Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Saut de ligne
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Autres sources
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Saut de ligne
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Autres sources
Saut de ligne

Les articles à la une

✅ Les fondements de la culture de prise de décision opérationnelle en France 1/4Publié le 03/02/2019

Revue militaire générale
le colonel Fabrice Clée

La culture de la décision opérationnelle dans l’armée de Terre française, s’ancre dans la très riche histoire des idées et de la pensée stratégique occidentale. Elle a  connu ces dernières décennies des évolutions notables, principalement liées à une accélération du progrès scientifique et à une volonté, louable au demeurant, des chefs militaires et des responsables privés et publics de s’inspirer de bonne pratiques observées chez les uns et autres.

Les besoins d’interopérabilité, la prise en compte de nouvelles formes de conflictualité et d’adversité, l’intégration de nouvelles technologies, principalement celles de l’information, ont amené les forces armées occidentales, depuis près de trois décennies, à adopter une organisation du commandement et des méthodes de raisonnement opérationnel globalement similaires, et très fortement inspirées par la doctrine américaine.

Les organisations, les outils, les méthodes et les processus, parfois très adaptés au monde de l’entreprise, semblent désormais avoir pris le pas sur les véritables facteurs déterminants de la prise de décision à la guerre. De fait, les notions intemporelles et universelles de brouillard de la guerre, de complexité, d’adversité, de contingence, et de personnalité du chef opérationnel, s’accommodent mal d’outils et de méthodes reposant essentiellement sur l’acquisition de données quantifiables et objectives pour permettre la prise de décision.


 

✅ Le futur des opérations aéroterrestresPublié le 02/02/2019

Revue militaire générale
Le Colonel Gilles Haberey

La guerre, expression extrême d’un rapport de conflictualité qui s’exerce entre deux acteurs, est par essence un phénomène contingent, mais dont la permanence historique est assurée.

✅ Éditorial du directeur du Centre de doctrine et d’enseignement du commandementPublié le 01/02/2019

Revue militaire générale
le Général de division Pascal FACON

« Nourris, gavés parfois, pendant les premières années de notre vie dans nos familles et dans les écoles civiles puis militaires, nous sommes ensuite entraînés dans la “vie active” sans plus guère prendre le temps de penser. Paresse ? Inertie? Habitude ? Conformisme ? Sans doute tout cela à la fois. Mais l’action souffre de cette indigence car le monde est mobile, les hommes changent, les techniques évoluent ; aucun problème où l’humain a une part ne se repose jamais dans les mêmes termes que la veille, aucune recette n’est applicable à coup sûr en guise de solution. Il faut penser l’action. »

HISTOIRE DE LA TACTIQUE, DE GUIBERT À NOS JOURS - Partie 5/6Publié le 10/01/2019

La Seconde Guerre mondiale et le triomphe de la mobilité
Colonel Claude FRANC - CDEC / division Doctrine

La Seconde Guerre mondiale voit le triomphe de la mobilité, mais également, ce qui est souvent occulté, un nouvel accroissement exponentiel des contrain tes logistiques, lié au volume des effectifs engagés par les belligérants, au développement du nombre et des performances des systèmes d’armes et à l’augmentation des élongations.

HISTOIRE DE LA TACTIQUE, DE GUIBERT À NOS JOURS - Partie 6/6Publié le 10/01/2019

Guerre froide, Golfe et Kosovo
Colonel Claude FRANC - CDEC / division Doctrine

De retour en métropole et en Allemagne, dans le contexte de la guerre froide, l’armée française se recentre sur la défense des intérêts vitaux de la nation dans le cadre de la dissuasion nucléaire. Par volonté politique autant que par nécessité technique, elle est d’abord « la grande Muette », en charge de la mise en œuvre, et en son sein l’armée de Terre ne bénéficie plus que d’une relative priorité. La pensée tactique est alors « gelée » et toute remise en cause du dogme 20 sévèrement sanctionnée.

