Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Saut de ligne
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Autres sources
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Saut de ligne
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Autres sources
Saut de ligne

Les articles à la une

Ciel afghan: une gestion particulière de la troisième dimensionPublié le 22/06/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Lieutenant-colonel WENCKER, de l’armée de l’Air

La gestion de la troisième dimension en coalition est une science absconse a priori réservée à des spécialistes. Comprendre sa complexité permet néanmoins de mieux appréhender les rouages de l’appui aérien et d’entrapercevoir l’envers du décor.

Par le nombre d’acteurs concernés, les spécificités géographiques du terrain, la taille restreinte des zones de responsabilités et la persistance du trafic aérien civil, l’Afghanistan a été un cas concret particulièrement intéressant dans ce domaine. Tout en gardant à l’esprit que l’organisation et l’action sur ce théâtre ne pouvaient être considérées comme des normes, et bien que les opérations y soient maintenant terminées pour les forces françaises, il a semblé intéressant pour les lecteurs des Cahiers de mesurer cette complexité. C’est l’ambition de cet article, initialement paru dans Penser les ailes françaises, et reproduit ici avec l’aimable autorisation du Centre d’études spatiales et aéronautiques.

Relire «Le fil de l’épée» du Général de GAULLEPublié le 22/06/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Chef de bataillon Philippe OUTTIER

Traitant de l’action de guerre, du caractère, du prestige, de la doctrine, des rapports entre le politique et le soldat, «Le fil de l’épée» du Général de Gaulle, qui s’appuie sur de nombreux exemples historiques, littéraires et philosophiques, pourrait être un des ouvrages de référence pour la formation des officiers et des décideurs civils.

La composante réserve de l’US ArmyPublié le 21/06/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le lieutenant-colonel Paul GUYOT

En cette période troublée de restrictions budgétaires drastiques, l’US Army, à l’image du reste du Department of Defense, est amenée à s’interroger sur l’avenir qu’il faut donner à sa réserve. La question est sensible à de nombreux points de vue et révèle une situation qui est difficilement comparable avec celle de la France.

Les forces de réserve de l’Army sont composées de deux entités aux caractéristiques bien distinctes: la Reserve, fédérale, aux ordres du président des États-Unis et la National Guard, aux ordres des gouverneurs des États. Ces deux composantes sont passées, en moins d’un quart de siècle, d’un statut exclusif de réserve stratégique à une force opérationnelle expérimentée reconnue qui veut conserver ce nouveau statut.

Pour bien comprendre cette problématique, il est nécessaire de brosser un rapide historique de l’armée de terre des États-Unis au sein de laquelle les réserves ont joué un rôle essentiel. Un aperçu de la situation actuelle précédera ensuite l’exposé du défi qui attend l’Army au travers de l’emploi de ses réserves dans les années à venir.

La contribution de l’armée de Terre à la normalisation: l’exemple ivoirienPublié le 21/06/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le lieutenant (CR) Antoine TISSERON

Au Mali, les unités de l’armée de Terre française sont engagées dans des opérations relevant pour certaines d’entre elles de la stabilisation et pour d’autres de la normalisation. D’un côté, elles cherchent à diminuer puis contenir la violence pour créer les conditions du retour à la paix, de l’autre elles veillent à la «mise en place» et à l’«affermissement d’un système politique, juridique et social durable et accepté par les protagonistes du conflit»[1]. Complexes, ces missions imposent des modes d’action particuliers qui ne sont pas à proprement parler guerriers, mais n’en sont pas moins exigeants pour la force, avec des acteurs politiques et militaires parfois peu prompts à organiser des élections ou favoriser une transition remettant en cause leur pouvoir et leurs ressources. Chaque théâtre impose ses contraintes propres et requiert des solutions spécifiques. Cependant, l’exemple de la force Licorne en Côte d’Ivoire illustre la manière dont des forces terrestres peuvent contribuer à une phase de normalisation pour accompagner la transition d’une situation de guerre à une situation de paix.

 

[1] Gagner la bataille. Conduire la paix, FT-01, CDEF, janvier 2007, pp. 12-13.

