Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
 
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Image
Saut de ligne
Actualités CEMAT

Image
Auditions

Image
Image
Interviews

Image
Image
La Lettre du CEMAT

Image
Image
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Dernières Parutions

Séparateur
Les Cahiers de la Pensée Mili-Terre n°44
Par le Général d'armée BOSSER, Chef d'état-major de l’armée de Terre
C’est avec grand plaisir que j’introduis aujourd’hui cette publication qui survient à un moment essentiel pour l’armée de Terre puisque 90% du modèle «Au Contact!» se met en place au cours de l’été 2016. Ce numéro consacre en particulier une double nouveauté: il s’agit en effet du premier tirage qui paraît à la fois sous la responsabilité du nouveau Centre de doctrine et d’enseignement du commandement – le CDEC – et sous le nom de «Cahiers de la pensée mili-Terre».
Séparateur
Image
Création du centre de doctrine et d’enseignement du commandement
Image
Aujourd’hui, vendredi 1er juillet 2016, dans le cadre du nouveau modèle « Au contact » de l’armée de Terre, a été créé le centre de doctrine et d’enseignement du commandement (CDEC).

Image
Image
Séparateur
Conférence du CEMAT : l’armée de Terre au Contact de l’international
Image
Dans le cadre de la coopération entre les armées de Terre aujourd’hui, le chef d’Etat-Major de l’armée de Terre, le général d’armée Jean-Pierre Bosser, rappelle que les « menaces globalisées appellent à l’Union Sacrée par-delà les frontières ».
Ainsi, la coopération entre les pays alliés et amis doit faire face à un ennemi hybride commun : le terrorisme. Si les progrès technologiques facilitent l’avancée sur le chemin vers la victoire, seule une action collective peut y conduire. Pour cela, le CEMAT souligne qu’il est nécessaire de trouver des synergies interalliées permettant une grande efficacité opérationnelle notamment par un entrainement commun, un partage de retour d’expérience et un engagement opérationnel conjoint. Dans ce contexte, le CEMAT a annoncé la mise en place à l’automne du projet Action Terrestre Future qui a pour objectif de structurer les forces terrestres des pays alliés et amis.
Séparateur
Image
La Lettre du CEMAT n° 34
Image
Cette lettre « Au Contact !» est la dernière qui parait sous le timbre du centre d’études stratégiques de l’armée de Terre (CESAT). La prochaine sera en effet diffusée par le Centre deDoctrine et d’Enseignement du Commandement (CDEC) qui est créé le 1er juillet par fusion du CESAT et du centre de doctrine et d’emploi des forces (CDEF). Illustration de la volonté de créer des synergies dans le domaine de la pensée militaire, cette création est également le symbole d’un modèle « Au Contact ! » qui se met en place cet été au fil des diverses créations de commandements et d’unités qui nourriront les colonnes de la presse spécialisée d’ici à la rentrée.

Image
Image
Séparateur
Image
Nouvelles de la DESTIA : La ré-internalisation de l’enseignement militaire du second degré au sein de l’armée de Terre
Image
Après une interruption de deux années, due à la priorité accordée à l’interarmées et aux contraintes budgétaires, la formation spécifique terre des futurs officiers brevetés est de nouveau assurée au sein de l’armée de Terre, par le biais d’un Cours supérieur interarmes (CSIA). La Direction supérieure de l’enseignement tactique interarmes (DESTIA), dont dépend le CSIA, a succédé au Cours supérieur d’état-major (1993-2013). Elle est donc l’héritière de l’Ecole supérieure de Guerre (1880-1993) , qu’il ne faut pas confondre avec l’Ecole de Guerre, c’est-à-dire avec le Collège interarmées de Défense, dont la dénomination a été modifiée en 2011.

Image
Image
Séparateur
Image
Nouvelles de l’ESORSEM : les stages nationaux au profit des officiers adjoints-Réserve et des officiers affectés au sein de l’organisation territoriale interarmées de Défense.
Image
En plus de ses missions traditionnelles de formation des officiers de réserve de la voie état-major, l’école supérieure des ORSEM assure aussi au profit des forces terrestres et de l’OTIAD des formations spécifiques.

