Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Saut de ligne
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Autres sources
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Saut de ligne
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Autres sources
Saut de ligne

Les articles à la une

MaîtriserPublié le 04/12/2018

Gagner la bataille conduire à la paix- les forces terrestre dans les conflits aujourd'hui et demain
extrait du FT-01

Prise en compte dès la conception de la mission, la protection de la force est un équilibre nécessaire entre des équipements dédiés et des unités en charge de cette mission ; elle impose sur le terrain des tactiques adaptées. Si la protection est un impératif, elle ne doit cependant pas conduire les forces terrestres à s’isoler d’un environnement dont la bonne appréhension participe à leur sûreté.

Pour tenter d’éradiquer la violence ou d’en maîtriser les effets, l’emploi de la force peut-être nécessaire. Face aux foules hostiles ou pour contenir leurs excès, les forces terrestres doivent disposer d’une gamme étendue de moyens et de modes d’action. Le développement des techniques de contrôle de foule comme des armes et des munitions à létalité réduite renforce la capacité opérationnelle des forces terrestres au sein des populations.

AgirPublié le 03/12/2018

Gagner la bataille conduire à la paix- les forces terrestre dans les conflits aujourd'hui et demain
extrait du FT-01

Une intégration européenne de plus en plus forte multipliera les engagements communs alors que l’OTAN demeure, pour partie, le cadre de la définition de l’interopérabilité de nos forces et celui de notre entraînement.

Les coalitions de circonstances pourraient devenir le cadre privilégié de nombre d’opérations à venir.

Cependant l’engagement multinational présente de multiples contraintes. Facteur important de légitimité, il n’est pas, intrinsèquement, facteur d’efficacité militaire.

Un nouveau rôle pour le soldatPublié le 02/12/2018

Gagner la bataille conduire à la paix- les forces terrestre dans les conflits aujourd'hui et demain
extrait du FT-01

Le militaire français appartient à une société dont l’exigence de sécurité croissante, la prépondérance du droit et la soif d’une information instantanée imposent des contraintes fortes dans l’exercice de son activité.

Agissant au côté de multiples acteurs dans les phases de stabilisation et de normalisation, le soldat doit développer une aptitude au dialogue et la capacité à prendre en compte des contraintes nombreuses jusqu’aux plus petits échelons.

Il doit toujours conserver l’équilibre indispensable entre une proximité nécessaire et un recul qui demeure le garant de l’efficacité de son action. Il est invariablement confronté aux conditions difficiles et aux situations extrêmes. L’épreuve, le hasard, la fatigue et le doute demeurent une constante de son engagement.

 

Un nouvel emploi de la forcePublié le 01/12/2018

Gagner la bataille conduire à la paix- les forces terrestre dans les conflits aujourd'hui et demain
extrait du FT-01

En changeant de finalité, l’emploi de la force s’adapte à la mutation des relations internationales. Puisqu’elle ne conquiert plus mais oeuvre au service du droit et de la paix, la force agit au  cœur  même  de  la vie :  la  société  humaine.  Toujours nécessaire chaque fois  qu’une armée doit  livrer bataille, la défaite de l’ennemi ne suffit plus au succès de l’engagement et ne constitue plus l’objectif principal de l’emploi de la force. L’objectif n’est donc plus tant de détruire l’adversaire que d’agir sur sa volonté et de la contraindre afin qu’il n’utilise pas ou plus la force dont il dispose. Au « tribunal de la force » s’est substitué

« l’affrontement des volontés ». Plus encore que par le passé, l’emploi de la force ne peut être une fin en soi, mais doit en permanence demeurer étroitement subordonné aux objectifs stratégiques.

La Transnistrie : dernière bataille de l’Armée rouge, premier engagement de l’armée russePublié le 01/12/2018

L'éclaireur
Monsieur Corentin Curtenelle

Le  conflit en  Transnistrie, aussi appelé la « guerre du Dniestr », est l’une des premières crises qui traverse l’espace post-soviétique.

Alors que cette guerre est peu connue en Europe, dans la mesure où elle n’a pas bénéficié de la même médiatisation que celle de Yougoslavie, ses conséquences ont été majeures pour la Fédération de Russie, c’est pourquoi il faut se pencher sur les ressorts de cette crise. De prime abord, le conflit transnistrien pourrait avoir  l’apparence d’une guerre ethnique, symptomatique de l’apparition de nouveaux États ; mais son origine est beaucoup plus complexe.

