Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Séparateur
L'Eclaireur N°24
DECEMBRE 2019
Séparateur
L'Eclaireur N°23
NOVEMBRE 2019
Séparateur
L'Eclaireur N°22
NOVEMBRE 2019
Séparateur
L'Eclaireur N°21
OCTOBRE 2019
Séparateur
L'Eclaireur N°20
OCTOBRE 2019
Séparateur
L'Eclaireur N°19
SEPTEMBRE 2019
Séparateur
L'Eclaireur N°18
SEPTEMBRE 2019
Séparateur
L'Eclaireur N°17
SEPTEMBRE 2019
Séparateur
L'Eclaireur N°16
JUILLET 2019
Séparateur
L'Eclaireur N°15
JUIN 2019
Séparateur
L'Eclaireur N°14
JUIN 2019
Séparateur
L'Eclaireur N°13
JUIN 2019
Séparateur
L'Eclaireur N°12
MAI 2019
Séparateur
L'Eclaireur N°11
MAI 2019
Séparateur
L'Eclaireur N°10
AVRIL 2019
Séparateur
L'Eclaireur N°9
AVRIL 2019
Séparateur
L'Eclaireur N°8
MARS 2019
Séparateur
L'Eclaireur N°7
MARS 2019
Séparateur
L'Eclaireur N°6
FEVRIER 2019
Séparateur
L'Eclaireur N°5
FEVRIER 2019
Séparateur

 


 

Numéro 19 – 24 septembre 2019

 

L’Éclaireur est une veille orientée vers des sujets d’intérêt pour les études prospectives sur les opérations aéroterrestres, actuellement conduites par le Centre de doctrine et d’enseignement du commandement (CDEC).

Ce document est uniquement réalisé à partir de sources non classifiées. Il a vocation à permettre un rapide tour d’horizon bimensuel des informations diffusées dans les média et susceptibles d’intéresser le monde de la Défense. Les brèves rassemblées se limitent à des synthèses brutes des documents analysés et recoupés à chaque fois que possible par des entretiens conduits par ses rédacteurs. Il revient donc à chaque lecteur de contextualiser ces informations, notamment lorsqu’elles ont pour origine des sources étrangères officielles, en fonction de l’usage qu’il souhaite en faire et de la nature des conclusions qu’il lui appartient d’en tirer.

 

 


 

 


“Cruise missiles suspected in Saudi oil infrastructure attacks” 

L’Orient-Le jour, NY Times, Courrier International, Jane’s, 15- 19 septembre 2019

(sources recoupées)

Samedi 14 septembre 2019 à l’aube, deux sites pétroliers de la compagnie saoudienne d’hydrocarbures Aramco (Saudi Arabian Oil Company) ont fait l’objet d’une attaque supposée de drones, revendiquée par les rebelles Houthis. L’attaque a visé les sites d’Abqaiq et de Khurais, dans l’Est de l’Arabie Saoudite, soit à environ 1 500 km de la capitale yéménite Sanaa, défiant ainsi les systèmes de défense anti-aérienne saoudiens (Hawk, Patriot, Shahine et THAAD). Selon des images satellites publiées par le département d’État américain, il y aurait entre 17 et 19 points d’impact. Cette attaque a eu pour conséquence l'interruption de la production de 5,7 millions de barils de brut, soit près de 50% de la production totale d'Aramco (9,7millions) et une flambée du prix du baril de Brent. Le 14 mai et le 17 août dernier, les rebelles Houthis avaient déjà revendiqué l’attaque au moyen de drones de deux stations de pompage dans les environs de Riyad et d’une installation de gaz naturel liquéfié à Chaybah. L’attaque du 14 septembre pourrait avoir été menée à l’aide de drones armés d’explosifs de type Samad 3, présentés par les Houthis en juillet dernier, ou de type UAV-X d’origine chinoise, d’une portée de 1 500 km et dont seraient équipés les rebelles Houthis, selon un rapport de l’ONU (01/2019). Les Houthis disposeraient également de missiles de croisière KH-55 iraniens, d’une portée pouvant aller jusqu’à 2500 km, qui auraient été utilisés lors de l’attaque de l’aéroport d’Abha en juin 2019. Si les images satellites fournies par les États-Unis ne permettent pas de confirmer la thèse avancée selon laquelle l’Iran serait à l’origine de cette attaque, la précision des frappes pourrait plaider en faveur d’une attaque combinant drones et missiles de croisière. Le 18 septembre, des débris de drones à aile delta et de missiles de type “Ya-Ali” ont été présentés à la presse comme les armes qui auraient servi à l’attaque, selon le porte-parole du ministère de la Défense saoudien.

