par le CBA Eric Henrio
Image
« Vous êtes, messieurs, une génération de sacrifiés. Demain vous serez tous morts. » Colonel Charles Michon, juin 1940
Séparateur
Armée française : le syndrome du gladiateur ?
Par le CDT ALLAIRE Guillaume
Image
L’absence de menace directe, la professionnalisation, la réduction du budget de la Défense, la succession des réformes et l’essoufflement du sentiment patriotique ont provoqué une disparition physique et culturelle du soldat dans la société française. Cette évolution est de nature à métamorphoser la nature même du soldat. Nouveaux gladiateurs, nouvelles arènes… Il existe pourtant des pistes de réflexion pour rénover le lien armée-nation et enrayer cette tendance pernicieuse. « Morituri te salutant ».
Séparateur
Lutte C-IED Au-delà de la spécialité, quelle influence réelle?
Par le CBA JURAS Stéphane
Image
Si l’on s’en tenait à une analyse superficielle, on pourrait voir dans l’évolution du C-IED l’illustration parfaite de l’effet balancier connu par une spécialité passée de l’ombre à la lumière en raison d’une nécessité opérationnelle impérieuse et s’apprêtant à repasser au second plan. Pourtant, la lutte C-IED recèle des subtilités opérationnelles et doctrinales qui la rendent particulièrement digne d’intérêt. Emblématique d’une prise de conscience de l’armée française, elle représente la conjonction d’enseignements majeurs en un concept qui transcende la simple spécialité et incarne le renouveau d’un état d’esprit général tourné vers le combat.
Séparateur
La tentation du caporalisme stratégique
Par le chef de bataillon François-Régis JAMINET
Image
Le 9 avril 2003 dans Bagdad «libérée», le caporal X du 4ème Régiment des Marines affuble la statue de Saddam Hussein d’une bannière étoilée. Un officier se précipite et lui ordonne d’enlever le drapeau. Mais il est trop tard. La photo de cette image symbolique fera le tour du monde. Elle viendra alimenter l’idée que les États-Unis sont engagés en Irak dans une guerre d’annexion. La notion de «caporal stratégique» développée à la fin des années 1990 par le Général américain Charles Krulak s’incarne particulièrement bien dans cette affaire. De fait, par un phénomène de loupe médiatique, une action individuelle de portée tactique peut se transformer en un véritable «buzz» stratégique. Que l’on s’en félicite, au nom de la transparence de l’action militaire, ou qu’on le déplore, au titre de la juste estimation de l’action des forces, il s’agit aujourd’hui d’une réalité. Son impact sur le commandement en opérations n’est pas à négliger. Il pourrait même constituer une révolution dans cet art qu’est la conduite des hommes au feu.
Séparateur
La fin du commandement opératif?
Par le Chef de bataillon Geoffroy DESGRÊES du LOU
Image
Méconnus, peu employés, voire ignorés en France, les états-majors opératifs s’avèrent pourtant pertinents dans le cadre d’emploi des armées françaises fixé en 2008 par le Livre blanc sur la Défense et la sécurité nationale: plein retour de la France dans l’OTAN, généralisation des opérations en coalition, mise en œuvre de l’approche globale. Au regard des retours d’expériences et de la contrainte budgétaire, cet article expose quelques pistes de réflexion pour préciser et adapter la doctrine, les structures et les outils du commandement opératif français.
Séparateur