Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Saut de ligne
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Autres sources
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Autres sources
Saut de ligne

Les réflexions libres à la une

De tout temps l’apparition d’armements nouveaux a amené le soldat à s’interroger sur la légitimité de leur emploi 2/2Publié le 15/04/2019

Cercle de réflexion G2S - n°23
le GCA (2S) Henri PONCET

Au bilan une morale de riches et d’intellectuels réservée à une élite de l’humanité mettant à distance l’autre, une vision illusoire d’un monde qui n’est qu’illusion. Comme l’écrit le philosophe Nassim Nicholas TALEB : « En fait, les universitaires et les théoriciens veulent apprendre aux oiseaux  à voler ».

De tout temps l’apparition d’armements nouveaux a amené le soldat à s’interroger sur la légitimité de leur emploi 1/2Publié le 14/04/2019

Cercle de réflexion G2S - n°23
le GCA (2S) Henri PONCET

L’arrivée des drones sur le champ de bataille, ne transforme-t-elle pas le soldat en un opérateur éloigné partiellement déresponsabilisé ? C’est ce à quoi s’attache à répondre le GCA (2S) Henri PONCET.

« Augmenter » le soldat…Publié le 13/04/2019

Cercle de réflexion G2S - n°23
le MGI (2S) Raymond WEY et le général (2S) Hubert BODIN

Lorsque Oscar PISTORIUS, amputé au-dessous des genoux à l’âge de 11 mois, devenu un sportif de haut niveau, souhaite participer aux Jeux Olympiques de PÉKIN dans la catégorie des athlètes valides, la Fédération internationale d’athlétisme ne l’y autorise pas, estimant que ses prothèses lui donnaient un avantage important sur ses concurrents. Pourtant, en 2008, le tribunal arbitral du sport lui donnera raison, malgré une étude objectivant cet avantage.

Allons au-delà de la problématique de l’entraînementPublié le 12/04/2019

Cercle de réflexion G2S - n°23
le GCA (2S) Alain BOUQUIN

Il existe une éthique spécifiquement militaire sur laquelle repose l’engagement au combat du soldat ; elle est par nature destinée à s’appliquer en temps de guerre. Elle résulte du besoin opérationnel impérieux de maîtrise de l’emploi de la force armée par le guerrier dont on a fait le détenteur.

Et puis il existe une éthique du temps de paix, dont le militaire veut croire qu’elle doit préfigurer celle du temps de guerre ; ne serait-ce que parce qu’il faut se préparer au combat, se former, avoir réfléchi, avant de s’engager dans l’action. Le militaire a donc naturellement tendance à mettre en place dès le temps de paix, et dans ses tâches organiques, des comportements, des règles, des modes de relations qui sont ceux dont il aura besoin pour, un jour si besoin, conserver à l’acte guerrier le niveau éthique requis…

 

Tout chef militaire a, à un moment ou un autre, la vie de ses hommes entre ses mains 2/2Publié le 11/04/2019

Cercle de réflexion G2S - n°23
les généraux Hubert BODIN et Bruno DARY

Les armées françaises, particulièrement l’armée de Terre, sont probablement parmi les meilleures armées du monde en matière de rusticité. Il faut qu’elles le demeurent, mais cela exige une lourde responsabilité du commandement.

 

Tout chef militaire a, à un moment ou un autre, la vie de ses hommes entre ses mains 1/2Publié le 10/04/2019

Cercle de réflexion G2S - n°23
les généraux Hubert BODIN et Bruno DARY

Nous n’avons pas le droit de « jouer » avec ces vies par des décisions hasardeuses. Il est donc essentiel avant d’agir d’avoir réfléchi à jusqu’où ne pas aller trop loin. C’est ce à quoi nous invitent les généraux Hubert BODIN et Bruno DARY qui nous interrogent respectivement sur les risques à consentir à l’entraînement et en opérations.

