Les contenus multilingues proposés sur le site sont issus d'une traduction automatique.
 

 
 
 
 
 
Français
English
Français
English
 
 
 
 
 
Afficher
 
 
 
 
 
Afficher
 
 

Autres sources

 

Les articles à la une

Conseil et armées: le chant des sirènesPublié le 06/05/2018

Cahiers de la pensée mili-Terre
le Lieutenant-colonel Jobic Le GOUVELLO

Les armées recourent de plus en plus fréquemment à des cabinets de conseil externes. Ces recours donneraient l’assurance des meilleurs choix possibles et de réformes réussies. En réalité, l’utilisation de ressources en interne serait souvent plus pertinente que la sollicitation d’organismes privés.

«Le conseil, drogue innocente à celui qui la donne, rarement salutaire à celui qui la prend».

Simon de Bignicourt, Pensées et réflexions philosophiques (1755)

 

 

Les clusters défense, alternative ou complément aux grands groupes industriels de défense ?Publié le 05/05/2018

Cahiers de la pensée mili-Terre
le Capitaine Sabrina MACCAGNO CERF

Ces dernières années ont vu l’accroissement des pôles de compétitivité de type clusters. Il s’agit de regroupement de PME et/ou de PMI qui prennent la décision d’unir leurs savoir-faire afin de procurer un avantage compétitif au minimum à l’une d’entre elles, voire parfois à la totalité du cluster. Dans le cas des clusters défense, le but est clairement de pouvoir répondre en leur nom propre aux appels d’offre publics et internationaux.

On peut dès lors se poser la question de l’impact de la montée en puissance de ces clusters sur notre industrie de défense: s’agit-il d’une menace pour les grands groupes, d’une nécessaire concurrence à leur offre oligopolistique ou encore d’une alternative crédible à leur puissance? En réalité, ils se positionnent comme un indispensable complément à une offre industrielle globale.

 

«Il faut que la défense de la France soit française. C’est une nécessité qui n’a pas toujours été très familière au cours de ces dernières années. Il est indispensable qu’elle le redevienne. Un pays comme la France, s’il lui arrive de faire la guerre, il faut que ce soit sa guerre. Si il en était autrement, notre pays serait en contradiction avec tout ce qu’il est depuis ses origines, avec son rôle, avec l’estime qu’il a de lui-même, avec son âme. Naturellement, la défense française serait, le cas échéant, conjuguée avec celles d’autres pays».

Discours du Général de Gaulle devant l’École militaire de Saint-Cyr le 3 novembre 1959

Les risques psychosociaux: une problématique à approfondir au sein du ministère de la DéfensePublié le 04/05/2018

Cahiers de la pensée mili-Terre
le Capitaine Nécika LESAULNIER

Sujet médiatique par excellence sur la qualité de vie au travail, les risques psychosociaux ont envahi le domaine de la prévention au travail. Dans cet environnement, le ministère de la Défense ne peut plus faire l'économie d'une réflexion approfondie sur les risques psychosociaux afin d'étudier la ou les approches les mieux adaptées à son fonctionnement et ses particularités.

Maîtriser la robotisation: un challenge pour l’avenirPublié le 03/05/2018

Cahiers de la pensée mili-Terre
le Chef de Bataillon Cyril PUJOL

La multiplication actuelle des systèmes robotisés intelligents, dotés d’une autonomie croissante au sein de notre environnement, soulève des questions essentielles d’ordre juridique, éthique, organisationnel et stratégique, qui doivent être prises en compte dès maintenant afin de maîtriser au mieux l’usage de ces équipements.

Politique de sécurité et de défense européenne: est-il possible d’accorder les violons européens ?Publié le 17/04/2018

Cahiers de la pensée mili-Terre n° 43
le Commandant Stéphane REIX

L’auteur s’interroge sur les difficultés que l’Union européenne rencontre pour parler d’une seule voix sur les problématiques liées à sa sécurité et à sa défense, en l’absence d’une réelle vision politique commune.

 

Le financement du surcoût opex (et opint…)Publié le 12/04/2018

Cahiers de la pensée mili-Terre n° 43
le Chef de bataillon François LORVOIRE

Sujet brûlant et pourtant incontournable, l’enjeu du financement des surcoûts OPEX et OPINT est éminemment politique; l’actualité récente le souligne avec acuité, et aucune solution ne saurait satisfaire totalement l’ensemble des parties. Cependant, une amélioration du système pourrait être décidée, les pistes en ce sens ne faisant pas défaut.

Concentration des efforts et rapport de forcePublié le 09/04/2018

cahier de la pensée mili-Terre n°50
le Lieutenant-colonel Emmanuel DUBOIS

En abordant le principe de concentration sous l’angle du rapport de force, le lieutenant-colonel Emmanuel Dubois met en évidence qu’il s’agit là d’une préoccupation permanente de tous les grands capitaines à travers les siècles. Finalement, la concentration est, de tous les principes, celui qui semble le plus aller de soi. Pourtant, son application a toujours mobilisé une énergie et une intelligence impressionnantes.

Sentinelles modernes de sable et de bétonPublié le 05/04/2018

Cahiers de la pensée mili-Terre n° 43
l’ingénieur en chef de 2ème classe Jean-Marc COLLIOU

Préserver l’intégrité de la Force, c’est préserver son potentiel autant que sa capacité opérationnelle et sa liberté d’action. La protection est à ce titre une préoccupation constante du commandement militaire, indispensable à la réussite de la mission. À ce titre, le durcissement des infrastructures de stationnement en opération est une composante majeure de la mission et doit faire l’objet de toutes les attentions. L’auteur nous fait un point de situation original sur ce sujet, en s’appuyant sur les principes retenus et les techniques mises en œuvre au sein de l’opération Barkhane.

Le Maréchal Foch en 1918 Commandement interallié et art opératifPublié le 04/04/2018

cahier de la pensée mili-Terre n°50
Colonel (r) Claude FRANC

Le Lieutenant-colonel (H) Claude Franc nous montre les conditions effectives de l’exercice du commandement interallié exercé par le Maréchal Foch.

Sachant qu’il n’obtiendrait aucun résultat par une forme directive de commandement, Foch a toujours agi en souplesse. On lui prête d’ailleurs l’aphorisme, en fait de Sarrail à Salonique, selon lequel «il admirait beaucoup moins Napoléon depuis qu’il avait commandé une coalition».

C’est ainsi que Foch, en tant que commandant suprême interallié en 1918, a toujours prôné la persuasion comme méthode unique de commandement, ce qui, il est vrai, cadrait difficilement avec son caractère!

Cyberguerre: Nouveau visage de la guerre? Publié le 03/04/2018

Cahiers de la pensée mili-Terre n° 43
le Commandant Jean-Sun LUIGGI

De nombreux États, organisations terroristes ou mafieuses continuent à développer ou à améliorer leurs capacités «cyber», les plus avancés d’entre y consacrant des moyens humains et financiers très importants. La France a relevé ce défi en faisant les investissements intellectuels et matériels nécessaires. L’auteur de ces lignes plaide cependant pour une réflexion plus ambitieuse: la cyberdéfense doit être globale, concerner les aspects offensifs; elle doit devenir la cyberguerre.

Armée