Disponibilité : N/A

 



“UK set to increase defence spending”

Army Recognition,  2 septembre 2019

(source recoupée)

Le 4 septembre 2019, le secrétaire d’État aux finances britannique Sajid Javis a annoncé une hausse du budget de la Défense de 2,2 milliards de livres sterling en 2020. À ce jour, le budget britannique alloué à la défense s’élève à 38,8 milliards de livres sterling (43Mds€), soit près de 2,2% du PIB britannique.

Pour mémoire, le budget de Défense français pour 2019 s’élève à 1,82% du PIB.

Disponibilité : N/A

 



“Troops of the future may ditch night-vision goggles in favor of eye injections”

Military, 3 septembre 2019

(source recoupée)

D’après les résultats des travaux de deux chercheurs chinois de la Medical School de l’Université du Massachusetts et de l’Université de sciences et technologie de Chine, des injections de nanoparticules permettraient aux soldats de voir dans l’obscurité totale, rendant ainsi les équipements de vision nocturne inutiles. Braden Allenby, un professeur d'ingénierie à l’Université d’État de l’Arizona, considère que les effets de ces injections dureraient jusqu’à dix semaines et n’auraient a priori aucun effet secondaire sur la santé.

Disponibilité : N/A

 



“General Robotics improves its DOGO for Close-Quarters Combat”

Defense Update, 4 septembre 2019

(source unique)

La société américaine General Robotics a présenté son nouveau robot tactique DOGO Mk II au salon DSEI 2019  qui s’est tenu du 10 au 13 septembre. Ce robot de 12kg est optimisé pour appuyer les unités d’intervention de la police (SWAT) en phase de combat rapproché (close quarters combat) en espace confiné (bâtiments et souterrains). Il disposerait de capacités de surveillance et de moyens létaux ou non-létaux (gaz poivré ou flash éblouissant) d’une portée de 5 à 10 mètres. L’engin aurait déjà été livré à des forces spéciales d’États membres de l’OTAN et serait en pré-commande auprès de nombreux clients.

Disponibilité : 2019

 



“MSPO 2019 : Rheinmetall presents Mission Master UGV with Warmate loitering munition” 

Jane’s, 4 septembre 2019

(source recoupée)

A l’occasion du salon polonais MSPO 2019, l’industriel allemand Rheinmetall et le polonais WB Group ont présenté une nouvelle version du véhicule terrestre autonome (UGV) 8x8 Mission Master armé de 6 munitions Warmate. Ces munitions dites “rodeuses” (loitering munitions) s’apparentent à un drone à usage unique, capable d’identifier puis de neutraliser un objectif en se transformant en missile. Opérées à distance, depuis une station au sol ou un système intégré au soldat, elles permettent de mener des frappes de précision en essaim et des tirs au-delà de la vue directe (TAVD). Dotées d’une autonomie de vol d’environ 30 minutes pour une portée de 10km, elles constituent une alternative sérieuse aux missiles guidés antichars.

Disponibilité : N/A

 



“BAE Systems finalizes AR glasses prototype”

BAE Systems, 5 septembre 2019

(source unique)

L’entreprise anglaise BAE Systems a dévoilé un prototype de lunettes à réalité augmentée à destination d’utilisateurs civils et militaires. Celles-ci devraient permettre une vision en couleur, quelles que soient les conditions météorologiques. Elles offriraient également un champ de vision plus large ainsi qu’une vision plus stable, grâce à un stabilisateur d’image. BAE Systems pourra développer plusieurs versions afin de répondre aux exigences de taille, de poids et d'alimentation souhaitées par les clients potentiels, en fonction de l’utilisation du produit.

