Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Saut de ligne
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Autres sources
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Saut de ligne
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Autres sources
Saut de ligne

Les articles à la une

La préparation du soldat aux conflits actuelsPublié le 22/02/2018

Cahiers de la pensée mili-Terre n° 44
le Chef de bataillon NOBEL

Nos soldats combattent désormais avec des équipements très élaborés, utilisant les dernières avancées technologiques. Leurs nouvelles protections et l’augmentation significative des distances d’engagement le montrent bien. Ces améliorations capacitaires pourraient pousser à croire que faire la guerre est désormais à la portée de tous et ne nécessite plus de qualités particulières; il n’en est rien! L’aguerrissement est plus que jamais d’actualité, dans toutes ses dimensions, y compris psychologique.

Transition démocratique en IrakPublié le 21/02/2018

Cahiers de la pensée mili-Terre n° 44
le Chef de bataillon TRÉGUIER

En dépit de l’éviction du dictateur Saddam Hussein du pouvoir irakien en 2003, la démocratie peine à s’imposer dans cette partie du Moyen-Orient en proie à un désarroi économique, politique et social considérable. L’auteur souhaite présenter les raisons endogènes de cette situation, en particulier les facteurs ethniques et confessionnels particulièrement prégnants dans la société irakienne.

Les machines autonomes, vers la fin de la guerre comme entreprise humaine?Publié le 20/02/2018

Cahiers de la pensée mili-Terre n° 44
Commandant WILD

Les robots couplés à l’intelligence artificielle (les machines autonomes) pourraient représenter la prochaine rupture stratégique dans le domaine militaire car leur symbiose permettrait à la machine de décider en toute autonomie sur un champ de bataille déserté par l’homme.

Emploi de la force armée sur le territoire métropolitain de 1791 à nos joursPublié le 13/02/2018

Cahiers de la pensée mili-Terre n° 44
Chefs de bataillon Alexandre BANCEL et Jean-Luc GROSSIN

L’opération Sentinelle conduit l’armée à Terre à réétudier son engagement sur le territoire national. Son déploiement sur le sol métropolitain n’est pourtant pas nouveau. Au lendemain de la Révolution française, l’armée joue un rôle essentiel dans le maintien de l’ordre public. Seule l’union des tranchées apportera une véritable rupture, entraînant un effacement progressif des armées sur le TN, jusqu’à les cantonner à des missions d’assistance à la population en cas de catastrophes naturelles. L’émergence de la question sécuritaire liée aux récents attentats amène à reconsidérer profondément cette situation par l’éclairage des enseignements de deux siècles d’histoire.

Vladimir Poutine: héritier de la Realpolitik de Kissinger?Publié le 12/02/2018

Cahiers de la pensée mili-Terre n° 49
le Commandant Alexandra GILHODES

Le Commandant Gilhodes considère que Vladimir Poutine mène une politique étrangère déconcertante depuis qu’il est la tête de la Russie, mais qu’il a néanmoins réussi à ramener son pays dans le jeu des puissances qui comptent sur la scène internationale. Il semble pertinent d’essayer de décrypter ses intentions au travers du prisme de la Realpolitik que prônait Kissinger pour la diplomatie américaine lors de la guerre froide.

L’État Islamique, ou le djihad 2.0Publié le 05/02/2018

Cahiers de la pensée mili-Terre n° 49
le Chef de bataillon Stéphane SIMON

Le chef de bataillon Stéphane Simon considère que, plus forte encore que ses combattants et ses conquêtes territoriales, la communication de l’organisation terroriste dite de l’Etat islamique, outrepassant celle d’al-Qaïda qu’elle ringardise, vise à imposer globalement un projet étatique parfaitement établi n’ayant ni plus ni moins pour objectif que de «changer et sauver le monde».

