Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Saut de ligne
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne

Future(s) of Multidomain Battle

Targeting Hybrid Threats Understanding Gender Bias
Expériences alliées
Saut de ligne
Saut de ligne

Just as Clausewitz wrote, the nature of war hasn’t changed much.


Traduction proposée à la fin de l'article ...

 

As a gift for a significant approaching birthday, my golf widow gave me a new set of clubs that were the result of a 5-hour custom fitting at a local professional shop. For years I wrestled with the same issue: how to balance the expense of new equipment with my desire to get lower scores. I am now precisely aware of how average my swing and its results are using technology such as radar ball flight and swing tracking. And I now have the best available tech that is custom-fit to my game. The field results are not yet in, but the data from the fitting was clear that I should expect to achieve better results on the course in the coming year. As a longtime student of military operations, acquisition to support military operations, and the strategies developed for both, I found a number of similarities between my golf world and the military’s current issues regarding operations, strategy, and policy, especially as the Defense Department nears breaking the $700 billion mark in annual budgets.

 

Just as Clausewitz wrote, the nature of war hasn’t changed much. It still has political and human dimensions, is a contest of wills, and exists in a world of uncertainty. How one’s military meets the challenge of war is dependent on a number of factors, including available funds, the scope of available technology in either the present or the near future, and the physical and mental fitness of the people engaged in combat. Today’s military is faced with a range of challenges, which it may or may not be fully prepared to meet. War exacts a toll over time unlike any other human experience. And meeting the demands of combat takes more than one individual’s effort, budget, and ideas to succeed.

 

With the range of challenges the Chairman has identified, including all the other burdens of service on the joint force, we might ask ourselves, “What should we do to prepare for the future while winning the fights we are currently engaged in?” The joint force has to adapt, adjust, acquire, repurpose, retrain, recruit, and perform a whole range of other functions to continue to meet the mission of protecting our Nation, allies, and partners around the world.

 

In some cases that means new programs and new technology, while in others it requires modifications to existing systems, training, tactics, and procedures. Another challenge we need to consider is how to handle the process of handing down valuable experience as Servicemembers constantly enter and leave the force. Many questions remain to be answered on how best to accomplish these critical tasks. Hopefully, this issue of JFQ will provide you with some insights to that end.

 

In our Forum section, we focus on the strategic level of war with four valuable contributions by well-known JFQ authors and new voices. Currently serving as a special assistant to the Secretary of Defense, our very own Frank Hoffman maps a number of futures our joint force may have to confront and what should be done about them. As the idea of multidomain battle gathers momentum across the joint force, Kevin M. Woods and JFQ Editorial Board member Thomas C. Greenwood discuss how joint experimentation can greatly improve our fighting effectiveness. Stressing the value of partnership, Thomas Warren Ross returns to JFQ to discuss how security cooperation and logistics combine to create success in our efforts to help our friends around the world.

 

These days it seems the Internet has taken over our lives, so you may find what William D. Bryant has to say about warfighting in cyberspace essential to your future success. The JPME Today section features both a JFQ-veteran voice and a new one, each with important considerations. From the U.S. Naval War College, Milan Vego has been writing for a long time on operational art, strategic thinking, and the history of warfare. I think you will find his latest article on American military decisionmaking to be another useful discussion on how our senior leaders develop plans and execute joint operations.

 

After having spent a considerable amount of research and development of her thinking, Elizabeth M. Trobaugh continues our discussion of the ongoing integration of women into combat roles in our military. While her work will not be the final word on this issue, I think she will help all of us understand how far we have to go to level the playing field in a way that improves the effectiveness of the joint force. In Commentary, General David G. Perkins, commander of the U.S. Army’s Training and Doctrine Command, and General James M. Holmes, commander of the U.S. Air Force’s Air Combat Command, discuss how Service concepts have been combined to create a joint solution to the multidomain battle the force now faces. Suggesting the U.S. military needs bring its game into the 21st century, Steve F. Kime offers his ideas on how military doctrine should be updated. And Richard B. Davenport advocates for a new force structure to advance our joint psychological warfare capabilities.