HISTOIRE DE LA TACTIQUE, DE GUIBERT À NOS JOURS - Partie 4/6Publié le 09/01/2019

La période séparant 1870 de 1914 est féconde en réflexions tactiques
Colonel Claude FRANC - CDEC / division Doctrine

l’armée française pratique lors de la conquête de l’Algérie puis de l’Afrique Occidentale la guerre de colonnes et d’implantation dans des « bordjs ». Contrainte de s’adapter à une forme de guérilla tant en Algérie que plus tard au Mexique, l’armée française y excelle (création et développement des unités de Turcos ) mais, la routine du temps de paix aidant, néglige de s’adapter aux nouvelles formes de guerre mises à jour tant lors de la guerre de Sécession que lors du conflit austro prussien de 1866.

HISTOIRE DE LA TACTIQUE, DE GUIBERT À NOS JOURS - Partie 3/6Publié le 08/01/2019

Napoléon utilise pleinement le temps et l’espace comme supports de sa manœuvre
Colonel Claude FRANC - CDEC / division Doctrine

Héritant de ce système de la fin du XVIIIesiècle, Napoléon y applique tout son « génie militaire » (formation scientifique et classique, sens des réalités, etc.) pour l’optimiser. Il met un terme définitif à la querelle des ordres en faisant adopter, conformément aux prescriptions de Guibert, l’ordre mince pour le déploiement au combat, la ligne, et l’ordre profond, la colonne, pour les déplacements de ses divisions qu’il a pris soin de regrouper au sein de corps d’armée, fractions interarmes permanentes de son armée, en mesure de conduire n’importe quelle action de façon autonome pendant vingt-quatre heures, grâce à la mise en place au sein de chacun d’eux d’un état-major permanent 5.

Pourquoi la guerre serait-elle plus complexe aujourd’hui qu’hier ?Publié le 07/01/2019

Cahiers de la pensée mili-Terre
le Chef d’escadron Stéphane JAY

Si la guerre apparaît comme un phénomène en perpétuelle évolution, peut-on considérer aujourd’hui qu’elle se complexifie plus rapidement que le monde lui-même, ou bien suit-elle simplement le cycle naturel de l’histoire?

Le Chef d’escadron JAY considère que malgré l’incertitude et l’instabilité de notre environnement, la pérennité des principes de la guerre n’est pas remise en cause et que les évolutions doivent également trouver leur déclinaison dans la formation des chefs militaires. Compétences interarmes, interarmées, inter domaines, compréhension de l’environnement et capacité d’adaptation apparaissent comme des fils directeurs.

HISTOIRE DE LA TACTIQUE, DE GUIBERT À NOS JOURS - Partie 2/6Publié le 07/01/2019

La guerre ne se fait pas de peuple à peuple, mais de prince à prince
Colonel Claude FRANC - CDEC / division Doctrine

Jusqu’au XVIIIesiècle, les grandes puissances européennes sont toutes des monarchies héréditaires. La guerre ne se fait pas de peuple à peuple, mais de prince à prince, de souverain à souverain, afin d’établir, de conforter, de renforcer ou de recouvrer ses droits dynastiques. Le but de la guerre est donc, soit la défense du « pré carré », bien temporel ancestral du monarque, soit la conquête d’une ville ou d’une province qui, après annexion, peut le cas échéant servir de gage dans le cadre d’une négociation.

HISTOIRE DE LA TACTIQUE, DE GUIBERT À NOS JOURS - Partie 1/6Publié le 06/01/2019

« La guerre, un art simple et tout d’exécution » - Napoléon
Colonel Claude FRANC - CDEC / division Doctrine

Parfois décriée comme relevant des arts mineurs, seule la stratégie étant aux yeux de ses détracteurs digne d’intérêt, la tactique constitue néanmoins le fondement essentiel de l’action guerrière. Art ou science ?

Saut de ligne

Pensées mili-terre

Centre de doctrine et d’enseignement
du commandement

© 2017 CDEC. Tous droits réservés.
Réalisation CDEC/BFAO & SAILING.
Powered by WysiUp.

Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne

Contribution

Image
Cet espace permet à tous de contribuer collectivement à la Pensée mili-terre et au rayonnement de l'Armée de Terre, en partageant réflexions, débats stratégiques, et commentaires historiques.
Saut de ligne
Saut de ligne

Newsletter Pensées mili-terre

Image
Vous souhaitez reçevoir régulièrement la newsletter PENSÉES MILI-TERRE, rien de plus simple ! abonnez-vous gratuitement en complétant les champs ci-dessous.
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Saut de ligne