Les contenus multilingues proposés sur le site sont issus d'une traduction automatique.
 

 
 
 
 
 
Français
English
Français
English
 
 
 
 
 
Afficher
 
 
 
 
 
Afficher
 
 

Autres sources

 

Les articles à la une

Mali: l’intervention militaire française en perspectivesPublié le 28/06/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Colonel Michel GOYA

Cet article du Colonel Michel Goya a été publié sous le titre «La guerre de trois mois: l’intervention militaire française au Mali en perspectives»[1] dans la revue de l’Institut français des relations internationales[2], Politique étrangère, volume 78, n°2, été 2013.

 

[1] Les photos ne faisaient pas partie de l’article

[2] Le comité de rédaction des Cahiers du CESAT remercie cet Institut ainsi que l’auteur qui ont bien voulu l’autoriser à publier cet article

Pour un «ministère des Armées» et une politique de défense globalePublié le 27/06/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Chef d’escadron Thierry PERN

Le chef d’escadron Thierry Pern plaide pour la fin de l’appellation «ministère de la Défense» et un retour à l’appellation originelle de la Vème République: le ministère des Armées. Une illustration de cette opinion personnelle est proposée en fin de propos au travers de l'exemple de la problématique des questions nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques (NRBC).

Oman: le subtil usage du pouvoir par le sultan Qabous bin Saïd al SaïdPublié le 26/06/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Chef d’escadrons (TA) Arnaud LAFOLIE

Parvenu au pouvoir en 1970 après avoir renversé son propre père, l'actuel souverain d'Oman a profondément réformé son pays au cours d'un règne a priori exemplaire. D'un pays arriéré et pauvre, divisé par deux rébellions majeures et situé dans une région pourtant propice aux crises et aux tensions, il a fait un havre de paix, de tolérance et de prospérité.

Pour parvenir à ce résultat, le sultan Qabous bin Saïd a su donner une grande modernité politique à son système autocratique, tout en respectant les principes traditionnels de gouvernement. L'objet de ce court article est de présenter comment et avec quelles contraintes un souverain arabe, parfaitement accoutumé à la culture politique occidentale, doit savoir régner comme un véritable chef tribal pour conserver sa légitimité et son efficacité.

Méthodes d’amélioration de la performance au sein des arméesPublié le 26/06/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Chef d’escadron Olivier de PLACE

Les méthodes d’amélioration de la performance des armées peuvent être inspirées de celles des activités civiles dans le domaine fonctionnel, mais pas dans le domaine opérationnel.

Primo Bravo: moral de la troupePublié le 23/06/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Chef de bataillon Vincent MOUSSU

Le moral de la troupe en opérations est un facteur clé dans la réussite d’une mission. À ce titre, sa prise en compte mérite une attention toute particulière de la part du chef qui doit, à l’instar des autres thèmes des paragraphes de son ordre d’opération, l’inclure dans sa réflexion tactique sur la «situation amie». Le commandement est alors confronté à la difficulté d’influer sur un élément à la fois immatériel, intime mais aussi mû par de nombreuses dynamiques collectives. Dès lors, quel rôle le chef peut-il réellement jouer pour s’assurer de l’équilibre moral précaire de son unité au combat?

D’une guerre à l’autre: l’expérience des Sturmtruppen dans la transmission de la pensée militaire allemandePublié le 23/06/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Capitaine Gilles SIMONNIN

Dès l’automne 1914, les opérations de la Grande Guerre se figent et les belligérants s’installent dans une guerre de tranchées. La recherche de la percée devient la préoccupation des états-majors, lesquels vont réagir différemment face à cette situation. La solution la plus innovante vient du côté allemand. Elle s’inscrit dans la tradition militaire impériale et contribue à la transmission de ses valeurs au-delà de sa dissolution.

