Rechercher

 
Afficher
 
 
 
 
 

Rechercher

 
Afficher
 
 

Autres sources

 

Les articles à la une

Campagne de France de 1814: comment une série de victoires tactiques mène à une défaite stratégiquePublié le 08/07/2020

cahier de la pensée mili-Terre
le Commandant Alain MESSAGER, prix de la Fondation Maréchal LECLERC de HAUTECLOQUE

La campagne de France de 1814 est l’une des plus brillantes de Napoléon. Pourtant, à l’issue d’un enchaînement de victoires tactiques, il doit s’incliner devant les coalisés.

Après un rappel des éléments historiques principaux de la campagne, l’auteur veut démontrer par quels principes fondamentaux de la guerre (poids du nombre, compréhension du niveau opératif par les subordonnés, approches directe et indirecte, affrontement des volontés) les victoires tactiques ne se transforment pas toujours en victoire stratégique. 

Le rôle déterminant de la logistique à Na San: l’action du Colonel GillesPublié le 07/07/2020

cahier de la pensée mili-Terre
le Commandant Pierre-Antoine PY

La logistique a joué un rôle majeur à Na San parce que le Colonel Gilles, commandant le groupement opérationnel de la moyenne Rivière Noire (GOMRN), a su mettre en place une organisation efficiente du soutien capable de s’adapter aux évolutions de la situation opérationnelle. En cela, cette organisation et cette action préfiguraient celles de la logistique moderne au plus près des forces, que nous connaissons aujourd’hui.

La mémoire qui flanche: 1873, une crise durablePublié le 06/07/2020

cahier de la pensée mili-Terre
Madame le professeur Françoise THIBAULT

L’auteur de cet article nous a déjà donné la preuve de son esprit libre et original dans un précédent numéro des Cahiers. Elle nous rappelle ici un épisode économique méconnu de la seconde moitié du XIXème siècle, en faisant une comparaison entre les maux endurés à cette époque et ceux connus aujourd’hui, ainsi que les solutions alors adoptées. Quant à celles qui pourraient l’être en ce début de XXIème siècle, elle laisse le lecteur choisir…..

Les services de renseignement français pendant la Grande Guerre Publié le 05/07/2020

cahier de la pensée mili-Terre
le lieutenant-colonel Olivier LAHAIE

La Grande Guerre a donné ses lettres de noblesse au renseignement, embrassant toutes les activités d’espionnage et de contre-espionnage, mais aussi en innovant dans le domaine de la guerre psychologique et subversive. Le 2ème bureau français (renseignements) a suivi la situation sur tous les fronts, commenté les renseignements obtenus, évalué les pertes de l’ennemi comme la capacité de ses nouvelles armes ou tactiques et reconstitué l’organigramme de ses formations.

 

1914 : Guerre des peuples et Union sacréePublié le 04/07/2020

cahier de la pensée mili-Terre
le Général d’armée (2S) Pierre de PERCIN-NORTHUMBERLAND

Le Général de Percin, après avoir rappelé le sentiment populaire à la veille du conflit, nous décrit ci-dessous les terribles affrontements initiaux en termes de pertes humaines, conclus par la bataille de la Marne, épisode capital pour les deux camps.

 

Urbanisme et zones urbaines à l’horizon 2035 : caractéristiques principalesPublié le 03/07/2020

cahier de la pensée mili-Terre
Monsieur Julien LEPRINCE

Il apparaît indéniable que l’armée de Terre interviendra de manière croissante en milieu urbain. Le Capitaine (R) Ronan Hill présente les caractéristiques des zones urbaines à l’horizon 2035 et leurs particularités «utiles» à l’exercice du métier de soldat.

Renard ou lion? Sommes-nous les dignes descendants du Maréchal de Villars ?Publié le 03/07/2020

cahier de la pensée mili-Terre
le Chef d’escadrons Sylvain BENARD

Sous le prisme des engagements récents qui allient technologie, audace et effet de surprise, la ruse demeure un principe incontournable permettant à l’un des belligérants de prendre l’ascendance sur l’autre.

Doit-on enseigner Sun Tzu aux militaires ?Publié le 01/07/2020

cahier de la pensée mili-Terre
le Chef de bataillon Yann COUDERC

La plupart des écoles de commerce enseignent les préceptes de Sun Tzu. Paradoxalement, bien que la connaissance de «L’art de la guerre» relève de l’attendu pour chaque officier, son étude ne fait quasiment pas partie de l’enseignement militaire français. La place du stratège chinois ne mériterait-elle pas d’être mieux considérée dans nos écoles de formation?

La vulnérabilité du soldat modernePublié le 30/06/2020

cahier de la pensée mili-Terre
le Chef de bataillon Pierre-Antoine SIMON

Le rapport du militaire occidental contemporain à la vulnérabilité évolue. Bien qu’elle semble intrinsèquement dangereuse, la vulnérabilité reste utile au militaire, parce que le soldat aura toujours besoin d’être fort pour combattre, mais faible pour comprendre.

«Quand je suis faible, c’est alors que je suis fort» [1]

 [1] Saint-Paul, deuxième épître aux Corinthiens.

Quelle éthique des nouvelles technologies dans la guerre ?Publié le 26/06/2020

cahier de la pensée mili-Terre
le Chef de bataillon Xavier DUBREUIL

Alors que la recherche ne cesse de progresser dans les nouvelles technologies, il est urgent d’accroître la réflexion sur les conséquences éthiques de leur emploi dans la guerre. En effet, l’homme disparaît peu à peu de l’espace de bataille comme de la boucle décisionnelle, tandis que les difficultés liées à la discrimination et aux dommages collatéraux retrouvent toute leur acuité.

Une implication plus grande de l’État dans la recherche et la mise en place de doctrines d’emploi adaptées en corrélation avec les industriels devraient permettre de faciliter l’appréhension éthique des nouveaux équipements. En tout état de cause, le soldat doit rester au cœur du conflit et maître de l’application des feux.