Disponibilité : N/A

 



IWI Introduces Multi-Caliber ARAD Assault Rifle” 

IWI SK Group Member, 5 septembre 2019

(source recoupée)

Israel Weapon Industries Ltd, filiale du groupe SK, a annoncé avoir développé un nouveau fusil d’assaut multicalibre pour les forces spéciales, capable de tirer à la fois des munitions de calibre 5,56mm et 7,62mm. Equipé d’un rail “picatinny”, il implique de changer de canon (11,5 ou 14,5 pouces) pour passer d’un calibre à l’autre. Ce nouveau fusil baptisé ARAD devrait être présenté à l’occasion du salon MiliPol 2019 qui se tiendra à Paris du 19 au 22 novembre prochain. 

Disponibilité : 2019

 



MSPO 2019: Poland requests Javelin missiles and C-130H aircraft”

Jane’s, 6 septembre 2019

(source recoupée)

À l’occasion du salon de l’armement polonais MSPO 2019, qui se tenait à Kielce début septembre, le ministre de la Défense polonais Mariusz Blaszczak a signé deux lettres de requête (LoR) avec l’US Defense Security Cooperation Agency. La première porte sur l'achat de 185 missiles antichars FGM-148 Javelin avec leur environnement logistique et les systèmes d’entraînement afférents. La seconde porte sur l'acquisition de cinq avions de transport C-130 Hercules, venant compléter la flotte de 5 C-130 déjà en service.

Disponibilité : N/A

 



“MSPO 2019: ZMT offers UKM-2000PE machine gun to Norway”

Jane’s, 6 septembre 2019

(source recoupée)

À l’occasion du salon de l’armement MSPO 2019, l’entreprise polonaise Zaklady Mechaniczne Tarnow (ZMT) a dévoilé la version améliorée de sa seconde génération de mitrailleuses UKM-2000 PE. De calibre 7,62mm pour un canon de 440 ou 540mm, ce modèle destiné à l’export a été proposé à l’armée norvégienne dans le cadre de l’appel d’offres Light Weight Machine Gun. Ce dernier vise à remplacer les mitrailleuses de fabrication allemande MG3 actuellement en service dans l’armée norvégienne. ZMT produit également l’UKM-2000 C, une version avec queue de détente électrique, qui devrait, quant à elle, remplacer les MG3 sur les chars Leopard 2 en service dans l’armée polonaise.

Disponibilité : N/A

 



“U.S Army is one step closer to fielding autonomous vehicles”

Defence Blog, 7 septembre 2019

(source recoupée)

Un nouveau véhicule tactique lourd autonome est sur le point d’être intégré à la structure de soutien de l’Army. Ce véhicule Leader-follower aurait la particularité de suivre, de manière autonome, d’autres véhicules à l’intérieur d’un convoi ou d’en être le leader. Il permettrait de libérer de la masse et ainsi de réduire les risques humains liés au transport de matériel.

Disponibilité : janvier 2020

 



“Smart Helmet - Not Just for Iron Man”

IHLS, 7 septembre 2019

(source recoupée)

L’entreprise américaine Hypergiant Industries a dévoilé son nouveau prototype de casque à réalité augmentée, appelé “Project Orion”. Doté d’une vision nocturne, infrarouge et thermique, ce casque offrirait un champ de vision à 200 degrés (contre 124 degrés pour l’être humain) ainsi qu’une résolution visuelle en 5K (5120 × 2880). De plus, il serait capable de détecter et de classer des formes ou des objets, augmentant ainsi la précision des informations recueillies sur le terrain.

Disponibilité : N/A

 



“BAE Systems gets $269 million contract modification for Bradley production”

Defence Blog, 9 septembre 2019

(source unique)

Le Département de la Défense américain (DoD) a annoncé la signature d’un contrat, d’une valeur 268,9 millions de dollars, avec l’entreprise BAE Systems pour la modification des véhicules d’infanterie Bradley d’ici 2021. Ces nouveaux véhicules disposeraient de systèmes de capteurs permettant une meilleure prise en compte de l'environnement tactique, ainsi que d’une survivabilité accrue grâce à un châssis renforcé et à un kit de combat urbain.