 

Chance A. Smith and Steve W. Rust begin our Features section with an interesting set of ideas on how our geographic combatant commands can update their targeting methods to better confront hybrid threats. Seeing a need to simplify our approaches, Gabriel Almodovar, Daniel P. Allmacher, Morgan P. Ames III, and Chad Davies offer us a different way to look at our integrated air and missile defenses. Helping us operate in a world where the joint force’s every move might be available to stream on the Internet, Adam G. Lenfestey, Nathan Rowan, James E. Fagan, and Corey H. Ruckdeschel suggest ways secrecy and surprise can still be achieved. Recent events in Africa underscore the need for the joint force to conduct a range of missions on the continent, and Andrus W. Chaney offers recommendations for achieving success in U.S. Africa Command’s security cooperation efforts.

 

Our Recall section welcomes a team effort that takes us back a long time before the Goldwater-Nichols Act. Kenneth T. Klima, Peter Mazzella, and Patrick B. McLaughlin offer their views on joint planning and center of gravity analysis in the Second Punic War. We also offer three interesting book reviews along with an expanded Joint Doctrine section. If you read the article about centers of gravity in the Second Punic War, then you are ready for Jacob Barfoed’s article on how to see them as more than just a part of winning tactically. I honestly had not heard of the Department of Defense Terminology Program until George E. Katsos sent us an article about this important effort.

 

Getting joint operations right is just the start of the effort needed to be successful in today’s world, and Charles W. Robinson helps us see how to win when involved in multinational and coalition operations. Closing out the issue, the Joint Doctrine Update lists the latest developments in joint publications. The next edition of Joint Force Quarterly will feature a number of important articles from the Joint Staff and U.S. Central Command that continue to explore where the joint force is today and where we should be headed. Given the talent we have, I am certain we will find new ways to continue to improve and bring our A game to every place we go.

 

JFQ
William T. Eliason Editor in Chief

 

... click download button to see more

 

 

 

---------------- T R A D U C T I O N ----------------

 

Comme cadeau pour un anniversaire important qui approche, ma veuve de golf m'a donné un nouvel ensemble de clubs qui étaient le résultat d'un ajustement personnalisé de 5 heures dans une boutique professionnelle locale. Pendant des années, j'ai lutté avec le même problème : comment équilibrer les dépenses de nouvel équipement avec mon désir d'obtenir des scores plus bas. Je suis maintenant précisément conscient de la moyenne de mon swing et de ses résultats grâce à des technologies telles que le vol de la balle radar et le suivi de l'élan.

 

Et j'ai maintenant la meilleure technologie disponible qui est adaptée à mon jeu. Les résultats sur le terrain ne sont pas encore arrivés, mais les données de l'ajustement étaient claires : je devrais m'attendre à obtenir de meilleurs résultats sur le cours au cours de l'année à venir. En tant qu'étudiant de longue date des opérations militaires, de l'acquisition pour soutenir les opérations militaires et des stratégies développées pour les deux, j'ai trouvé un certain nombre de similitudes entre mon monde du golf et les questions actuelles de l'armée concernant les opérations, la stratégie et la politique, surtout que le ministère de la Défense s'approche de la barre des 700 milliards de dollars dans les budgets annuels.

 

Comme Clausewitz l'a écrit, la nature de la guerre n'a pas beaucoup changé. Il y a encore des dimensions politiques et humaines, c'est un concours de volontés qui existe dans un monde d'incertitude. La façon dont les militaires relèvent le défi de la guerre dépend d'un certain nombre de facteurs, y compris les fonds disponibles, l'étendue de la technologie disponible dans le présent ou dans un avenir proche, et la condition physique et mentale des personnes engagées dans le combat.

