Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Le centre de doctrine et d’enseignement du commandement et l’ordre des avocats de Paris organisent le 24 juin 2019, à l’Ecole militaire, une représentation théâtrale suivie d’un débat sur le consentement patriotique.

Ecrite et mise en scène par le vice-bâtonnier de Paris Basile Ader, cette pièce inspirée de faits réels est intitulée « Le Conseil de Guerre ». Elle évoque une séance du conseil de guerre spécial tenu en octobre 1914, au cours duquel Jean Bénac, un jeune avocat mobilisé, fut désigné afin de défendre cinq soldats. Quatre d’entre eux furent finalement acquittés. Le sergent Benac fut tué quelques semaines plus tard en Alsace.

La représentation aura lieu à 19H00 en amphithéâtre Foch, à l’Ecole Militaire (1 place Joffre, Paris 7ème). Elle sera suivie d’un débat, au cours duquel interviendront le général d’armée (2S) Henri Bentégeat, ancien chef d’état-major des armées, le professeur Stéphane Audoin-Rouzeau, président du Centre international de recherche de l'Historial de la Grande Guerre de Péronne, et le vice-bâtonnier de Paris Basile Ader.

Une participation de 10€ sera demandée, afin d’être reversée à l’Œuvre Nationale du Bleuet de France, placée sous l’autorité de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre.

Le nombre d’auditeurs étant limité, vos demandes d’inscription sont attendues avant 15 juin 2019.

QUI ÉTAIT JEAN BÉNAC ?

Né le 1er juillet 1891, il est licencié en droit à 20 ans, en juillet 1911.

 Le 2 décembre 1913, il prête serment et est inscrit au stage. Mobilisé parmi les premiers, il est envoyé sur le front dès le 7 août 1914. Le 21 août, il est blessé à la jambe. Il refuse de partir en convalescence à l’arrière et contre l’avis du médecin major, remonte en ligne par ses propres moyens. C’est en Argonne que, le 26 octobre 1914, il va être désigné pour être commis d’office à la défense de cinq hommes traduits devant le Conseil de Guerre. A l’issue de ce procès, il restera attaché comme avocat au Conseil de guerre de sa division jusqu’à fin novembre où il est affecté au service de l’administration de l’Alsace. C’est dans l’exercice de cette mission que le 14 décembre 1914, il est blessé grièvement par un éclat d’obus. Il s’éteindra à l’âge de vingt-cinq ans dans la nuit du 15 décembre à Thann, en Alsace où il fut enterré. Il a été Cité à l’Ordre de l’Armée le 11 janvier 1915 et décoré de la médaille militaire et de la croix de Guerre.

LE BARREAU DE PARIS ET LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

Sur 2 550 avocats que compte le barreau de Paris en 1914, la moitié est mobilisée et 231 d’entre eux, soit plus de 10 %, sont morts pour la France entre le 10 août 1914 et le 9 novembre. Au total, 483 croix de Guerre ont été décernées à des avocats de l’Ordre. Présent au combat, le barreau a joué également un rôle politique de premier plan : pendant toute la guerre, l’avocat Raymond Poincaré est président de la République. De 1914 à 1917, ce sont également les avocats Viviani, Briand et Ribot qui exercent les fonctions de président du Conseil des ministres. Les avocats non mobilisés assurent une assistance active en faveur des réfugiés et des sinistrés qui les sollicitent pour faire valoir leurs droits. Par un arrêté du 31 décembre 1927, le ministre de la Guerre attribue la croix de Guerre au Barreau de Paris. Le 19 avril 1928, le président de la République, Gaston Doumergue, avocat honoraire au barreau de Paris, vient lui-même remettre la croix de Guerre au barreau, en présence de l’avocat Raymond Poincaré, alors président du Conseil des ministres.

Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Saut de ligne

Pensées mili-terre

Centre de doctrine et d’enseignement
du commandement

© 2017 CDEC. Tous droits réservés.
Réalisation CDEC/BFAO & SAILING.
Powered by WysiUp.

Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne

Contribution

Image
Cet espace permet à tous de contribuer collectivement à la Pensée mili-terre et au rayonnement de l'Armée de Terre, en partageant réflexions, débats stratégiques, et commentaires historiques.
Saut de ligne
Saut de ligne

Newsletter Pensées mili-terre

Image
Vous souhaitez reçevoir régulièrement la newsletter PENSÉES MILI-TERRE, rien de plus simple ! abonnez-vous gratuitement en complétant les champs ci-dessous.
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Saut de ligne