Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
 
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Image
Saut de ligne
Actualités CEMAT

Image
Auditions

Image
Image
Interviews

Image
Image
La Lettre du CEMAT

Image
Image
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Dernières Parutions

Séparateur
Les Cahiers de la Pensée Mili-Terre n°44
Par le Général d'armée BOSSER, Chef d'état-major de l’armée de Terre
C’est avec grand plaisir que j’introduis aujourd’hui cette publication qui survient à un moment essentiel pour l’armée de Terre puisque 90% du modèle «Au Contact!» se met en place au cours de l’été 2016. Ce numéro consacre en particulier une double nouveauté: il s’agit en effet du premier tirage qui paraît à la fois sous la responsabilité du nouveau Centre de doctrine et d’enseignement du commandement – le CDEC – et sous le nom de «Cahiers de la pensée mili-Terre».
Séparateur
Image
Création du centre de doctrine et d’enseignement du Commandement
Image
Aujourd’hui, vendredi 1er juillet 2016, dans le cadre du nouveau modèle « Au contact » de l’armée de Terre, a été créé le centre de doctrine et d’enseignement du commandement (CDEC).

Image
Image
Séparateur
Conférence du CEMAT : l’armée de Terre au Contact de l’international
Image
Dans le cadre de la coopération entre les armées de Terre aujourd’hui, le chef d’Etat-Major de l’armée de Terre, le général d’armée Jean-Pierre Bosser, rappelle que les « menaces globalisées appellent à l’Union Sacrée par-delà les frontières ».
Ainsi, la coopération entre les pays alliés et amis doit faire face à un ennemi hybride commun : le terrorisme. Si les progrès technologiques facilitent l’avancée sur le chemin vers la victoire, seule une action collective peut y conduire. Pour cela, le CEMAT souligne qu’il est nécessaire de trouver des synergies interalliées permettant une grande efficacité opérationnelle notamment par un entrainement commun, un partage de retour d’expérience et un engagement opérationnel conjoint. Dans ce contexte, le CEMAT a annoncé la mise en place à l’automne du projet Action Terrestre Future qui a pour objectif de structurer les forces terrestres des pays alliés et amis.
Séparateur
Image
La Lettre du CEMAT n° 34
Image
Cette lettre « Au Contact !» est la dernière qui parait sous le timbre du centre d’études stratégiques de l’armée de Terre (CESAT). La prochaine sera en effet diffusée par le Centre deDoctrine et d’Enseignement du Commandement (CDEC) qui est créé le 1er juillet par fusion du CESAT et du centre de doctrine et d’emploi des forces (CDEF). Illustration de la volonté de créer des synergies dans le domaine de la pensée militaire, cette création est également le symbole d’un modèle « Au Contact ! » qui se met en place cet été au fil des diverses créations de commandements et d’unités qui nourriront les colonnes de la presse spécialisée d’ici à la rentrée.

Image
Image
Séparateur
Image
Nouvelles de la DESTIA : La ré-internalisation de l’enseignement militaire du second degré au sein de l’armée de Terre
Image
Après une interruption de deux années, due à la priorité accordée à l’interarmées et aux contraintes budgétaires, la formation spécifique terre des futurs officiers brevetés est de nouveau assurée au sein de l’armée de Terre, par le biais d’un Cours supérieur interarmes (CSIA). La Direction supérieure de l’enseignement tactique interarmes (DESTIA), dont dépend le CSIA, a succédé au Cours supérieur d’état-major (1993-2013). Elle est donc l’héritière de l’Ecole supérieure de Guerre (1880-1993) , qu’il ne faut pas confondre avec l’Ecole de Guerre, c’est-à-dire avec le Collège interarmées de Défense, dont la dénomination a été modifiée en 2011.