 

L'armée d'aujourd'hui est confrontée à toute une série de défis, qu'elle peut être ou non pleinement préparée à relever. La guerre fait des ravages au fil du temps, contrairement à toute autre expérience humaine. Et pour répondre aux exigences du combat, il faut plus que l'effort, le budget et les idées d'une seule personne pour réussir.

 

Compte tenu de l'éventail des défis que le Président a identifiés, y compris toutes les autres charges qui pèsent sur la force interarmées, nous pourrions nous demander : " Que devrions-nous faire pour préparer l'avenir tout en gagnant les combats dans lesquels nous sommes actuellement engagés ?

 

La force interarmées doit s'adapter, s'adapter, s'ajuster, acquérir, se réorienter, se recycler, recruter et remplir toute une gamme d'autres fonctions pour continuer à remplir la mission de protection de notre nation, de nos alliés et de nos partenaires dans le monde entier. Dans certains cas, cela signifie de nouveaux programmes et de nouvelles technologies, tandis que dans d'autres, il faut modifier les systèmes, la formation, les tactiques et les procédures existants. Un autre défi que nous devons considérer est de savoir comment gérer le processus de transmission de l'expérience précieuse alors que les militaires entrent et sortent constamment de la force.

 

De nombreuses questions restent sans réponse sur la meilleure façon d'accomplir ces tâches critiques. Nous espérons que ce numéro de JFQ vous donnera un aperçu de la situation à cette fin. Dans notre section Forum, nous nous concentrons sur le niveau stratégique de la guerre avec quatre contributions précieuses d'auteurs bien connus de JFQ et de nouvelles voix. Actuellement, en tant qu'assistant spécial du secrétaire à la Défense, notre propre Frank Hoffman cartographie un certain nombre de futurs auxquels notre force interarmées pourrait être confrontée et ce qui devrait être fait à leur sujet. Alors que l'idée d'une bataille multidomaine prend de l'ampleur au sein de la force interarmées, Kevin M. Woods et Thomas C. Greenwood, membre du comité de rédaction du JFQ, discutent de la façon dont l'expérimentation interarmées peut grandement améliorer notre efficacité au combat.

 

Soulignant la valeur du partenariat, Thomas Warren Ross revient à JFQ pour discuter de la façon dont la coopération en matière de sécurité et la logistique se combinent pour créer du succès dans nos efforts pour aider nos amis dans le monde entier. De nos jours, il semble que l'Internet a pris le dessus sur nos vies, de sorte que vous pouvez trouver ce que William D. Bryant a à dire sur la guerre dans le cyberespace essentiel à votre succès futur. La section JPME Today présente à la fois une voix JFQ-vétérans et une nouvelle, chacune avec des considérations importantes.

 

De l'U.S. Naval War College, Milan Vego écrit depuis longtemps sur l'art opérationnel, la pensée stratégique et l'histoire de la guerre. Je pense que vous trouverez son dernier article sur la prise de décision militaire américaine qui constitue une autre discussion utile sur la façon dont nos hauts dirigeants élaborent des plans et exécutent des opérations conjointes. Après avoir consacré beaucoup de temps à la recherche et au développement de sa pensée, Elizabeth M. Trobaugh poursuit notre discussion sur l'intégration continue des femmes dans les rôles de combat dans nos forces armées.

 

Bien que son travail ne sera pas le dernier mot sur cette question, je pense qu'elle nous aidera tous à comprendre jusqu'où nous devons aller pour uniformiser les règles du jeu de manière à améliorer l'efficacité de la force interarmées. Dans le commentaire, le général David G. Perkins, commandant du U.S. Army's Training and Doctrine Command, et le général James M. Holmes, commandant du U.S. Air Force's Air Combat Command, discutent de la façon dont les concepts de service ont été combinés pour créer une solution conjointe à la bataille multidomaine à laquelle la force est maintenant confrontée. Suggérant que les besoins militaires des États-Unis font entrer leur jeu dans le XXIe siècle, Steve F. Kime propose ses idées sur la façon dont la doctrine militaire devrait être mise à jour. Et Richard B. Davenport plaide en faveur d'une nouvelle structure de forces pour faire progresser notre capabule de guerre psychologique commune.

