Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
 
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Séparateur
Deux siècles de commandement « à la française »
Par le Lieutenant colonel Claude FRANC
Image
« Duas res gallia industriossime persequitur, rem militarem et argute loqui ». Caton.
Séparateur
L’ouverture française aux sociétés militaires privées, de la concurrence tacite a la complémentarité tactique?
Par le Chef d’escadrons CADOUX
Image
L’irruption des SMP dans la sphère du combat devient de plus en plus prégnante non seulement à l’étranger, mais aussi, plus modestement pour l’instant, en France. S’appuyant sur les travaux d’experts et de parlementaires, l’auteur plaide pour un élargissement de la réflexion débouchant à terme sur une coopération plus importante avec les forces armées.
Séparateur
Le processus d’évolution tactique de l’armée française pendant la Grande Guerre
Par le Chef de Bataillon MICHEL GOYA
Image
Lorsque sonne l’armistice du 11 novembre 1918, l’armée française est la plus moderne du monde. Son infanterie se déplace en camions d’un point à un autre du front et quand elle se bat, elle combine l’action des chars légers avec celle de groupes de combat puissamment armés. Des escadrilles d’aéroplanes la survolent, harcèlent l’ennemi, l’aveuglent de fumigènes ou le désignent à une artillerie omniprésente. Cette armée « industrielle » renvoie alors les gros bataillons d’août 1914 à un autre siècle. L’armée française, sous la pression d’un terrible défi, a donc « rattrapé » l’histoire en quelques années, s’accordant enfin avec les mutations technologiques de son temps.
Séparateur
Défense et sécurité : une stratégie pour l’Europe
Par le général de division (2S) Maurice de LANGLOIS
Image
L’UE, acteur global par excellence, doit pouvoir, sur la base de ses valeurs communes, définir et développer une nouvelle stratégie, que l’on peut qualifier de globale, et qui doit aller bien au-delà de la Politique de sécurité et de défense commune actuelle. A partir des documents existants et des avancées du Traité de Lisbonne, il y a une place pour un nouveau document « chapeau » à caractère très général qui mette en exergue le continuum sécurité défense tel qu’il a été élaboré dans le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale national de 2008. Cette action, à forte visibilité politique, devra être accompagnée et validée par des initiatives concrètes qui rapprochent les outils de défense et de sécurité nationaux.
Séparateur
De la défense aux sécurités
Par Monsieur Hervé JUVIN
Image
La guerre des concepts et des systèmes épargnera-t-elle celle des armes ? La dernière décennie a été riche en nouveaux concepts, en systèmes nouveaux, ou parfois en formulation nouvelle des systèmes anciens. Malgré les progrès réalisés sur le front d’une Europe de la Défense, malgré les avancées des industriels, beaucoup reste à faire pour que ce côté-ci de l’Atlantique parvienne à établir une vision et à se doter d’objectifs aussi clairs que peuvent l’être ceux des Etats-Unis d’Amérique depuis maintenant plus de dix ans. La profonde transformation des questions de Défense et de sécurité impose un effort considérable à tous les acteurs présents, mais convoque surtout à leurs côtés, et parfois en avant d’eux, ceux qui essaient de penser le probable ou le possible, pour éviter le pire. Ce ne sera pas trop qu’un tel effort de décloisonnement pour éviter qu’une fois encore, en préparant la guerre d’hier, nous préparions la défaite de demain.
Séparateur