Disponibilité : mars 2021

 



“China also developing “Unmanned Wingman” Drones”

IHLS, 9 septembre 2019

(source recoupée)

La Northwestern Polytechnical University, basée à Xian en Chine, a présenté le prototype du nouveau drone d’attaque LJ-1 au Salon aéronautique MAKS 2019 en Russie. Ce drone devrait être capable de brouiller les capteurs infrarouges ennemis, ses radars et ses communications. D’une longueur de 4,7 mètres pour une envergure de 2,5 mètres, ce dernier disposerait d’une autonomie de vol de 60 minutes et d’une vitesse de croisière d'environ 750 km/h. Il serait capable de résister à une accélération jusqu’à 9G pendant 30 secondes.  

Disponibilité : N/A

 



“Prepping to remove ammo from Transnistria to take up to 1 year, says Russian minister”

TASS, 11 septembre 2019

(source unique)

Des milliers de tonnes de munitions soviétiques seraient stockées dans des entrepôts en Transnistrie, gardés par des militaires russes, en vertu de l’accord conclu entre la Russie et la Moldavie le 21 juillet 1992. Ce stock serait composé d’un arsenal de bombes aériennes ainsi que d’autres équipements militaires, devenus dangereux en raison de leur âge. Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a récemment annoncé vouloir renouveler le processus de recyclage des munitions, auquel les États-Unis pourraient se joindre. Depuis 2004, ce processus était bloqué par la République moldave de Transnistrie, suite à l'escalade des tensions entre les deux rives du Dniestr.

Disponibilité : N/A

 



“DSEI 2019: Swedish Army to receive first series production Mölnar self-propelled mortars” 

Jane’s, 12 septembre 2019

(source recoupée)

Le 19 septembre, l’armée de Terre suédoise a reçu ses 4 premiers Granatkastarpansarbandvagn 90 (Grkpbv 90), sur les 40 commandés fin 2016. Produit par le suédois Hägglunds, ce véhicule de combat d’infanterie a la particularité d’être armé du système AMOS (Advanced Mortar System), mortier bitube de calibre 120mm. Conçu conjointement par la Suède et la Finlande, il est capable de perforer le blindage des chars par le dessus grâce à un angle d'élévation de 85 degrés et une cadence de tir élevée (16 à 26 coups/minute). Ce système équipe déjà les véhicules blindés Patria de l’armée finlandaise.

Disponibilité : 2020

 



Elbit Systems introduces Vehicular Anti-Drone Protection and Neutralization System” 

Army Recognition, 12 septembre 2019

(source recoupée)

Elbit Systems a présenté une version pour véhicules du système de neutralisation et de protection anti-drones ReDrone Vehicular Tactical System. Ce dernier fournirait à tout véhicule une protection de 360 degrés contre les drones ennemis et serait opérationnel en mouvement comme à l’arrêt.  Rapidement déployable, il fonctionnerait manuellement ou automatiquement, sans aucune configuration ni commande de l'opérateur. Lors de la détection d'un drone hostile, il neutraliserait toutes les communications entre le drone et son opérateur (signaux radio, vidéo, GPS) et serait capable de localiser l’origine du signal de la télécommande. Ce système serait déjà opérationnel. Aucune information concernant la portée n’a pour l’heure été communiquée.

Disponibilité : actuelle

 



“Czech Republic confirms defence spending rise” 

Jane’s, 16 septembre 2019

(source recoupée)

Le ministère des finances tchèque a annoncé une hausse de 13% du budget de la Défense en 2020, soit environ 340 millions d’euros supplémentaires par rapport au budget 2019. Cette hausse devrait porter le budget de la Défense 2020 à 2,9 milliards d’euros, soit 1,3% du PIB.

Disponibilité : N/A

 



“Россия развернула С-400 в Арктике” 

(La Russie a déployé le S-400 dans l’Arctique)

Izvestia, 16 septembre 2019

(source recoupée)

La Russie a annoncé avoir déployé des systèmes de défense antiaérienne S-400 "Triumph" sur l'archipel de Novaya Zemlya dans l'Arctique. Ces derniers remplaceraient les systèmes de défense antiaérienne S-300 utilisés jusqu’à présent. Les S-400 augmenteraient considérablement la superficie de l’espace aérien contrôlé dans l’Arctique, passant de 200 à 400 km avec une portée de détection de 600 km.