Chance A. Smith et Steve W. Rust commencent notre section Features avec un ensemble intéressant d'idées sur la façon dont nos commandements de combat géographiques peuvent mettre à jour leurs méthodes de ciblage pour mieux faire face aux menaces hybrides. Voyant le besoin de simplifier nos approches, Gabriel Almodovar, Daniel P. Allmacher, Morgan P. Ames III et Chad Davies nous offrent une façon différente de voir nos défenses aériennes et antimissiles intégrées. Adam G. Lenfestey, Nathan Rowan, James E. Fagan et Corey H. Ruckdeschel nous aident à fonctionner dans un monde où tous les mouvements de la force interarmées peuvent être diffusés en continu sur Internet.

 

Les événements récents en Afrique soulignent la nécessité pour la force interarmées de mener une série de missions sur le continent, et Andrus W. Chaney formule des recommandations pour assurer le succès des efforts de coopération du U.S. Africa Command en matière de sécurité. Notre section Rappel se réjouit d'un travail d'équipe qui nous ramène bien avant la loi Goldwater-Nichols Act. Kenneth T. Klima, Peter Mazzella et Patrick B. McLaughlin offrent leurs points de vue sur la planification conjointe et l'analyse du centre de gravité dans la deuxième guerre punique. Nous offrons également trois comptes rendus de livres intéressants ainsi qu'une section Doctrine conjointe élargie. Si vous lisez l'article sur les centres de gravité dans la deuxième guerre punique, vous êtes prêt pour l'article de Jacob Barfoed sur la façon de les voir comme étant plus qu'une partie de la victoire tactique.

 

Honnêtement, je n'avais pas entendu parler du programme de terminologie du ministère de la Défense jusqu'à ce que George E. Katsos nous envoie un article sur cet effort important. La réussite des opérations interarmées n'est que le début de l'effort nécessaire pour réussir dans le monde d'aujourd'hui, et Charles W. Robinson nous aide à voir comment gagner lorsque nous participons à des opérations multinationales et de coalition. Pour clore ce numéro, le Joint Doctrine Update énumère les derniers développements dans les publications conjointes.

 

Le prochain numéro du Joint Force Quarterly comprendra un certain nombre d'articles importants de l'état-major interarmées et du U.S. Central Command qui continuent d'explorer où se trouve la force interarmées aujourd'hui et où nous devrions nous diriger. Étant donné le talent que nous avons, je suis certain que nous trouverons de nouvelles façons de continuer à nous améliorer et d'apporter notre jeu A partout où nous allons.

JFQ
William T. Eliason Rédacteur en chef en chef

 

... Cliquez sur télécharger pour en savoir +

Séparateur
Titre : Future(s) of Multidomain Battle
Auteur(s) : Joint Force Quarterly
Séparateur


Saut de ligne

Pensées mili-terre

Centre de doctrine et d’enseignement
du commandement

© 2017 CDEC. Tous droits réservés.
Réalisation CDEC/BFAO & SAILING.
Powered by WysiUp.

Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne

Contribution

Image
Cet espace permet à tous de contribuer collectivement à la Pensée mili-terre et au rayonnement de l'Armée de Terre, en partageant réflexions, débats stratégiques, et commentaires historiques.
Saut de ligne
Saut de ligne

Newsletter Pensées mili-terre

Image
Vous souhaitez reçevoir régulièrement la newsletter PENSÉES MILI-TERRE, rien de plus simple ! abonnez-vous gratuitement en complétant les champs ci-dessous.
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Saut de ligne