Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Saut de ligne
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Autres sources
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Saut de ligne
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Autres sources
Saut de ligne

Les articles à la une

Fast in/Fast out : le bel avenir de l’intervention éclairPublié le 10/12/2017

Cahiers de la pensée mili-Terre n° 40
Chef d’escadron Guillaume KATONA

Si les opérations militaires des armées occidentales s’inscrivaient encore récemment dans la durée, leurs outils militaires ne pourraient plus bientôt mener uniquement que des actions courtes, en raison de la pression toujours plus forte exercée sur les budgets de défense et d’une opinion publique devenue très difficile à convaincre de l’utilité des longues opérations. C’est de ce constat que découle le concept de «guerre/désengagement rapides», de plus en plus en vogue outre-Atlantique. L’auteur nous le décrit, en nous montrant ses avantages, inconvénients et limites.

Des zouaves pontificaux aux «volontaires de l’ouest»Publié le 06/12/2017

Cahiers de la pensée mili-Terre
Monsieur Laurent GRUAZ

...la mutation d’un corps hétéroclite et peu expérimenté en une troupe d’élite

Monsieur Laurent Gruaz nous a conté dans le précédent numéro des Cahiers la première partie d’une histoire méconnue, celle de ces volontaires franco-belges devenus zouaves pontificaux, ayant initialement servi sous la bannière du Pape. Il nous décrit maintenant la transformation de ce corps en volontaires de l’Ouest., combattant en 1870 sous les armes de France. Foi en un idéal, esprit de corps, pouvoir d’entraînement des chefs sont les mots-clefs de cette véritable et originale saga.

Caractéristiques devant être réunies par les systèmes terrestres du futur pour garantir la supériorité opérationnellePublié le 02/12/2017

Cahiers de la pensée mili-Terre n° 48
le Lieutenant-colonel André HENKEL

Outre une composante d'infanterie renforcée dans le cadre de l’adoption de la structure Heer 2011 (armée de terre allemande), les forces de la Bundeswehr aptes à mener le combat terrestre se composent pour l'essentiel d'un noyau blindé d'unités mécanisées.

Dans les milieux concernés par la politique de sécurité, la nécessité de conserver sur la durée des composantes mécanisées capables de s'imposer dans des duels de haute intensité ne fait pas l'unanimité.

La logistique de la BundeswehrPublié le 01/12/2017

Cahiers de la pensée mili-Terre n° 48
le Chef d’escadron Coralie FELBLINGER

La «réorganisation» de l’armée allemande actuellement en cours peut être considérée comme la réforme majeure de la Bundeswehr depuis les années 1990. Cette réforme, pensée en 2010 par le ministre allemand de la défense Karl-Theodor zu Gutenberg, lancée par son successeur Thomas de Maizière en 2011 et poursuivie par Ursula von der Leyen, intervient aussi bien sur les structures que sur les modes d’action  de l’armée allemande. Elle concerne bien évidemment également le domaine du soutien logistique, plus particulièrement avec la publication du concept de la Bundeswehr le 1er juillet 2013 et la signature  du sous-concept logistique de la Bundeswehr le 22 avril 2015.

Groupes terroristes en LibyePublié le 21/11/2017

Cahiers de la pensée mili-Terre n° 48
le Capitaine (TA) Thomas VARNIER

La situation en Libye reste toujours aussi problématique avec un pays divisé et contrôlé par des milices. Cela laisse le champ relativement libre à l’implantation de groupes terroristes comme Daech ou Al Mourabitoune… Quels sont les enjeux sécuritaires pour la stabilité régionale posés par l’implantation de ces groupes à un carrefour entre l’Europe et l’Afrique?

La robotique militaire, enjeux et perspectives pour l’armée de Terre. Quels changements dans l’art de mener une opération à l’hePublié le 20/11/2017

Cahiers de la pensée mili-Terre
Chef de bataillon (TA) Jean-Loïc LAUDY, le chef de bataillon F. BELLANGER, le capitaine (TA) de FRANCE

Le numéro précédent des Cahiers nous décrivait  la vision de l’US Army dans le domaine de la robotique. Il était donc plus que normal  que soit décrit  l’avenir  des robots  dans l’armée de Terre, y compris  dans la conduite  des opérations.

 

Vers une dissuasion cybernétique?Publié le 20/11/2017

Cahiers de la pensée mili-Terre n° 48
le Chef d’escadron PRETEUX

À l’heure  où  l’intelligence artificielle, le  big  data,  les  objets  connectés  donnent à l’échange d’informations une ampleur sans précédent dans l’histoire de l’humanité, le monde virtuel a pris une importance considérable, en particulier pour les armées. La puissance  des moyens cyber est telle que de nombreux journalistes et observateurs du monde  militaire  s’interrogent sur  le parallèle  qui pourrait  être  fait  entre  dissuasion nucléaire et cyber.

 

En 2035, le chef au combat sera-t-il un meneur d’hommes ou un manager connecté?Publié le 20/11/2017

Cahiers de la pensée mili-Terre n° 48
le Chef de bataillon Sebastien PISTRE, le Capitaine François-Xavier LAMBIN-BERNOT et le Captain Bernhard KIRCHNER

Les outils  d’aide au commandement se multiplient dans les systèmes  d’information et de commandement. Il s’agit de définir quelle devra être la marge de manœuvre des chefs militaires tactiques  dans  un environnement saturé  par l’information descendante  et montante.

L’ergonomie dans les opérations d’armement de l’armée de TerrePublié le 20/11/2017

Cahiers de la pensée mili-Terre n° 48
le Capitaine Stéphane FOURNIER

Alors que l’ergonomie voit son impact croître dans les opérations d’armement, quelques RETEX récents ont révélé malgré tout le manque d’ergonomie de certains équipements de l’armée de Terre. Si ces insuffisances sont avérées, il est aussi vrai que l’ergonomie pâtit de sa faible notoriété et doit être mieux intégrée au processus capacitaire de l’armée de Terre. Tout l’enjeu est bien d’améliorer l’expression du besoin ergonomique.

 

Évolutions technologiques et opérations modernesPublié le 16/11/2017

Cahiers de la pensée mili-Terre n° 48
Général de corps d’armée Francis AUTRAN

«Il faut agir en homme de pensée et penser en homme d’action». Cette globalité de l’homme selon Bergson pourrait aisément convenir au chef militaire qui, non seulement doit raisonner sa manœuvre dans toutes les dimensions directes et indirectes, actives et passives concourant à l’atteinte de l’objectif stratégique visé, mais qui, surtout, doit agir en conscience du redémarrage de la cité une fois la situation stabilisée et la paix revenue.

Saut de ligne

Pensées mili-terre

Centre de doctrine et d’enseignement
du commandement

© 2017 CDEC. Tous droits réservés.
Réalisation CDEC/BFAO & SAILING.
Powered by WysiUp.

Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne

Contribution

Image
Cet espace permet à tous de contribuer collectivement à la Pensée mili-terre et au rayonnement de l'Armée de Terre, en partageant réflexions, débats stratégiques, et commentaires historiques.
Saut de ligne
Saut de ligne

Newsletter Pensées mili-terre

Image
Vous souhaitez reçevoir régulièrement la newsletter PENSÉES MILI-TERRE, rien de plus simple ! abonnez-vous gratuitement en complétant les champs ci-dessous.
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Saut de ligne