Disponibilité : N/A

 



“Tsentr-2019 in Russia requires high level of military capacities and coordination among participants” 

China Military et TASS, 17 septembre 2019

(source recoupée)

L’exercice militaire “Tsentr-2019” a officiellement débuté en Russie le 16 septembre 2019. Il s’agirait d’un exercice conjoint avec la participation de 128 000 militaires russes, des soldats chinois (1 600 selon le gouvernement chinois), pakistanais, indiens, kazakhs, kirghizes, tadjiks et ouzbeks. Près de 600 chasseurs et 15 bâtiments de la Marine, environ 250 chars, 450 véhicules de combat d'infanterie (IFV) seraient mobilisés selon le Ministère de la Défense russe. Officiellement, l’objectif de cet exercice est de permettre l’entraînement de forces coalisées, à la lutte contre des groupes terroristes internationaux, afin d’assurer la sécurité militaire de zones stratégiques en Asie centrale.

Disponibilité : N/A

 



“U.S. Army research creates lightweight plastic armor”

Defence Blog, 18 septembre 2019

(source recoupée)

Des chercheurs de l’Université américaine de Buffalo ont développé un nouveau type de blindage en plastique, inspiré de la fabrication de nacre par les huitres perlières. Baptisé Ultrahigh molecular weight polyetylene (UHMWPE), ce dernier offre une résistance 14 fois supérieure à l’acier pour un poids 8 fois plus léger. L’UHMPWE a l’avantage de se modeler facilement, pouvant s’adapter à tous types de formes et de pouvoir être tissé. Ce nouveau matériau devrait permettre de concevoir des blindages pour véhicules, tout comme des protections individuelles plus légères, plus confortables et surtout plus résistantes.

Disponibilité : N/A

 

 


 



“Florence Parly : « La maîtrise des armements concerne tous les Européens »”

Le Monde, 7 septembre 2019

(source recoupée)

Paris souhaite mettre en œuvre un “dialogue transparent” avec Moscou sur la sécurité européenne et la désescalade des tensions actuelles, a déclaré la ministre des Armées Florence Parly lors d’une visite officielle à Moscou le 9 septembre, évoquant notamment les armes nucléaires et conventionnelles, le cyberespace ou le domaine spatial. En parallèle, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian s’est entretenu avec son homologue russe, Sergueï Lavrov, au sujet du contrôle des armes de portée intermédiaire, à la suite de la fin du traité INF. Ce dernier souhaiterait notamment que les deux puissances s’accordent sur une réaction commune aux conflits et aux crises internationales.

Disponibilité : N/A

 



“THALES rénovera les simulateurs de char Leopard 2A6 finlandais”

Shephard, 11 septembre 2019

(source recoupée)

THALES a annoncé avoir signé un contrat avec l’armée de Terre finlandaise pour accompagner l'entraînement des équipages de char Leopard. Selon l’industriel, les forces finlandaises devraient ainsi bénéficier d’un système d'entraînement modernisé faisant appel à la simulation virtuelle, alliant l’instruction technique des équipages à l’entraînement tactique. Après avoir équipé les armées britannique et néerlandaise de systèmes similaires, ce nouveau contrat confirme l’expertise de l’entreprise française dans le domaine de la simulation au profit des forces terrestres.

Disponibilité : N/A

 



“13ème rapport thématique du Haut comité d’évaluation de la condition militaire”

Ministère des Armées, 10 septembre 2019

(source unique)

Le Haut comité d’évaluation de la condition militaire (HCECM) a publié son rapport annuel thématique sur « La mort, la blessure, la maladie » afin « d'éclairer le Président de la République et le Parlement sur la situation et l'évolution de la condition militaire » en formulant des recommandations. Ce rapport a salué les actions du ministère pour accompagner les personnes blessées et les familles des tués dans le cadre de leur mission, en soulignant bien que ces personnes ne sont pas des victimes. Le HCECM a également mis en avant la faiblesse de l’état physique des volontaires à l’engagement puisque « entre 23 % et 28 % des candidats sont recalés pour inaptitude médicale ». Toutefois, l’armée de Terre a d’ores et déjà développé des outils afin de réduire ce taux, comme des modules de préparation physique aux épreuves de sélection.

