Les contenus multilingues proposés sur le site sont issus d'une traduction automatique.
 

 
 
 
 
 
Français
English
Français
English
 
 
 
 
 
Afficher
 
 
 
 
 
Afficher
 
 

Autres sources

 

Les articles à la une

Le doute, vertu fondamentale du militairePublié le 25/07/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Chef de Bataillon Emmanuel DUBOIS

Le Chef de Bataillon Emmanuel DUBOIS a reçu, pour cet article, le 2ème prix de la Fondation du Maréchal Leclerc de Hautecloque, fondation récompensant les meilleurs articles publiés sous l'égide du CESAT.

Vers une formation linguistique militaire Publié le 25/07/2018

cahier de la pensée mili-Terre
Le Major (Autriche) Andreas PRUTSCH

La formation linguistique dans l’armée de Terre française est souvent organisée soit par des civils travaillant dans un organisme militaire, soit par des instituts civils qui prennent en charge les militaires qui cherchent à obtenir par le biais d’un diplôme civil un certificat militaire de langue. Or, «parler une langue étrangère» aujourd’hui est devenu un outil indispensable pour augmenter ses compétences et, peut-être plus important, ses performances. Ceci n’est pas seulement vrai pour les diplomates, les hommes politiques ou les dirigeants d’entreprises; non, ceci est également valable pour les militaires.

Alors, pourquoi ne pas donner à la formation linguistique la place qu’elle mérite au sein de la formation d’un militaire?

Les fondements théoriques des réformes de l’ÉtatPublié le 24/07/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Commissaire commandant Denis EYDOUX

Le nombre et la variété des réformes administratives engagées depuis la fin des années 1980 renvoient nécessairement à la connaissance de leurs origines théoriques. L’étude de ces dernières laisse apparaître des instruments performants qui, malgré des fondements idéologiques parfois éloignés des traditions administratives françaises, méritent d’être identifiés et approfondis.

L'espace extra-atmosphérique: quelle stratégie pour un nouveau milieu? La vision d'Everett Dolman Publié le 24/07/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Lieutenant (Air) Marie-Hélène MARÇAY

Acteurs historiques de la conquête de l’espace, les États-Unis ont de tous temps théorisé le rôle stratégique de cette nouvelle dimension. Everett Dolman est un des chercheurs qui a certainement eu la vision la plus ambitieuse et la plus prospective en la matière. Le lieutenant Marie-Hélène Marçay, chercheuse au Centre d’enseignement supérieur aérien, spécialiste des questions spatiales, nous montre ci-dessous que cette vision doit désormais tenir compte de la réalité des ressources financières disponibles et de l’apparition de nouveaux acteurs mondiaux.

La logistique urbaine, une opportunité de reclassement des emprises militaires à céderPublié le 23/07/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le chef d’escadrons Geoffroy de FRANCE

En partant d’une analyse des perspectives de développement de la logistique urbaine, le Chef d’escadrons de FRANCE propose des solutions d’aménagement durable des emprises militaires à céder.

L’art glorieux de «retraiter»Publié le 23/07/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Commandant Fabrice FORQUIN

Peu étudiée et rarement mise en exergue car faisant presque toujours suite à une défaite, la retraite, si elle est bien conduite, confère paradoxalement au chef qui en a la charge un grand mérite ― à défaut d’une grande gloire ― car dans l’art de la guerre, la retraite est sans doute l’exercice le plus difficile, et rares sont les chefs de guerre y ayant excellé. C’est à ce titre que cet article avait bien toute sa place dans la rubrique «un penseur militaire»

L’émergence des menaces hybrides: vers une autre transformation de la guerre?Publié le 22/07/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Chef de bataillon Cédric LE BIGOT

Une tendance marquante de ces dernières années est l’effacement progressif des distinctions traditionnelles entre guerre et paix, entre acteurs étatiques et non étatiques; mais aussi entre des modes d’action très différents: guerre conventionnelle, insurrectionnelle, cybercriminalité, terrorisme et crime organisé. Ces nouvelles menaces, connues sous le nom de menaces hybrides, multiples et adaptatives, sont amenées à se développer sur le moyen comme sur le long terme. Les conséquences possibles pour nos forces armées sont nombreuses en termes de capacités requises, modes d’action et investissement technologique.

 

«À l’avenir, la guerre ne sera pas le fait des armées, mais celui de groupes, appelés aujourd’hui terroristes, guérilleros, bandits, voleurs de grand chemin, mais ils chercheront sans aucun doute des titres plus officiels. Plus charismatiques qu’institutionnels, leurs organisations s’appuieront davantage sur des fidélités cimentées par le fanatisme et l’idéologie que sur le professionnalisme».

Martin Van Creveld,

«La transformation de la guerre».

 

Préparer la prochaine guerre, ou comment ne pas devenir une armée d’anciens combattantsPublié le 22/07/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Chef de bataillon Rémi PELLABEUF

Face à une réalité de plus en plus complexe et évasive, l’auteur milite en faveur du développement de la culture militaire, afin qu’au-delà des mythes et des idées reçues, par l’activité intellectuelle et la flexibilité d’esprit, les armées demeurent une organisation apprenante, capable de réagir à l’inimaginable.

La victoire modernePublié le 21/07/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Chef d’escadrons Flavien LANET

Que représente la victoire dans les conflits modernes? C’est la question que se pose l’auteur, en tentant d’y apporter une réponse sur les bases suivantes: «La victoire stratégique devient plus que jamais la résultante d’une convergence de victoires à la fois militaires, médiatiques, économiques et politiques».

Le risque dans la guerre aujourd’hui: illusion ou réalité?Publié le 21/07/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Lieutenant-colonel JORDAN

Dans ses carnets de campagne, Rommel témoignait déjà en 1940 de ce que «l’expérience prouve que les décisions les plus audacieuses assurent les plus belles promesses de victoire. Mais il y a lieu de bien distinguer l’audace stratégique ou tactique du coup de dés». Il soulignait ainsi une vertu majeure de l’art de la guerre, à savoir la prise de risque, mesurée certes, mais toujours source de liberté d’action pour le chef qui sait l’utiliser. Qu’en est-il aujourd’hui?

Armée