Rechercher

 
Afficher
 
 

Autres sources

 
 
 

Rechercher

 
Afficher
 
 

Autres sources

 

Les réflexions libres à la une

Après la guerre : le Moyen-Orient en recompositionPublié le 08/09/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Lieutenant-colonel GERVAIS

Les combats qui, a l’été 2006, ont mis aux prises l’armée israélienne et les forces du Hezbollah libanais, avec comme victimes collatérales le reste de la population et du potentiel économique du Liban, constituent l’une des plus longues « guerres israélo-arabes » (35 jours). Ils ont impliqué au premier plan, quoiqu’à des degrés différents, Israël, le Liban dans toutes ses composantes, et les Palestiniens des Territoires. Mais ils ont eu bien évidemment des conséquences régionales et conduit une nouvelle forme d’implication, non dénuée d’ambiguïté, des principaux acteurs internationaux.

Qui a fait mieux et où?Publié le 28/08/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Général de corps d’armée (CR) Bernard GILLIS

Le débarquement français en Algérie en 1830 est dû à une décision d'ordre politique, avec un motif stratégique indiscutable: assainir la Méditerranée occidentale des pirates barbaresques.

Une fois Alger conquise, fallait-il coloniser le reste de la province ? Débat qui à cette époque a eu une réponse positive, en raison du constat sur le terrain: l'état de délabrement politique, administratif, sanitaire qui mettait cette province en déshérence et attirait irrésistiblement la prise de pouvoir par qui voulait, en l'occurrence la France. Bien ou mal, qu'importe. Il s'agit dans cet article non pas de faire une étude philosophique et morale comparée, Jules Ferry et Clemenceau se sont opposés publiquement sur ce sujet, mais il s'agit de faire le bilan concret de 132 ans de présence française et de décrire l'héritage laissé. C'est une photographie, car les hôpitaux, l'agriculture, les routes, les chemins de fer, les ports, les aéroports, le pétrole, le gaz sont des réalités indéniables.

Il n’est pas inutile de faire ce bilan en répondant, au passage, aux accusations principales contre cette colonisation, en dehors des préoccupations philosophiques sur les races inférieures et supérieures. Aussi vais-je examiner les disparités civiques (traitées d'inégalités) entre Européens, Juifs et Musulmans, l'inégalité dans la scolarisation de ces différentes catégories, la santé publique, l'agriculture (prétendument réservée aux colons), les équipements d'infrastructure, les ressources minières: pétrole et gaz surtout.

 

Le monde actuel en perspective macro-historiquePublié le 27/08/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Lieutenant-colonel GOYA

Les réflexions en cours dans le cadre du nouveau Livre blanc subissent visiblement l’influence de la philosophie dite post-moderne de refus des systèmes de pensée. Il s’ensuit une vision des choses sans appui sur le passé profond et à court terme. L’objet de cette fiche est donc, très modestement, de replacer les débats en cours dans le temps long et de faire appel à de grandes théories historiques et économiques (Toynbee, Kennedy, Kondratiev) pour apporter des éclairages originaux.

Désinformation: le «cas concret rwandais»Publié le 26/08/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Colonel (er) Jacques HOGARD

«L’important n’est pas la réalité de la vie

mais ce que les gens croient»

Roger Mucchielli

 

Alors officier de Légion, j’ai participé durant l’été 1994, comme Commandant du Groupement Sud, à l’opération Turquoise (21 juin - 21 août 1994), déclenchée avec l’aval de l’ONU (résolution 924) dans le sud-ouest du Rwanda pour y établir une Zone Humanitaire Sûre durant une période limitée à 2 mois…

Je n’avais jamais servi auparavant au Rwanda, ni au titre de la coopération militaire (des accords militaires de coopération avaient été signés par la France et le Rwanda en 1975), ni au titre des opérations militaires déclenchées par la France d’octobre 1990 à décembre 1993 (dates du déclenchement et de la fin de l’opération Noroît) puis en avril 1994 (évacuation des ressortissants français et étrangers de Kigali au début des massacres qui allaient devenir le génocide de 1994).

Embuscade en Afghanistan (18 août 2008)Publié le 25/08/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Général(CR) François CANN

L’accrochage qu’a douloureusement vécu en Afghanistan une section de la 4ème compagnie du 8ème R.P.I.Ma et surtout  la polémique qui s’en est suivie (et qui se poursuit) générée par des journalistes, spécialistes autoproclamés de Défense, m’incitent à vous livrer quelques réflexions. Je me devais de les exposer en «8» chapitres.

Savoir sans pouvoir: la France face à l’Allemagne dans les années 1930Publié le 24/08/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Lieutenant-colonel GOYA

Tout a été transparent dans la montée du péril nazi. Les intentions profondes, les méthodes, l’ordre de bataille, tout était connu en détail par les Français. Rien n’a été fait pour l’enrayer avant septembre 1939, en grande partie parce que c’était matériellement impossible.

La surprise stratégique et l’avenir géopolitique du mondePublié le 11/08/2018

cahier de la pensée mili-Terre
Monsieur Ludovic WOETS

Pour obtenir la surprise stratégique, Clausewitz insiste sur l’importance de la vitesse et de la discrétion. Face à l’opacité des événements à venir,  il nous faut admettre que non seulement nous ne savons que peu ce qui va se produire, mais aussi, que personne ne sait réellement ce qui se passe à l’instant vécu. La crise financière en est, malheureusement, la plus parfaite et implacable illustration.

La résilience de la société française en 1914-1918: quelles leçons pour l’avenir ? 2/2Publié le 03/07/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Capitaine (R) Xavier BONIFACE

La résilience de la société française en 1914-1918: quelles leçons pour l’avenir ? 1/2Publié le 02/07/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Capitaine (R) Xavier BONIFACE

Le Capitaine (R) Xavier Boniface détaille les raisons de la résilience de la population française au cours de la Grande Guerre et précise comment les attitudes de résilience de la société française de 1914-1918 peuvent, sinon inspirer, orienter ou influencer les comportements actuels, du moins les éclairer et aider à les comprendre?

Japon et monde Pacifique: un autre monde…Publié le 01/07/2018

cahier de la pensée mili-Terre
Madame le Professeur Françoise THIBAUT

En 2019, le Japon aura un nouvel empereur.

Madame le Professeur Françoise Thibault détaille les évolutions nécessaires et attendues dans les traditions et précise les défis que le Japon doit relever dans les décennies à venir, qu’ils soient militaires ou économiques, face à des voisins «puissants» qui préfigurent un autre monde «Pacifique».