Disponibilité : N/A

 


 



“IA, cyber, spatial, écologie : la stratégie de Florence Parly”

Ministère des Armées, 16 septembre 2019

(source unique)

Dans un discours sur les « mutations de la guerre » prononcé à l’occasion de l’Université d’été de la Défense 2019, la ministre des Armées a présenté les défis futurs qui se posent aux Armées. Face à l’évolutivité de la guerre et à la multiplication des terrains (cyberespace, espace, domaine de l’information), la ministre a souligné l’importance d’investir dans les nouvelles technologies. Elle a également rappelé la nécessité d’avoir une industrie de défense tournée vers l’Europe et la transition énergétique.

Disponibilité : N/A

 



“La Fabrique Défense, une ambition européenne pour la jeunesse”

Ministère des Armées, 13 septembre 2019

(source unique)

À l’occasion de l’Université de la Défense 2019, la ministre des Armées, Madame Florence Parly, a annoncé la création « d’un événement tourné vers les jeunes qui doit contribuer, d’une part à l’affermissement du lien armées-Nation et, d’autre part à l’émergence d’une culture stratégique européenne commune ». Cet évènement, baptisé « La Fabrique Défense », aura lieu pour la première fois les 17 et 18 janvier 2020 à Paris, avant de se dérouler en régions puis dans d’autres États européens. Il devrait rassembler les acteurs de la Défense française et européenne (partenaires institutionnels, associations, universités, think-tanks, entreprises, etc.). Ce projet sera piloté par la Direction des Relations Internationales et de la Stratégie (DGRIS) du Ministère, avec le soutien de l’Institut de Recherche Stratégique de l’École Militaire (IRSEM).

Disponibilité : janvier 2020

 

 


 



“Asia has three possible futures”

Foreign Policy, 21 août 2019

(source unique)

D’après Stephen M. Walt, professeur de relations internationales à l’université d’Harvard, le sort du continent asiatique sera déterminé par le rapport de force entre les États-Unis et la Chine, d’une part et par la réaction des autres pays asiatiques, d’autre part. Ainsi, si la puissance de la Chine continue d’augmenter, tandis que celle des États-Unis décline, ces derniers seraient amenés à quitter le continent asiatique, permettant à la Chine d’y établir sa zone d’influence. A contrario, si la puissance chinoise diminue, les États-Unis regagneraient du terrain et seraient dans une position idéale pour mener une coalition défensive. L’auteur suggère que si tel était le cas, les États-Unis devraient agir avec prudence afin de ne pas appauvrir la Chine, ce qui alarmerait les alliés des États-Unis en Asie et augmenterait le risque de guerre. Néanmoins, l’auteur considère qu’il est plus probable que les États-Unis et la Chine poursuivent leur croissance, sans pour autant que la Chine ne dépasse les États-Unis. Le monde se retrouverait alors dans une situation de bipolarité ou bien de multipolarité déséquilibrée dans laquelle les États-Unis et la Chine devanceraient de loin les autres grandes puissances.

Disponibilité : N/A

 



“La stratégie des entreprises étrangères en Europe”

Hélène Masson et Kévin Martin, Fondation pour la Recherche Stratégique, septembre 2019

(source unique)

La Fondation pour la recherche stratégique (FRS) a publié une étude comparative portant sur 19 entreprises de Défense présentes sur le marché européen, afin de mettre en exergue les différentes stratégies d’entrée déployées par les industriels étrangers. Si historiquement Américains et Israéliens étaient les plus actifs sur le marché européen, ces dernières années de nouveaux partenaires sont arrivés (Brésil, Corée du Sud, Singapour...). Cette diversification des fournisseurs s’explique en partie par l’évolution des stratégies et des pratiques d’acquisition des États européens. Plus que de simples accords commerciaux, les acquisitions de matériel militaire s’inscrivent dans le cadre de partenariats politiques, militaires ou industriels. Face à l’absence de consensus en matière de politique européenne de défense ou encore de stratégie commune d’acquisition, les industriels européens font face à une contestation de plus en plus forte de leur position commerciale sur le marché interne. Cette situation offre d’importantes opportunités aux industriels étrangers.

