Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Saut de ligne
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Autres sources
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Saut de ligne
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Autres sources
Saut de ligne

Les articles à la une

La nécessité du contact pour parvenir à une paix durablePublié le 12/05/2019

Gagner au contact
Colonel (r) François MIRIKELAM

La guerre ne se limite pas à une simple course technologique où le plus puissant et le plus riche est assuré de gagner la bataille. Elle est aussi et surtout une épreuve d’intelligence et d’homme.

Sans maîtrise du dialogue interculturel, la guerre est perduePublié le 12/05/2019

BRENNUS 4.0
le chef de bataillon Pierre-Étienne HANQUIER,de l’École de Guerre-Terre

Que ce soit aujourd’hui au Sahel et au Levant ou hier en Afghanistan, l’armée de Terre est engagée dans des opérations qui se caractérisent par la multiplicité des acteurs. Outre les populations au milieu desquelles les armées sont amenées à évoluer sur un même théâtre d’opérations, les forces terrestres doivent de plus en plus faire face, non plus à un ennemi, mais à des ennemis, le plus souvent avec des alliés au profit de partenaires multiples. Dans ce contexte, la prise en compte du fait culturel dans sa diversité et dans sa complexité constitue un facteur décisif dans la conduite des opérations.

Les défis de la guerre à distance(s)Publié le 11/05/2019

Gagner au contact
Colonel (r) François MIRIKELAM

La guerre à distance expose les sociétés occidentales à de nombreux défis, tant financiers qu’éthiques ou moraux.

La guerre à distance(s), une réalité qui s’imposePublié le 10/05/2019

Gagner au contact
Colonel (r) François MIRIKELAM

Faisant suite au colloque de 20181, le troisième colloque annuel de pensée militaire portant sur la thématique : « Guerre à distance(s), gagner au contact » s’est tenu le 31 janvier 2019 à l’École militaire, en présence du député Jean-Jacques Bridey, président de la commission de la Défense nationale et des Forces armées de l’Assemblée nationale, du major général des armées, l’amiral Jean Casabianca,  et du chef d’état-major  de l’armée de Terre (CEMAT), le général d’armée Jean-Pierre Bosser.

Il s’inscrit dans le mouvement de renouveau de la pensée militaire au sein de l’armée de Terre voulu par le CEMAT et insufflé par le Centre de doctrine et d’enseignement du commandement  (CDEC).

Allocution d’ouverturePublié le 09/05/2019

Gagner au contact
amiral Jean CASABIANCA

Le thème de ce colloque retentit comme un slogan, mais a l’intérêt de nous faire saisir rapidement les enjeux : faut-il aborder les conditions du succès en opération à travers le seul critère de la distance à l’adversaire ?

Est-il pertinent de n’envisager la possibilité d’une victoire qu’à l’occasion d’une confrontation physique, de proximité, ou à l’inverse affirmer que la guerre à distance est l’avenir de notre stratégie ? Distance et proximité sont en réalité, dans un monde interconnecté, des notions toutes relatives. De même, les armées se considèrent « au contact » de leur adversaire dans un référentiel spatial éminemment relatif à leur culture de milieu, leur stratégie et leurs armes.

 

Allocution d’ouverturePublié le 09/05/2019

Gagner au contact
M. le Député Jean-Jacques BRIDEY, Pdt de la commission de la Défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale

Permettez-moi de saluer le général Pascal Façon, directeur du Centre de doctrine et d’enseignement du commandement, pour la tenue de ce colloque. Je me souviens de votre audition, Général, devant la commission, peu après le dernier colloque. La thématique retenue cette année constitue un peu la suite de celle qui avait été retenue l’an dernier, qui était consacrée à la victoire et je vais tenter de participer à l’approfondissement de cette réflexion, sur le thème : « Guerre à distance(s), gagner au contact ».

 

La recherche de principes de la guerre dans l’histoire de la pensée militaire française, de l’Antiquité à nos jours Publié le 08/05/2019

BRENNUS 4.0
Colonel Fabrice Clée, chef du pôle études et prospective du CDEC

Le Centre de doctrine et d’enseignement du commandement organisera les 12 et 13 juin 2019 un forum international portant sur les principes de la guerre en 2035. Cette étude s’inscrit dans la continuité des réflexions initiées en 2017 par le Centre interarmées de concepts, de doctrines et d'expérimentations (CICDE)[1] et par le CDEC[2].

Discours d’accueilPublié le 08/05/2019

Gagner au contact
Général de division Pascal FACON, directeur du CDEC

"Guerre à distance(s), gagner au contact", tel est le thème de ce troisième colloque annuel de pensée militaire organisée par le Centre de doctrine et d’enseignement du commandement. Cette rencontre entre civils et militaires vise à aborder la problématique du rapport entre le phénomène « guerre » et la notion de distance. C’est une question centrale pour l’armée de Terre, au moment où les évolutions techniques ainsi que la pratique de la guerre par procuration pourraient distendre le lien entre la force armée, le champ de bataille et la population.

Les leçons russes de la première guerre d’AfghanistanPublié le 07/05/2019

BRENNUS 4.0
le lieutenant-colonel (R) Mériadec RAFFRAY, du pôle études et prospective du CDEC

La décision de Moscou de se retirer d’Afghanistan s’explique par sa perception du conflit, par  ses  problèmes internes, pas des considérations globales de politique internationale.  Défaite stratégique, la guerre menée  par  les  Soviétiques en Afghanistan de 1979 à 1989 n’est pas un échec sur le plan militaire. Par l’innovation,  la décentralisation du commandement, la  prise en  compte de la population, l’armée Rouge maintient à distance les Moudjahidin, que seuls les Stingers américains sauvent de l’anéantissement.

 

Guerre à distance(s) 2/2Publié le 07/05/2019

Gagner au contact
Général d'armée Jea-Pierre BOSSER

LES DÉFIS POSÉS PAR LA NOTION DE DISTANCE

La distance, contre qui ?

Lorsqu’on affronte un adversaire, prendre le contact, c’est abolir, au moins partiellement, la distance. Nos engagements récents nous rappellent que pour traquer un adversaire résolu sur un terrain difficile, il faut parfois aller jusqu’au corps-à-corps, donc à la distance zéro. Pourtant, même au contact, les bons soldats savent qu’il faut savoir garder une distance, qu’on appellera alors le recul, le sang-froid, le discernement, pour apporter une réponse ferme, sûre, adaptée et proportionnée – comme nous l’avons vu récemment encore sur le territoire national.

Saut de ligne

Pensées mili-terre

Centre de doctrine et d’enseignement
du commandement

© 2017 CDEC. Tous droits réservés.
Réalisation CDEC/BFAO & SAILING.
Powered by WysiUp.

Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne

Contribution

Image
Cet espace permet à tous de contribuer collectivement à la Pensée mili-terre et au rayonnement de l'Armée de Terre, en partageant réflexions, débats stratégiques, et commentaires historiques.
Saut de ligne
Saut de ligne

Newsletter Pensées mili-terre

Image
Vous souhaitez reçevoir régulièrement la newsletter PENSÉES MILI-TERRE, rien de plus simple ! abonnez-vous gratuitement en complétant les champs ci-dessous.
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Saut de ligne