Image
Image
Séparateur
Image
Nouvelles de l’ESORSEM : 19 août la remise des diplômes du cours supérieur des officiers de réserve spécialistes d’état-major (ORSEM)
Image
La cérémonie a été présidée par le major général de corps d’armée, Bertrand Houitte de La Chesnais, en présence du général de division Antoine Windeck, commandant le centre de doctrine et d’enseignement du commandement. Elle fut également l’occasion d’officialiser le baptême de promotion des officiers de réserve spécialistes d’état-major qui porte à présent le nom de lieutenant-colonel Émile Driant.
Image
Image
Séparateur
L'exercice du commandement dans l'armée de Terre
Par l'Etat-major de l'armée de Terre
« Le coeur humain est le point de départ de toute chose à la guerre » rappelait, au milieu du XVIIIe siècle, le Maréchal de Saxe. Dans le fleuve de l’Histoire, une bataille en chasse une autre, mais la guerre reste le principal arbitre des volontés humaines et l’homme en demeure l’alpha et l’oméga, quoique le progrès technologique ait pu en changer les règles.
Séparateur
Audition à l'Assemblée Nationale du 16 février 2016
Image
Image
M. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense. Nous nous sommes vus à la mi-janvier, mais le contexte que nous traversons justifie ce rythme : les rencontres mensuelles permettent de faire régulièrement le point sur la situation. En prévision du débat prévu pour le mois de mars, je commencerai par aborder, de façon approfondie, la situation sur le théâtre national. J’évoquerai ensuite les théâtres extérieurs : Syrie, Libye, Centrafrique et Mali.
Image
Image
Séparateur
Audition de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense, sur les opérations extérieures et intérieures
Image
Image
M.  Jean-Yves  Le  Drian,  ministre. - Je  suis  très  heureux  de  vous  retrouver,  selon  un  cycle désormais mensuel, pour débattre avec vous. Nous aurions dû parler davantage des opérations intérieures et de la mise en oeuvre des forces opérationnelles sur le territoire, mais le rapport, prévu pour fin janvier, est en cours de finalisation.
Image
Image
Image
Image
Saut de ligne
Articles à la Une

Séparateur
L’emploi des réserves dans l’armée de Terre depuis 1947
Par les Chefs de bataillon Vivien BUREU et Guillaume NICLOUX, le Major André CORNELIUS et le Commandante Luis Alonso SANCHEZ
Image
L’opération Sentinelle, qui voit le déploiement de plusieurs milliers soldats sur le territoire national, a mis en exergue le rôle des réservistes, tant dans leur fonction de complément capacitaire que dans celui de lien entre l’armée et la nation. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’emploi qui est fait des réservistes de l’armée de Terre, et leur acceptation idéologique, est intimement lié à l’évolution de la conjoncture politique, économique et sociale française. Depuis quelques années, il l’est encore plus à celle de la situation sécuritaire. Cependant, de nombreux défis de toute nature subsistent pour équiper et maintenir l’attractivité de la réserve. C’est ce que les auteurs montrent dans cet article, en faisant également appel à l’exemple de nos voisins allemands et espagnols.
Image
Séparateur
La révolution militaire de la robotique n’est pas en marche
Par le Chef d’escadron Le VIAVANT
Image
Soldat infaillible dénué de scrupule, tacticien intelligent, le robot-soldat est-il la révolution militaire de demain que l’évolution technologique semble logiquement préparer? Pour l’auteur de cet article, c’est peu probable. La robotisation à outrance apparaît comme une fuite en avant technologique. Loin d’apporter une solution à l’impasse stratégique dans laquelle se trouvent les armées occidentales opposées aux techno-guérillas et groupes terroristes, elle accentue le décalage entre les manières de combattre et favorise toujours plus l’abandon du combat conventionnel par l’adversaire pour le combat asymétrique.
Image
Séparateur
Les troupes aéroportées dans les conflits modernes
Par DESTIA
Image
En mars 2003, les Etats-Unis d’Amérique projettent 1000 hommes dans le Nord de l’Irak au cours d’une opération aéroportée massive de la 173e Airborne Brigade, opération dont l’équivalent ne s’était pas produit depuis la deuxième guerre mondiale. Précédée de bombardements violents, cette action permet aux forces américaines de prendre pied dans une zone sensible du territoire Irakien, appartenant au Kurdistan. Cette offensive par les airs surprend l’ennemi mais aussi les fervents adeptes du seul choc de la manœuvre blindée et mécanisée. Elle est en effet motivée par la décision soudaine de la Turquie d’interdire le franchissement de sa frontière à la 4e division d’infanterie américaine, division qui est chargée d’assumer l’effort dans la partie Nord du théâtre d’opérations. Cet emploi de la mise à terre de forces conventionnelles par parachutage en zone de conflit, de surcroît en phase offensive, rappelle de façon inattendue mais réaliste la pertinence de l’emploi des troupes aéroportées dans la manœuvre aéroterrestre moderne, concept qui semblait pourtant devenu obsolète.
Image
Séparateur