Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
 
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Séparateur
La révolution militaire de la robotique n’est pas en marche
Par le Chef d’escadron Le VIAVANT
Image
Soldat infaillible dénué de scrupule, tacticien intelligent, le robot-soldat est-il la révolution militaire de demain que l’évolution technologique semble logiquement préparer? Pour l’auteur de cet article, c’est peu probable. La robotisation à outrance apparaît comme une fuite en avant technologique. Loin d’apporter une solution à l’impasse stratégique dans laquelle se trouvent les armées occidentales opposées aux techno-guérillas et groupes terroristes, elle accentue le décalage entre les manières de combattre et favorise toujours plus l’abandon du combat conventionnel par l’adversaire pour le combat asymétrique.
Séparateur
Les troupes aéroportées dans les conflits modernes
Par DESTIA
Image
En mars 2003, les Etats-Unis d’Amérique projettent 1000 hommes dans le Nord de l’Irak au cours d’une opération aéroportée massive de la 173e Airborne Brigade, opération dont l’équivalent ne s’était pas produit depuis la deuxième guerre mondiale. Précédée de bombardements violents, cette action permet aux forces américaines de prendre pied dans une zone sensible du territoire Irakien, appartenant au Kurdistan. Cette offensive par les airs surprend l’ennemi mais aussi les fervents adeptes du seul choc de la manœuvre blindée et mécanisée. Elle est en effet motivée par la décision soudaine de la Turquie d’interdire le franchissement de sa frontière à la 4e division d’infanterie américaine, division qui est chargée d’assumer l’effort dans la partie Nord du théâtre d’opérations. Cet emploi de la mise à terre de forces conventionnelles par parachutage en zone de conflit, de surcroît en phase offensive, rappelle de façon inattendue mais réaliste la pertinence de l’emploi des troupes aéroportées dans la manœuvre aéroterrestre moderne, concept qui semblait pourtant devenu obsolète.
Séparateur
L’emploi des réserves dans l’armée de Terre depuis 1947
Par les Chefs de bataillon Vivien BUREU et Guillaume NICLOUX, le Major André CORNELIUS et le Commandante Luis Alonso SANCHEZ
Image
L’opération Sentinelle, qui voit le déploiement de plusieurs milliers soldats sur le territoire national, a mis en exergue le rôle des réservistes, tant dans leur fonction de complément capacitaire que dans celui de lien entre l’armée et la nation. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’emploi qui est fait des réservistes de l’armée de Terre, et leur acceptation idéologique, est intimement lié à l’évolution de la conjoncture politique, économique et sociale française. Depuis quelques années, il l’est encore plus à celle de la situation sécuritaire. Cependant, de nombreux défis de toute nature subsistent pour équiper et maintenir l’attractivité de la réserve. C’est ce que les auteurs montrent dans cet article, en faisant également appel à l’exemple de nos voisins allemands et espagnols.
Séparateur
MCO des matériels terrestres: vers un système de gestion d’actifs industriels?
Par le Commandant Pascal MEUNIER
Image
Le management de la maintenance, fruit de nombreuses recherches ces dernières années, évolue actuellement dans le secteur privé vers un système global de gestion d’actifs industriels, axé sur le cycle de vie et incluant le soutien, appelé asset management. La mise en place de ces nouvelles normes au sein de l’institution militaire pourrait permettre d’améliorer de façon significative les objectifs du MCO des matériels terrestres.
Séparateur
La brigade de sapeurs-pompiers de Paris : un laboratoire d’essai du territoire national ?
Par le Chef de bataillon Nicolas PLEIS
Image
À l’heure de la mise en place du commandement du territoire national (COM TN), l'auteur s'interroge sur la transférabilité organisationnelle et les niveaux d’échanges souhaitables entre le COM TN et la BSPP.
Séparateur