La compréhension culturelle, multiplicateur d’efficacitéPublié le 20/06/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Chef de bataillon Emmanuel LE ROUX

Au regard des opérations de contre-insurrection de la décennie passée, le besoin de connaissance culturelle est aujourd’hui une idée largement acceptée chez les militaires. La capacité d’assimiler le facteur culturel est un élément de plus en plus décisif et un réel multiplicateur de force, même si elle a apporté une complexité supplémentaire dans l’espace du champ de bataille.

Devoir de mémoire, besoin d’oubliPublié le 20/06/2018

cahier de la pensée mili-Terre
l’Ingénieur principal Benoît BOUZEAU

Le concept de devoir de mémoire s’est imposé depuis quelques années comme incontournable. Tout en reconnaissant l’importance du passé pour toute société, il s’agit de ne pas s’y laisser enfermer au risque de tourner le dos à son avenir. Il faut donc savoir oublier les détails du passé pour n’en retenir que les enseignements utiles.

Chronos, dieu de la guerre ?Publié le 19/06/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le chef de bataillon Geoffroy RONDET

Le temps est une donnée relative et irréversible. C’est pourquoi sa gestion demande une véritable réflexion de la part du décideur afin d'être maîtrisée et d'être ainsi un facteur de domination de l'adversaire.

La protection de la force en contre-insurrection: un impératif stratégique peut-il mener à une impasse opérationnelle ?Publié le 19/06/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Capitaine Blaise SEGUIN

Pour les armées occidentales engagées en contre-insurrection, le concept de protection de la force doit s’appuyer sur un processus d’actions globales et dynamiques afin d’assurer le nécessaire, mais fragile équilibre entre impératif de protection et préservation de la liberté d’action.

L’influence: un outil de puissance à développer au sein des forces arméesPublié le 18/06/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Chef de bataillon Grégory CHARVIEUX

Parler d’influence[1] dans les forces armées, c’est avoir à l’esprit «la guerre au sein des populations» ou encore la mise en œuvre de procédés pour conserver notre liberté d’action. Certains alliés utilisent aussi l’influence pour faciliter la signature de contrats économiques. De fait, l’actuel déficit commercial de la France et les opportunités offertes aux militaires en opérations pourraient entraîner le développement d’une nouvelle stratégie d’influence au sein des armées, et ce dans un cadre interministériel.

 

[1] Pour Patricia Adam (présidente de la commission de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale), exercer une influence revient à modifier le comportement d’autrui, sans violence, afin qu’il agisse dans le sens voulu, consciemment ou non.

Le numérique au quotidien du ministère de la DéfensePublié le 18/06/2018

cahier de la pensée mili-Terre
le Chef d’escadron Hugues HELIE

Le ministère de la Défense, dont le rôle prépondérant en termes de cyberdéfense a une nouvelle fois été souligné dans le dernier Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de 2013, doit bien veiller à prendre en marche le train de la révolution numérique, notamment en matière de traitement de l’information. Ceci permettra notamment de gagner en efficacité dans les missions quotidiennes, avec pour finalité de compenser pour partie les réductions de format en cours par des gains en performances obtenus à l’aide d’exploitation d’outils numériques. Un savant dosage devra ainsi être trouvé entre sécurité et liberté d’action dans l’utilisation de ce qu’il convient d’appeler les «plate-formes numériques», lieux d’échanges, de partage et d’innovation au cœur de la révolution numérique.

Saut de ligne

Pensées mili-terre

Centre de doctrine et d’enseignement
du commandement

© 2017 CDEC. Tous droits réservés.
Réalisation CDEC/BFAO & SAILING.
Powered by WysiUp.

Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne

Contribution

Image
Cet espace permet à tous de contribuer collectivement à la Pensée mili-terre et au rayonnement de l'Armée de Terre, en partageant réflexions, débats stratégiques, et commentaires historiques.
Saut de ligne
Saut de ligne

Newsletter Pensées mili-terre

Image
Vous souhaitez reçevoir régulièrement la newsletter PENSÉES MILI-TERRE, rien de plus simple ! abonnez-vous gratuitement en complétant les champs ci-dessous.
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Saut de ligne