Ciel afghan: une gestion particulière de la troisième dimensionPublié le 22/06/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Lieutenant-colonel WENCKER, de l’armée de l’Air

La gestion de la troisième dimension en coalition est une science absconse a priori réservée à des spécialistes. Comprendre sa complexité permet néanmoins de mieux appréhender les rouages de l’appui aérien et d’entrapercevoir l’envers du décor.

Par le nombre d’acteurs concernés, les spécificités géographiques du terrain, la taille restreinte des zones de responsabilités et la persistance du trafic aérien civil, l’Afghanistan a été un cas concret particulièrement intéressant dans ce domaine. Tout en gardant à l’esprit que l’organisation et l’action sur ce théâtre ne pouvaient être considérées comme des normes, et bien que les opérations y soient maintenant terminées pour les forces françaises, il a semblé intéressant pour les lecteurs des Cahiers de mesurer cette complexité. C’est l’ambition de cet article, initialement paru dans Penser les ailes françaises, et reproduit ici avec l’aimable autorisation du Centre d’études spatiales et aéronautiques.

Relire «Le fil de l’épée» du Général de GAULLEPublié le 22/06/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Chef de bataillon Philippe OUTTIER

Traitant de l’action de guerre, du caractère, du prestige, de la doctrine, des rapports entre le politique et le soldat, «Le fil de l’épée» du Général de Gaulle, qui s’appuie sur de nombreux exemples historiques, littéraires et philosophiques, pourrait être un des ouvrages de référence pour la formation des officiers et des décideurs civils.

La composante réserve de l’US ArmyPublié le 21/06/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le lieutenant-colonel Paul GUYOT

En cette période troublée de restrictions budgétaires drastiques, l’US Army, à l’image du reste du Department of Defense, est amenée à s’interroger sur l’avenir qu’il faut donner à sa réserve. La question est sensible à de nombreux points de vue et révèle une situation qui est difficilement comparable avec celle de la France.

Les forces de réserve de l’Army sont composées de deux entités aux caractéristiques bien distinctes: la Reserve, fédérale, aux ordres du président des États-Unis et la National Guard, aux ordres des gouverneurs des États. Ces deux composantes sont passées, en moins d’un quart de siècle, d’un statut exclusif de réserve stratégique à une force opérationnelle expérimentée reconnue qui veut conserver ce nouveau statut.

Pour bien comprendre cette problématique, il est nécessaire de brosser un rapide historique de l’armée de terre des États-Unis au sein de laquelle les réserves ont joué un rôle essentiel. Un aperçu de la situation actuelle précédera ensuite l’exposé du défi qui attend l’Army au travers de l’emploi de ses réserves dans les années à venir.

La contribution de l’armée de Terre à la normalisation: l’exemple ivoirienPublié le 21/06/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le lieutenant (CR) Antoine TISSERON

Au Mali, les unités de l’armée de Terre française sont engagées dans des opérations relevant pour certaines d’entre elles de la stabilisation et pour d’autres de la normalisation. D’un côté, elles cherchent à diminuer puis contenir la violence pour créer les conditions du retour à la paix, de l’autre elles veillent à la «mise en place» et à l’«affermissement d’un système politique, juridique et social durable et accepté par les protagonistes du conflit»[1]. Complexes, ces missions imposent des modes d’action particuliers qui ne sont pas à proprement parler guerriers, mais n’en sont pas moins exigeants pour la force, avec des acteurs politiques et militaires parfois peu prompts à organiser des élections ou favoriser une transition remettant en cause leur pouvoir et leurs ressources. Chaque théâtre impose ses contraintes propres et requiert des solutions spécifiques. Cependant, l’exemple de la force Licorne en Côte d’Ivoire illustre la manière dont des forces terrestres peuvent contribuer à une phase de normalisation pour accompagner la transition d’une situation de guerre à une situation de paix.

 

[1] Gagner la bataille. Conduire la paix, FT-01, CDEF, janvier 2007, pp. 12-13.

Armée