Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Saut de ligne
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Autres sources
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Saut de ligne
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Autres sources
Saut de ligne

Les articles à la une

LES QUALITÉS DU CHEFPublié le 16/11/2018

L’exercice du commandement en opérations pour les chefs tactiques
RFT 3.2 Tome 2 (FT-05)

La complexité liée à l’environnement actuel des opérations nécessite pour le chef militaire tactique des qualités particulières. Outre les qualités foncières, liées à l’homme et à l’éthique, qu’il se doit de respecter et qui dépassent le cadre de cette étude, le chef en situation opérationnelle doit être capable de répondre à un certain nombre de critères. A l’aptitude au commandement entendue principalement comme la capacité naturelle à s’imposer aux autres, il convient d’ajouter un large éventail de qualités. Certaines, même si elles apparaissent plus ou moins innées, doivent être développées lors du passage en organisme de formation. Celles qui sont décrites ci-après s’avèrent cardinales. Elles ne sont pas pour autant exhaustives.

 

APPLIQUER ET COMBINER SIX PRINCIPES DE COMMANDEMENTPublié le 15/11/2018

L’exercice du commandement en opérations pour les chefs tactiques
RFT 3.2 Tome 2 (FT-05)

Les six principes décrits ci-dessous et concrétisés par le recours à l’intention du chef et à son « effet majeur » concourent tous à :

  • renforcer la cohérence dans la conception, la conduite et le contrôle de l’exécution de la mission reçue de chaque échelon de commandement ;
  • conforter chaque échelon subordonné qui ne rend compte généralement qu’à un seul et unique chef ;
  • préserver la liberté d’action du chef en lui faisant concentrer ses efforts sur son seul niveau de responsabilité.

DONNER SON INTENTION :MEILLEUR MOYEN POUR LE CHEF DE REDUIRE L’INCERTITUDE EN FAVORISANT L’INITIATIVE DES ECHELONS SUBORDONNESPublié le 14/11/2018

L’exercice du commandement en opérations pour les chefs tactiques
RFT 3.2 Tome 2 (FT-05)

Aujourd’hui, les systèmes d’information à disposition des armées occidentales  atténuent  ce  qu’il  est  convenu  d’appeler   « le brouillard de la guerre ». Pour autant, l’acquisition et le traitement de l’information ne suppriment jamais complètement le degré d’incertitude dans lequel se trouve le chef. Une déviance à éviter consisterait d’ailleurs à continuellement retarder la prise de décision, en attente d’une information qu’on voudrait toujours plus exhaustive. Pour éviter cette déviance comme pour atténuer  le degré d’incertitude, le chef, pour sa prise de décision, devra toujours avoir un temps d’avance et, comme le  disait dans son langage  imagé  Liddell  Hart  « regarder  de  l’autre  côté  de  la colline », bref le chef doit anticiper.

SAVOIR DIFFERENCIER LES DEUX GRANDES TENDANCES DU COMMANDEMENTPublié le 13/11/2018

L’exercice du commandement en opérations pour les chefs tactiques
RFT 3.2 Tome 2 (FT-05)

L’histoire militaire fait apparaître que tous les chefs se sont référés à deux styles génériques de commandement : le commandement directif (par ordre, également appelé « detailed  command»  par les Anglo-Saxons ou « Führung Mittels Befehls» par les Allemands) et le commandement par objectif  (« mission command » pour les Anglo- Saxons, « Führen  mit  Auftrag»  pour l’armée  allemande).  Dans le premier, si le but à atteindre et les moyens à mettre en œuvre sont précisés, les modalités d’exécution le sont également. Le second au contraire laisse une marge de manœuvre plus importante aux échelons  subordonnés  qui  doivent s’imprégner   de  l’idée   de manœuvre du chef pour atteindre l’objectif assigné. Il s’agit de tendances, aucun style ne se référant exclusivement à l’une ou l’autre.

 

Artificial Intelligence ExplorationPublié le 13/11/2018

All next campaign
DARPA

Les progrès de la technologie ont fait évoluer les rôles des humains et des machines dans les conflits, passant d'affrontements directs entre humains à des engagements médiés par des machines. À l'origine, les humains s'engageaient dans des formes primitives de combat.