Image
Image
Séparateur
L'exercice du commandement dans l'armée de Terre
Par l'Etat-major de l'armée de Terre
« Le coeur humain est le point de départ de toute chose à la guerre » rappelait, au milieu du XVIIIe siècle, le Maréchal de Saxe. Dans le fleuve de l’Histoire, une bataille en chasse une autre, mais la guerre reste le principal arbitre des volontés humaines et l’homme en demeure l’alpha et l’oméga, quoique le progrès technologique ait pu en changer les règles.
Séparateur
Audition à l'Assemblée Nationale du 16 février 2016
Image
Image
M. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense. Nous nous sommes vus à la mi-janvier, mais le contexte que nous traversons justifie ce rythme : les rencontres mensuelles permettent de faire régulièrement le point sur la situation. En prévision du débat prévu pour le mois de mars, je commencerai par aborder, de façon approfondie, la situation sur le théâtre national. J’évoquerai ensuite les théâtres extérieurs : Syrie, Libye, Centrafrique et Mali.
Image
Image
Séparateur
Audition de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense, sur les opérations extérieures et intérieures
Image
Image
M.  Jean-Yves  Le  Drian,  ministre. - Je  suis  très  heureux  de  vous  retrouver,  selon  un  cycle désormais mensuel, pour débattre avec vous. Nous aurions dû parler davantage des opérations intérieures et de la mise en oeuvre des forces opérationnelles sur le territoire, mais le rapport, prévu pour fin janvier, est en cours de finalisation.
Image
Image
Image
Image
Saut de ligne
Articles à la Une

Séparateur
La bataille d’Abou Agheila - Guerre des six jours
Par DESTIA
Image
La tâche la plus ardue pour l’armée israélienne lors de la « guerre des six jours » fut la prise d’Abou Agheila, un carrefour de pistes qui commande l’accès au centre du Sinaï à quelques dizaines de kilomètres de la frontière d’Israël. Lorsque le général Ariel Sharon reçoit la mission de s’en emparer, la position est tenue par la 2ème division d’infanterie égyptienne. L’axe principal qui mène au carrefour est barré par un champ de mines et trois grandes tranchées parallèles longues de cinq kilomètres qui sont tenues par l’infanterie. Ce « bouclier » est appuyé par une centaine de pièces d’artillerie (canons de 122 et 130mm) et surtout par une réserve forte de 80 à 90 chars. La position est protégée, au sud par de vastes étendues désertiques qui interdisent toute surprise et au nord par des dunes difficilement franchissables.
Image
Séparateur
Réserviste à l’École de guerre
Par le Commandant (R) JIMMY PATRICK PLATOF
Image
Oui, cela existe, mais pas en France! La devise de l’ESORSEM est «Si vis pacem, para bellum». Il serait donc tout à fait logique qu’après avoir préparé les réservistes à faire la guerre, on les envoie, pour reprendre les mots de l’Amiral Guillaud, chef d’état-major des armées, «dans une école pour penser la guerre, une école pour comprendre la guerre, une école pour apprendre la guerre»[1]. Nous allons voir que le Canada s’est orienté dans cette voie, veillant ainsi à l’intégration de ses réservistes dans les forces armées jusqu’au plus haut niveau. Le programme canadien peut être dispensé à la fois aux officiers canadiens présents sur site et aux autres officiers, par le biais d’internet et de l’enseignement à distance. Il est aussi empreint des caractéristiques de la société canadienne que sont son histoire, son bilinguisme, son multiculturalisme.
Image
Séparateur
Cent mille
Par le Lieutenant-colonel JEAN-HILAIRE MILLET-TAUNAY
Image
Quel format pour l’armée de Terre, pour quelle performance et avec quelles conséquences capacitaires? À la lumière de diverses expériences historiques, l’auteur met en perspective les mouvements et tendances actuels influant sur la réduction du volume des forces, et propose des pistes de réflexion pour la préparation de l’avenir.
Image
Séparateur
Lectures

Séparateur
La ville ultime champ de bataille
par Fréderic Chamaud
Image
De Beyrouth à Sarajevo, de Kaboul à Bagdad, la ville s'est aujourd'hui imposée comme l'ultime champ de bataille. C'est désormais dans les zones urbaines ou confinées que les armées modernes manœuvrent.
Image
Séparateur
L’éthique du soldat français, la conviction d’humanité
De Benoît ROYAL
Image
Le Général Bachelet, artisan de l’élaboration du code du soldat dans l’armée de terre dont l’influence transparaît souvent dans l’ouvrage du colonel Royal, a rédigé la postface de ce livre en rappelant le propos du Général de Boissieu au sujet d’un document traitant du même thème: «…cet excellent document….. aurait du être écrit avant les épreuves algériennes, cela aurait évité bien des drames».
Image
Séparateur