Disponibilité : N/A

 



“Fear the drones : Remotely piloted systems and Non-state actors in Syria and Iraq”

Guillaume Lasconjarias et Hassan Maged, IRSEM,  septembre 2019

(source unique)

La prolifération des systèmes télé-opérés, dont les drones sont une des manifestations les plus visibles, pose de nombreux défis sécuritaires aux armées occidentales. Leur intégration dans les arsenaux des groupes armés non-étatiques constitue une menace à prendre en compte, qui dépasse la simple dimension technologique. Cette étude porte sur le cas de la Syrie et de l’Irak, en soulignant la façon dont le Hezbollah ou Daesh ont employé ces systèmes à des fins autant tactiques, qu’opératives et même stratégiques (dans leur propagande par exemple). L’exemple de ce conflit en cours souligne combien les interventions opérées par les armées occidentales depuis la fin de la Guerre froide (supériorité technologique et supériorité aérienne) sont désormais battues en brèche, ce qui invite à repenser nos entraînements, nos doctrines et nos matériels.

Disponibilité : N/A

 



“Coming soon to a Battlefield: Robots that can kill”

Defence One, le 7 septembre 2019

(source unique)

Si la majorité des officiers américains restent sceptiques, pour ne pas dire réticents, à l’idée de déléguer le pouvoir de tuer à des machines autonomes, le Pentagone semble vouloir préparer l’armée à une robotisation du champ de bataille. Ainsi, craignant d’être dépassés par la Chine ou la Russie, les États-Unis se seraient lancés dans une “Guerre froide technologique”, selon l’expression du général David Petraeus, n’hésitant pas à envisager de faire évoluer la doctrine actuelle préconisant le maintien d’un homme dans la boucle (“man in the loop”).

Disponibilité : N/A

 

 



75 ans de la Libération de Paris aux Invalides : Histoire et continuité de l’alliance stratégique et militaire franco-américaine” 

Hôtel National des Invalides, 13 septembre 2019

 

Le 13 septembre 2019, dans le cadre de la célébration des 75 ans de la libération de Paris, le CDEC participait à un colloque consacré à « l’alliance stratégique et militaire franco-américaine », organisé par la fondation américaine The first Alliance et le musée de l’Armée. Ouvert par la Secrétaire d’État auprès de la Ministre des Armées, Madame Geneviève Darrieusecq, ce colloque permettait de rassembler des experts français et américains (universitaires, diplomates, militaires) autour de deux tables rondes. La première, sur la bataille de Paris, offrit un  éclairage historique et tactique singulier sur cet évènement marquant de la fin de la guerre, tandis que la seconde, sur l’avenir de l’alliance franco-américaine, permettait d’engager une réflexion sur la complémentarité de l’appréciation stratégique de nos deux pays. Si tous les intervenants se félicitaient du succès de la relation stratégique franco-américaine depuis plus de 250 ans, nombre d’entre eux insistaient sur le besoin de consolider cette dernière en poursuivant une réflexion commune sur des sujets majeurs, tels que l’usage des nouvelles technologies ou le retour de la haute intensité.

 



 

Saut de ligne
Saut de ligne
Séparateur
Image

Saut de ligne
Saut de ligne

Pensées mili-terre

Centre de doctrine et d’enseignement
du commandement

© 2017 CDEC. Tous droits réservés.
Réalisation CDEC/BFAO & SAILING.
Powered by WysiUp.

Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne

Contribution

Image
Cet espace permet à tous de contribuer collectivement à la Pensée mili-terre et au rayonnement de l'Armée de Terre, en partageant réflexions, débats stratégiques, et commentaires historiques.
Saut de ligne
Saut de ligne

Newsletter Pensées mili-terre

Image
Vous souhaitez reçevoir régulièrement la newsletter PENSÉES MILI-TERRE, rien de plus simple ! abonnez-vous gratuitement en complétant les champs ci-dessous.
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Saut de ligne