Rechercher

 
Afficher
 
 
 

Rechercher

 
Afficher
 
Saut de ligne
Saut de ligne

L'armee craint un décrochage brutal en 2020

Journal Le Monde
L’Armée de Terre dans la société
Saut de ligne
Saut de ligne

Le chef d’état-major, Pierre de Villiers, demande au futur président de porter «l’effort de guerre» à 2% du PIB.

 
 


L’armée dont disposera le prochain président français aura un autre visage que celui, moderne et performant, offert par la photographie officielle du quinquennat finissant. Trop d’opérations militaires, pas assez de moyens : en dépit d’un effort national conséquent – 162 milliards d’euros prévus de 2015 à 2019 –, l’institution s’attend à une panne. « Vous vous êtes payé une voiture capable d’aller à 100 km/h et de durer 100 000 km mais vous avez roulé trois fois plus vite sur cinq fois la distance. Ne vous étonnez pas de la voir bousillée », illustre un officier...
 

Article et infographies à découvrir sur le site Le Monde Economie en suivant le lien ci-dessous : POUR EN SAVOIR +

 
Séparateur
Titre : L'armee craint un décrochage brutal en 2020
Auteur(s) : Nathalie Guibert
Séparateur