Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Saut de ligne
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Autres sources
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Autres sources
Saut de ligne

Les réflexions libres à la une

Forces terrestres : les conditions de l'excellencePublié le 21/04/2019

Réflexions pour l’armée de Terre de demain
Le GCA (2S) Jean-Claude THOMANN

Comment maintenir l’excellence reconnue à notre armée de Terre ?

En ne négligeant pas les fondamentaux nous affirme le GCA (2S) Jean-Claude THOMANN.

Envisager le futur ne peut, en particulier pour ce qui est de l'emploi de la force armée, se faire sérieusement sans considérer le passé et ses enseignements, tant il est vrai que celui qui ignore les leçons de l'Histoire se condamne à en revivre les attendus, sinon les modalités. Et si aucun engagement de forces n'est, stricto sensu, identique aux précédents, il n'en reste pas moins que des constantes, des principes et des références, traversent les âges avec des mutations de la forme qui cachent, le plus souvent, une grande pérennité du fond.

De l’importance de l’histoire militaire dans l’élaboration d’un nouveau modèle d’armée de TerrePublié le 20/04/2019

Réflexions pour l’armée de Terre de demain
le général (2S) Olivier PAULUS

« Du passé ne faisons pas table rase ! » C’est ce dont veut nous convaincre le général (2S) Olivier PAULUS au travers de cette réflexion sur l’histoire militaire.

À l’été 2015, dès sa prise de fonction en tant que CEMAT, le général d’armée Jean-Pierre BOSSER a voulu une importante transformation de l’armée de Terre. Connue sous l’appellation « armée de Terre au contact », celle-ci est maintenant en phase de consolidation. Dans un monde en perpétuelle mutation, où les changements sont de plus en plus rapides, nous ne pouvons-nous reposer sur des acquis. Il nous faut dès aujourd’hui passer à l’étape suivante et penser à ce que pourrait être le prochain modèle.

 

L’éthique et la morale - en guise de conclusionPublié le 19/04/2019

Cercle de réflexion G2S - n°23
Le GCA (2S) Martial de BRAQUILANGES

Beaucoup de choses ont déjà été écrites sur l’éthique ou la morale, à tel point que l’on pourrait penser que le sujet est totalement traité, qu’il est définitivement clos, et qu’il est inutile d’y revenir. Pourtant, c’est un sujet qui doit être sans cesse remis sur le chantier parce que les hommes évoluent, les découvertes scientifiques s’accélèrent et changent fondamentalement la donne ; les références sociales et philosophiques sont en pleine mutation et les droits individuels pourraient prévaloir de plus en plus sur la notion de bien commun.

 

Les jeunes générations d’officiers de nouveau confrontées à des opérations de guerre...Publié le 18/04/2019

Cercle de réflexion G2S - n°23
le GCA (2S) Alain BOUQUIN

...où ils doivent parfois décider face à des situations hors normes.

Dans ces cas, doit-on toujours obéir ? Quels fondements pour exercer leur libre arbitre ?

Comment se préparer à de tels dilemmes ? C’est ce à quoi le GCA (2S) Alain BOUQUIN nous invite à réfléchir.

Un dossier consacré à l’éthique militaire ne saurait faire l’impasse sur le sujet de la discipline. On pourrait d’ailleurs écrire de nombreuses pages sans épuiser ce thème tant il est au cœur du savoir-être militaire.

Bâtir une « idéologie de l’éthique » pour gagner la guerre des idéologiesPublié le 17/04/2019

Cercle de réflexion G2S - n°23
GBR (2S) Benoît ROYAL

En 1957, en plein conflit algérien, le général Pierre BILLOTTE23  publia dans Ouest France un article qui ne passa pas inaperçu et dans lequel il déclarait :

« … Dans les conflits à caractère idéologique des guerres modernes, la victoire doit aller à l’idéologie la plus élevée. L’un des moyens de vaincre les plus efficaces réside justement dans le plus grand respect des valeurs morales et humaines car il va droit au cœur des hommes qui vous sont temporairement hostiles. »

 

 

 

Intelligence artificielle ou robotique sur le champ de bataillePublié le 16/04/2019

Cercle de réflexion G2S - n°23
le GCA (2S) Patrick BAZIN

Aujourd’hui, les drones et l’Intelligence artificielle s’imposent dans la guerre et la sécurité. Ces domaines, comme toutes les autres activités humaines, n’échappent donc plus à la robotisation qui, pour les armées, permet certes d’économiser les vies des soldats en évitant la confrontation directe mais aussi d’être plus efficaces, notamment quand les effectifs déployés sont strictement comptés.