COMMANDER EN DONNANT UN BUT À TRAVERS L’INTENTION DU CHEFPublié le 12/11/2018

L’exercice du commandement en opérations pour les chefs tactiques
RFT 3.2 Tome 2 (FT-05)

LE  COMMANDEMENT    COMPORTE   DES  ASPECTS IRRATIONNELS MAIS IL EST EGALEMENT UNE SCIENCE

 

La doctrine de l’OTAN  sur le  « commandement » fait apparaitre deux notions complémentaires : « command » et « control » (C2). Au sein de l’OTAN, reprenant l’acception américaine des termes, le « command » se limite  à l’élaboration  et la diffusion des ordres, tandis  que  le  « control »  correspond  à  la  conduite  et  à la coordination. C’est ainsi que « command » constitue la partie la plus importante du C2.

OPTIMISER ET DOMINER LES NOUVELLES TECHNOLOGIESPublié le 11/11/2018

L’exercice du commandement en opérations pour les chefs tactiques
RFT 3.2 Tome 2 (FT-05)

La numérisation de l’espace de bataille (NEB), et l’accès aujourd’hui généralisé aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), donnent à l’exercice du commandement une nouvelle forme. La haute technologie instille tous les conflits quelle qu’en soit la nature, symétrique, dissymétrique ou asymétrique. La NEB constitue pour l’action militaire une révolution comparable à celle  d’internet dans le  fonctionnement et la  vie des sociétés. La numérisation s’accompagne de la nécessité d’adapter les méthodes, ce qui suppose un effort soutenu de formation, entretenu tout au long du cursus. Le principal défi à relever est celui de la résistance au changement, inhérente à tout progrès technologique.

IL FAUT RESPECTER DEUX IMPERATIFS MAJEURSPublié le 10/11/2018

L’exercice du commandement en opérations pour les chefs tactiques
RFT 3.2 Tome 2 (FT-05)

Intégrer la responsabilité juridique des décisions de commandement

Aujourd’hui la responsabilité juridique, souvent mise sur le compte de la judiciarisation des engagements militaires, engage le chef militaire dès les échelons tactiques. Cela s’inscrit aussi bien dans le cadre du respect du droit des conflits armés que dans celui de l’application des règles juridiques nationales, Ce phénomène concerne tous les chefs tactiques, quand bien même ces chefs sont investis d’une autorité réglementaire, dans une opération dont la légalité nationale ou internationale est établie, avec sur le théâtre des règles d’engagement correspondantes.

INSCRIRE RESOLUMENT SA MISSION DANS UN CADRE QUI CONCERNE TOUS LES ACTEURSPublié le 09/11/2018

L’exercice du commandement en opérations pour les chefs tactiques
RFT 3.2 Tome 2 (FT-05)

Le chef militaire,  à quelque niveau qu’il évolue, doit donc inscrire son action dans un environnement le plus souvent interministériel ou inter agences (gouvernementales ou non), interallié, et toujours interarmées et interarmes. Aujourd’hui, une relation permanente plus horizontale  du chef avec son environnement, pouvant prendre la forme d’un réseau, complète l’ancien schéma vertical des relations de commandement.

ADAPTER SON COMMANDEMENT AUX CONDITIONS DE L’ENGAGEMENT ET À SES OBJECTIFS STRATÉGIQUESPublié le 08/11/2018

L’exercice du commandement en opérations pour les chefs tactiques
RFT 3.2 Tome 2 (FT-05)

LE CONTINUUM DES OPÉRATIONS IMPLIQUE DES CONDITIONS ÉVOLUTIVES DE L’EXERCICE DU COMMANDEMENT.

Les engagements opérationnels d’aujourd’hui sont très schématiquement caractérisés par trois grandes phases au sein d’un même continuum : l’intervention, la stabilisation puis la normalisation. Chacune d’entre elles comporte, dans des proportions variées, des situations ou des pics de violence pouvant aller jusqu’à des actes de guerre caractérisés, simultanément à des situations plus calmes voire stables. Il reste que le passage d’une phase à l’autre est difficile à percevoir et que les phases de transition peuvent durer : l’intelligence des situations par le chef tactique s’avère donc une qualité essentielle.

Saut de ligne

Pensées mili-terre

Centre de doctrine et d’enseignement
du commandement

© 2017 CDEC. Tous droits réservés.
Réalisation CDEC/BFAO & SAILING.
Powered by WysiUp.

Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne

Contribution

Image
Cet espace permet à tous de contribuer collectivement à la Pensée mili-terre et au rayonnement de l'Armée de Terre, en partageant réflexions, débats stratégiques, et commentaires historiques.
Saut de ligne
Saut de ligne

Newsletter Pensées mili-terre

Image
Vous souhaitez reçevoir régulièrement la newsletter PENSÉES MILI-TERRE, rien de plus simple ! abonnez-vous gratuitement en complétant les champs ci-dessous.
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Saut de ligne