Quelques remarques et leçons sur la campagne de 1918 en orientPublié le 04/02/2018

PARTIE 5/5 : SUR CARACTERE DECISIF DE LA CAMPAGNE
Colonel Christophe de LAJUDIE

SUR LES ENSEIGNEMENTS FAUTIFS QU’ON TIRE D’UNE ANALYSE BIAISÉE

La manière dont a été analysée et est encore analysée cette campagne, et les conséquences qu’on tire encore aujourd’hui, à contre-sens, de cette analyse fautive, sont exemplaires d’un des écueils de l’étude historique, particulièrement en histoire militaire, écueil assez bien résumé par l’aphorisme : « Un peu de science sépare de Dieu, beaucoup de science y ramène. »

Quelques remarques et leçons sur la campagne de 1918 en orientPublié le 03/02/2018

PARTIE 4/5 : SUR LA NATURE DU COMMANDEMENT OPERATIF
Colonel Christophe de LAJUDIE

SUR LA NATURE DU COMMANDEMENT OPERATIF

Bien que la notion de commandement opératif n’existât pas encore clairement à l’époque, le CAA d’Orient  cumule  les  caractéristiques  des  commandements  de  groupes  d’armées  qui  naissent durant la guerre et ceux des commandements interarmées et interalliés de théâtre qui définissent aujourd’hui ce niveau. On peut donc tirer de l’étude de ce commandement d’intéressantes réflexions pour la compréhension de ce qu’il est convenu aujourd’hui d’appeler « le niveau opératif », une notion caractérisée avant tout par l’incapacité de ses descripteurs à la rendre intelligible (y compris au commun des officiers brevetés d’état-major) (12) et par l’incapacité de ses états-majors à produire quoi que ce soit de concret et d’utile pour le combat des forces subordonnées.

Quelques remarques et leçons sur la campagne de 1918 en orientPublié le 02/02/2018

PARTIE 3/5 : SUR LE CARACTERE « INDIRECT » DE LA VICTOIRE D’ORIENT
Colonel Christophe de LAJUDIE

SUR LE CARACTERE « INDIRECT » DE LA VICTOIRE D’ORIENT

Selon le général Beaufre, commentant directement Liddel Hart, l’approche indirecte (6)  « consiste dans le domaine opérationnel militaire à ne pas prendre le taureau par les cornes, c’est à dire à ne pas affronter l’ennemi dans une épreuve de force directe, mais à ne l’aborder qu’après l’avoir inquiété, surpris et déséquilibré par une approche imprévue, effectuée par des directions détournées… L’idée centrale de cette conception est de renverser le rapport des forces opposées avant la bataille par une manœuvre et non par un combat… Cette idée centrale se traduit par une manœuvre de caractère géographique… » (7)

Quelques remarques et leçons sur la campagne de 1918 en orientPublié le 01/02/2018

PARTIE 2/5 : SUR CARACTERE DECISIF DE LA CAMPAGNE
Colonel Christophe de LAJUDIE

SUR CARACTERE DECISIF DE LA CAMPAGNE

Pour se faire une juste idée de la place qu’a tenue la victoire de Macédoine dans l’issue de la guerre, il convient de re-dérouler face à une carte générale de l’Europe, une chronologie généralement embrouillée, en remontant au début de l’été de 1918 (1).

Saut de ligne

Pensées mili-terre

Centre de doctrine et d’enseignement
du commandement

© 2017 CDEC. Tous droits réservés.
Réalisation CDEC/BFAO & SAILING.
Powered by WysiUp.

Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne

Contribution

Image
Cet espace permet à tous de contribuer collectivement à la Pensée mili-terre et au rayonnement de l'Armée de Terre, en partageant réflexions, débats stratégiques, et commentaires historiques.
Saut de ligne
Saut de ligne

Newsletter Pensées mili-terre

Image
Vous souhaitez reçevoir régulièrement la newsletter PENSÉES MILI-TERRE, rien de plus simple ! abonnez-vous gratuitement en complétant les champs ci-dessous.
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Saut de ligne