De tout temps l’apparition d’armements nouveaux a amené le soldat à s’interroger sur la légitimité de leur emploi 2/2Publié le 15/04/2019

Cercle de réflexion G2S - n°23
le GCA (2S) Henri PONCET

Au bilan une morale de riches et d’intellectuels réservée à une élite de l’humanité mettant à distance l’autre, une vision illusoire d’un monde qui n’est qu’illusion. Comme l’écrit le philosophe Nassim Nicholas TALEB : « En fait, les universitaires et les théoriciens veulent apprendre aux oiseaux  à voler ».

De tout temps l’apparition d’armements nouveaux a amené le soldat à s’interroger sur la légitimité de leur emploi 1/2Publié le 14/04/2019

Cercle de réflexion G2S - n°23
le GCA (2S) Henri PONCET

L’arrivée des drones sur le champ de bataille, ne transforme-t-elle pas le soldat en un opérateur éloigné partiellement déresponsabilisé ? C’est ce à quoi s’attache à répondre le GCA (2S) Henri PONCET.

« Augmenter » le soldat…Publié le 13/04/2019

Cercle de réflexion G2S - n°23
le MGI (2S) Raymond WEY et le général (2S) Hubert BODIN

Lorsque Oscar PISTORIUS, amputé au-dessous des genoux à l’âge de 11 mois, devenu un sportif de haut niveau, souhaite participer aux Jeux Olympiques de PÉKIN dans la catégorie des athlètes valides, la Fédération internationale d’athlétisme ne l’y autorise pas, estimant que ses prothèses lui donnaient un avantage important sur ses concurrents. Pourtant, en 2008, le tribunal arbitral du sport lui donnera raison, malgré une étude objectivant cet avantage.

Allons au-delà de la problématique de l’entraînementPublié le 12/04/2019

Cercle de réflexion G2S - n°23
le GCA (2S) Alain BOUQUIN

Il existe une éthique spécifiquement militaire sur laquelle repose l’engagement au combat du soldat ; elle est par nature destinée à s’appliquer en temps de guerre. Elle résulte du besoin opérationnel impérieux de maîtrise de l’emploi de la force armée par le guerrier dont on a fait le détenteur.

Et puis il existe une éthique du temps de paix, dont le militaire veut croire qu’elle doit préfigurer celle du temps de guerre ; ne serait-ce que parce qu’il faut se préparer au combat, se former, avoir réfléchi, avant de s’engager dans l’action. Le militaire a donc naturellement tendance à mettre en place dès le temps de paix, et dans ses tâches organiques, des comportements, des règles, des modes de relations qui sont ceux dont il aura besoin pour, un jour si besoin, conserver à l’acte guerrier le niveau éthique requis…

 

Saut de ligne

Pensées mili-terre

Centre de doctrine et d’enseignement
du commandement

© 2017 CDEC. Tous droits réservés.
Réalisation CDEC/BFAO & SAILING.
Powered by WysiUp.

Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne

Contribution

Image
Cet espace permet à tous de contribuer collectivement à la Pensée mili-terre et au rayonnement de l'Armée de Terre, en partageant réflexions, débats stratégiques, et commentaires historiques.
Saut de ligne
Saut de ligne

Newsletter Pensées mili-terre

Image
Vous souhaitez reçevoir régulièrement la newsletter PENSÉES MILI-TERRE, rien de plus simple ! abonnez-vous gratuitement en complétant les champs ci-dessous.
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Saut de ligne