L'article  1  du  Statut  général  des  militaires  est  particulièrement  clair :

« L'armée de la République est au service de la Nation. Sa mission est de préparer et d'assurer par la force des armes la défense de la patrie et des intérêts supérieurs de la Nation. L'état militaire exige en toute circonstance esprit de sacrifice, pouvant aller jusqu'au sacrifice suprême, discipline, disponibilité, loyalisme et neutralité. »

Éveiller les consciences, éduquer l’esprit, forger les âmesPublié le 09/04/2019

Cercle de réflexion G2S - n°23
le GCA (2S) Philippe RENARD

Liban, Tchad, Côte d’Ivoire, Centrafrique, Mali, Afghanistan, Ex-Yougoslavie, Somalie, Kosovo, Libye, Rwanda, République du Congo, guerres dissymétriques, asymétriques, hybrides, affrontements interethniques, conflits religieux ou claniques, guerres insurrectionnelles, djihad, terrorisme… Depuis plus de 50 ans la conflictualité moderne ne cesse de complexifier le contexte des engagements militaires et d’emploi de la force armée.

Toute l’attention du chef doit être portée vers ses subordonnésPublié le 08/04/2019

Cercle de réflexion G2S - n°23
le GCA (2S) Alain BOUQUIN

Lorsqu’on évoque le sujet « éthique » avec un militaire, plusieurs valeurs viennent immédiatement   à  l’esprit :   la  discipline,  le   sens  du  devoir, la sacralisation de la mission, la disponibilité, l’esprit de sacrifice... Parmi ces valeurs, il y en a une qui tient une place tout à fait particulière : la loyauté au chef.

 

 

Les changements affectant nos conditions d’engagement nous obligent à nous interroger sur notre exercice du commandementPublié le 07/04/2019

Cercle de réflexion G2S - n°23
GCA (2S) Jean Tristan VERNA

Dans cette contribution, le terme « Chef » désignera le commandant d’une unité, du caporal au commandant de grande unité (plutôt de niveau tactique),  qui motive et  conduit  ses  hommes  au  combat.  Le  terme « Commandement » sera réservé à l’ensemble des responsables de haut niveau qui préparent les forces à l’engagement, conseillent les responsables politiques ou conçoivent les opérations de niveau opératif.

Sur un théâtre d’opérations, le commandant de la force se partage donc entre ces deux positions. Dans les armées françaises, le « Commandement » est composé d’officiers qui ont été placés au fil de leur carrière en position de « Chef » à de nombreuses  reprises, à des niveaux différents. Mais « Chef » ou « Commandeur», tous sont des « Soldats ».

 

Légitimité, légalité, devoir, l’histoire a montré que l’on pouvait se prévaloir de l’un ou l’autre pour justifier son action ou Publié le 06/04/2019

Cercle de réflexion G2S - n°23
le GBR (2S) Olivier de BECDELIÈVRE

Légitimité…Quelle définition ?

« Vous reconnaîtrez pour votre chef… et vous lui obéirez en tout ce qu’il vous commandera pour le bien du service, l’observation des règlements militaires, l’exécution des lois, et le succès des armes de la France ».

 

 

Saut de ligne

Pensées mili-terre

Centre de doctrine et d’enseignement
du commandement

© 2017 CDEC. Tous droits réservés.
Réalisation CDEC/BFAO & SAILING.
Powered by WysiUp.

Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne

Contribution

Image
Cet espace permet à tous de contribuer collectivement à la Pensée mili-terre et au rayonnement de l'Armée de Terre, en partageant réflexions, débats stratégiques, et commentaires historiques.
Saut de ligne
Saut de ligne

Newsletter Pensées mili-terre

Image
Vous souhaitez reçevoir régulièrement la newsletter PENSÉES MILI-TERRE, rien de plus simple ! abonnez-vous gratuitement en complétant les champs ci-dessous.
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Saut de ligne