Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
 
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Dossier d'accueil stages

Cliquez en dessous pour télécharger la plaquette d'accueil et la fiche de renseignement ESORSEM.
Image
Saut de ligne
Documents Utiles

Vous venez ou êtes venus en stage à
l'ESORSEM, cliquez en dessous pour accéder aux documents utiles.
Image
Saut de ligne
La lettre de l'ESORSEM

De Juillet-août 2016.
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Actualités ESORSEM

Image
Saut de ligne

Nouvelles de l’ESORSEM : 19 août la remise des diplômes du cours supérieur des officiers de réserve spécialistes d’état-major (ORSEM)

Image

Par le LCL JOUSSEN

Image

La cérémonie a été présidée par le major général de corps d’armée, Bertrand Houitte de La Chesnais, en présence du général de division Antoine Windeck, commandant le centre de doctrine et d’enseignement du commandement. Elle fut également l’occasion d’officialiser le baptême de promotion des officiers de réserve spécialistes d’état-major qui porte à présent le nom de lieutenant-colonel Émile Driant.

Image
Image

Le choix de ce parrain de promotion fait écho à son sens de l’engagement hors du commun. Engagé dans le combat sous le feu de l’adversaire, engagé en politique pour défendre les questions militaires, engagé au service de ses hommes et des intérêts de la France, faisant de lui un modèle de meneur d’hommes.

Chef militaire, écrivain engagé, homme politique

Officier d’active, Saint Cyrien très marqué par la défaite de 1871, il s’engage dans la vie politique après trente années de service actif. Élu aux élections législatives de 1910 dans la troisième circonscription de Nancy et ardent défenseur des questions militaires, il y consacre ces législatures comme membre actif de la commission de l’Armée à la chambre des députés. En 1914, à l’âge de 59 ans, il demande à reprendre du service contre l'Allemagne, et réintègre comme lieutenant-colonel de réserve le service d’état-major. Il obtient le 14 août 1914 le commandement des 56e et 59e bataillons de chasseurs à pied, formant groupe au sein de la 72e division d’infanterie, avec lesquels il participe aux combats de la Woëvre et des hauts de Meuse. A l’automne de l’année 1915, le groupe de chasseurs du lieutenant-colonel Émile Driant prend en charge le secteur du bois des Caures, devant Verdun. Résistant vaillamment aux assauts des Allemands durant plus de douze heures, il décide le repli. Driant part dans les derniers. Sautant de trou d’obus en trou d’obus, il est frappé à mort d’une balle de mitrailleuse.

Renforcer les liens entre l’active et la réserve

Tombé au Champ d’honneur, cet officier au parcours hors du commun est également le parrain de la 152e promotion de l’École Spéciale militaire de Saint-Cyr (1965/1967). Cette figure emblématique renforce les liens entre la réserve et l’active. Le baptême de promotion des ORSEM achève trois semaines de stage entre l’École Militaire et le centre Janus de Saumur. La place de la réserve dans la défense de la France et de sa population prend de plus en plus d’importance. Dans ce contexte, ces officiers sont aux avant-postes de l’engagement pour la protection du territoire.

Image