Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Saut de ligne
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Autres sources
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Saut de ligne
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Autres sources
Saut de ligne

Les articles à la une

Les capacités numériques peuvent-elles participer à la dissuasion?Publié le 26/10/2018

cahier de la pensée mili-Terre
Chef de bataillon Frédéric GERLINGER

La multiplication, ces dernières années, des attaques dans le cyberespace, impliquant notamment de grandes puissances, appelle à s’interroger sur le rôle que pourraient jouer dans l’avenir les capacités numériques dans la dissuasion. L’objectif de cet article est de rappeler brièvement les fondements de la dissuasion nucléaire, d’étudier le potentiel du numérique dans le domaine de la dissuasion, avant d’analyser s’il est possible d’envisager la mise en œuvre d’une cyberdissuasion face à des attaques informatiques ou, de manière plus globale, éventuellement en complément de la dissuasion nucléaire.

L’utilisation des drones dans les domaines de la logistique: un potentiel à exploiter…Publié le 25/10/2018

cahier de la pensée mili-Terre
Commandant Yann PANAGET

Les drones sont utilisés au sein des armées avec succès depuis les années 60. L’armée de Terre a engagé différents systèmes d’armes de cette nature en opérations extérieures, notamment en Afghanistan. Leur utilisation est actuellement testée dans le domaine de la logistique pour lequel ils ouvrent d’intéressantes perspectives.

Sciences cognitives et organisation des postes de commandement 2/2Publié le 24/10/2018

cahier de la pensée mili-Terre
Madame LEBOEUF, le Commandant HOURS et le Chef d’escadrons LARCHET

Les sciences cognitives sont souvent considérées comme un effet de mode, voire une affaire de quelques spécialistes. Elles ont pourtant déjà révolutionné nombre de domaines et sont en pleine expansion. L’armée de Terre, qui a su prendre le virage de la numérisation, pourrait, et saurait-elle, tirer profit de ce nouveau champ d’évolution? Si oui, quelles découvertes cognitives seraient susceptibles de peser demain sur les structures de commandement? C’est à ces questions, et à beaucoup d’autres, que les auteurs de cet article tentent de répondre.

2/2

Une petite histoire des rapports entre les armées et les nouvelles technologies Publié le 24/10/2018

Brennus 4.0
Lieutenant-colonel Georges Housset, du pôle études et prospective

Simple étude des outils, des machines et des procédés que l’être humain a créés pour satisfaire ses besoins pour les uns, une véritable science pour les autres, la technologie contribue, avec les aspects humains et organisationnels, à l’efficience d’une armée moderne. D’ailleurs, la « course technologique » remonte à l’aube de l’humanité. C’est sans doute la volonté de l’homme de prendre l’ascendant sur son adversaire, qui est à l’origine du lien entre technologie et armée.

L’organisation de l’innovation au sein de l’armée de TerrePublié le 24/10/2018

Brennus 4.0
chef d’escadron Thierry Dénéchaud

L’armée de Terre a toujours été un moteur d’innovation  tant technologique qu’organisationnelle. Or, en ce début  de 21e siècle, la numérisation a pris un tel essor qu’elle a entraîné une augmentation exponentielle du nombre d’innovations technologiques. Dans cet environnement digital particulièrement mouvant, l’armée de Terre se doit de tenir la cadence pour adapter ses capacités, ses méthodes et sa doctrine afin de maintenir, voire  renforcer, son efficacité opérationnelle.

Sciences cognitives et organisation des postes de commandement 1/2Publié le 23/10/2018

cahier de la pensée mili-Terre
Madame LEBOEUF, le Commandant HOURS et le Chef d’escadrons LARCHET

Les sciences cognitives sont souvent considérées comme un effet de mode, voire une affaire de quelques spécialistes. Elles ont pourtant déjà révolutionné nombre de domaines et sont en pleine expansion. L’armée de Terre, qui a su prendre le virage de la numérisation, pourrait, et saurait-elle, tirer profit de ce nouveau champ d’évolution? Si oui, quelles découvertes cognitives seraient susceptibles de peser demain sur les structures de commandement? C’est à ces questions, et à beaucoup d’autres, que les auteurs de cet article tentent de répondre.

En 2035, le chef au combat sera-t-il un meneur d’hommes ou un manager connecté?Publié le 22/10/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Chef de bataillon Sebastien PISTRE, le Capitaine François-Xavier LAMBIN-BERNOT et le Captain Bernhard KIRCHNER

Les outils d’aide au commandement se multiplient dans les systèmes d’information et de commandement. Il s’agit de définir quelle devra être la marge de manœuvre des chefs militaires tactiques dans un environnement saturé par l’information descendante et montante.

Innover ou périr : anticiper les ruptures opérationnelles de demainPublié le 22/10/2018

Brennus 4.0
Colonel Fabrice Clée, chef du pôle études et prospective

La Revue stratégique de 2017 porte une ambition industrielle et technologique forte, transcrite dans la Loi de programmation militaire 2019-25. Celle-ci prévoit une enveloppe d’un milliard d’euros par an pour financer des activités de recherche et de développement et pour investir dans des entreprises proposant des équipements susceptibles d’intéresser les armées.

Vers une dissuasion cybernétique?Publié le 21/10/2018

cahier de la pensée mili-Terre
Chef d’escadron PRETEUX

À l’heure où l’intelligence artificielle, le big data, les objets connectés donnent à l’échange d’informations une ampleur sans précédent dans l’histoire de l’humanité, le monde virtuel a pris une importance considérable, en particulier pour les armées. La puissance des moyens cyber est telle que de nombreux journalistes et observateurs du monde militaire s’interrogent sur le parallèle qui pourrait être fait entre dissuasion nucléaire et cyber.

Technologie: l’atout trompeur?Publié le 20/10/2018

cahier de la pensée mili-Terre
Monsieur Henri JOZEFOWICZ

Si l’on se contente de l’opinion la plus répandue, la technologie constituerait l’atout décisif dans le combat. Les victoires seraient le fruit d’une précieuse découverte, laquelle rendrait ainsi inéluctables les victoires. Le coup décisif, le renversement sont attribués à telle prouesse technologique. Les commentateurs n’hésitent pas à invoquer la supériorité de tel armement, quitte à énumérer au grand public ces armes au nom mythique (les Patriots, les Tomahawks…). Dans la course au progrès, la technologie est devenue un lieu commun dont on se garde de faire l’exégèse. Parfois, la cause du «bien» triomphante est associée à son expression technologique. Pourtant, il convient de relativiser, sous peine de tomber dans une sorte de crédulité à l’égard de la science. Le scientisme a ses limites. Y compris dans l’histoire militaire.

 

Saut de ligne

Pensées mili-terre

Centre de doctrine et d’enseignement
du commandement

© 2017 CDEC. Tous droits réservés.
Réalisation CDEC/BFAO & SAILING.
Powered by WysiUp.

Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne

Contribution

Image
Cet espace permet à tous de contribuer collectivement à la Pensée mili-terre et au rayonnement de l'Armée de Terre, en partageant réflexions, débats stratégiques, et commentaires historiques.
Saut de ligne
Saut de ligne

Newsletter Pensées mili-terre

Image
Vous souhaitez reçevoir régulièrement la newsletter PENSÉES MILI-TERRE, rien de plus simple ! abonnez-vous gratuitement en complétant les champs ci-dessous.
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Saut de ligne