Sciences cognitives et organisation des postes de commandementPublié le 30/11/2018

Cahiers de la pensée mili-Terre
Madame LEBOEUF, le Commandant HOURS et le Chef d’escadrons LARCHET

Les sciences cognitives sont souvent considérées comme un effet de mode, voire une affaire de quelques spécialistes. Elles ont pourtant déjà révolutionné nombre de domaines et sont en pleine expansion. L’armée de Terre, qui a su prendre le virage de la numérisation, pourrait, et saurait-elle, tirer profit de ce nouveau champ d’évolution? Si oui, quelles découvertes cognitives seraient susceptibles de peser demain sur les structures de commandement ? C’est à ces questions, et à beaucoup d’autres, que les auteurs de cet article tentent de répondre.

 

Monde nouveau - nouveaux conflitsPublié le 30/11/2018

Gagner la bataille conduire à la paix- les forces terrestre dans les conflits aujourd'hui et demain
extrait du FT-01

ÉTABLIR LES CONDITIONS  DU SUCCÈS STRATÉGIQUE

Longtemps mode habituel de résolution de conflits marqués par des intérêts de puissance et des volontés de conquête, l’usage de la guerre est progressivement entré dans un cadre juridique international qui ne reconnaît plus l’usage de la force comme mode de règlement des différends entre États. Dans ce cadre nouveau, nos armées interviennent maintenant essentiellement au sein de systèmes marqués par le désordre, la violation du droit ou la menace sur la paix afin de permettre la restauration d’un ordre qui passe souvent par celle d’un système social et politique stable.

Vous avez dit technique ?...Non, éthique !Publié le 30/11/2018

L'éclaireur
le lieutenant-colonel Georges Housset

Remplacer des  hommes  par  des machines  permet  de  limiter  le nombre de victimes du  côté de celui qui les possède », signale Morgane Tual dans un article du Monde, du 27 juillet 2015.

La citation du journaliste sert de prétexte à sa tribune qui évoque une lettre ouverte venant alors d’être publiée, à la suite d’une conférence internationale à Buenos Aires. Au cours de cette dernière, plus  d’un  millier  de  personnalités, dont une majorité de chercheurs en Intelligence Artificielle (IA)  et  en robotique, réclament l’interdiction des armes autonomes. Ces derniers redoutent une « course à l’armement » dans ce domaine qui, contrairement à l’arme nucléaire, ne nécessite « aucun matériel de base coûteux ou difficile à obtenir ». Les signataires du manifeste préviennent : une telle technologie aux mains de dictateurs et de terroristes n’est qu’une question de temps. Il est donc urgent de tuer dans l’œuf de telles expérimentations.

 

 

Le soutien des forces terrestresPublié le 29/11/2018

TACTIQUE GÉNÉRALE, Principes pérennes de la guerre... procédés nouveaux
extrait du FT-02

Le soutien des forces terrestres, sauf exception, respecte les principes du soutien mis en œuvre dans un contexte interarmées et multinational. Aussi dans le présent chapitre, l’expression soutien des opérations désignera le soutien apporté aux opérations terrestres.

Le soutien des opérations a pour but la satisfaction des besoins de la Force. Dans le cadre d’une opération, il doit lui permettre de s’installer, de vivre et de mener toute action qui concourt à l’atteinte des objectifs fixés par le commandement. Appelé également logistique opérationnelle, il est composé de douze domaines et s’articule en deux volets : l’administration et la logistique.

Projet de loi de finances de finances pour 2019Publié le 29/11/2018

Défense : Équipement des forces
Par MM. Joël GUERRIAU et Gilbert ROGER, Sénateurs

Avis présenté au nom de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées sur le projet de loi de finances, ADOPTÉ PAR L’ASSEMBLÉE NATIONALE, pour 2019, TOME VII DÉFENSE : SOUTIEN DE LA POLITIQUE DE LA DÉFENSE

Saut de ligne

Pensées mili-terre

Centre de doctrine et d’enseignement
du commandement

© 2017 CDEC. Tous droits réservés.
Réalisation CDEC/BFAO & SAILING.
Powered by WysiUp.

Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne

Contribution

Image
Cet espace permet à tous de contribuer collectivement à la Pensée mili-terre et au rayonnement de l'Armée de Terre, en partageant réflexions, débats stratégiques, et commentaires historiques.
Saut de ligne
Saut de ligne

Newsletter Pensées mili-terre

Image
Vous souhaitez reçevoir régulièrement la newsletter PENSÉES MILI-TERRE, rien de plus simple ! abonnez-vous gratuitement en complétant les champs ci-dessous.
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Saut de ligne