Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Saut de ligne
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Autres sources
Image
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Rechercher
 
Afficher
Saut de ligne
Saut de ligne
Autres sources
Saut de ligne

Les réflexions libres à la une

Discussion sur les drones de combat en Allemagne: reflet d’un dilemme stratégiquePublié le 14/05/2018

Cahiers de la pensée mili-Terre
le Lieutenant-colonel Thorsten GENSLER

Depuis 2013, un débat fait rage en Allemagne au sujet des drones armés. Pour l’auteur, ce ne sont toutefois pas les drones en tant que tels qui ont suscité ce débat éthique. Le fond du discours public reflète une réalité paradoxale; les Allemands ont du mal à envisager l’engagement de leurs forces armées dans leur vocation principale: la coercition. C’est le résultat d’une culture stratégique démilitarisée et ambivalente, coincée dans le «piège du multilatéralisme»[1]

 [1] Cf. Kaim Markus: «Auslandseinsätze der Bundeswehr in der Multilateralismusfalle», dans: Mair Stefan, «Auslandseinsätze der Bundeswehr», SWP, Berlin, septembre 2007, p. 43 et suiv.

Éthique et robots terrestres létaux: « Libérez le monstre ! »Publié le 11/05/2018

Cahiers de la pensée mili-Terre
le Chef d’escadron Jean CHAPON

Le débat fait déjà rage autour de l’emploi de drones combattants lors de frappes au sol, pour des raisons de droit international, humanitaire, mais aussi  éthique. Il est pourtant un domaine émergent qui va sans nul doute déclencher une polémique au moins comparable: le recours à des systèmes d’armes terrestres aptes à décider seuls de la vie ou de la mort de leur propre cible. C’est ce que nous présente avec conviction l’auteur de cet article.

 

Les systèmes d’armes létaux autonomes terrestres (SALAT) sont-ils une aberration éthique?

Azincourt (1415), Dien Bien Phu (1953-1954): l’honneur et le courage seuls sont parfois (souvent?) insuffisants face à une froide détermination et une technologie efficacement utilisée!

Oui, le programme Galileo est important pour l’EuropePublié le 03/05/2018

Cahiers de la pensée mili-Terre n° 41
le Chef d’escadron Lilian MAÎTRE

Les satellites sont chaque jour toujours plus nombreux dans l’espace et leur utilisation est devenue quotidienne dans de multiples applications et des domaines très variés comme l’observation de la Terre et de l’espace, la cartographie et la téléphonie mobile, mais aussi la géolocalisation ou le positionnement avec notamment le système Galileo. L’auteur nous montre que ce dernier, entièrement européen, apportera une plus value significative aux utilisateurs civils comme aux acteurs de la sécurité et de la défense.

Formation et entraînement au combat interarmesPublié le 23/04/2018

la vision de la DEP de l’école d’état-major
Colonel Christophe de LAJUDIE

Le combat désigne l’action des petites unités (1), et l’action interarmes désigne la combinaison dans une même action et sur un même terrain de moyens provenant d’armes (2) différentes aux capacités complémentaires mais aux besoins souvent opposés. Le combat interarmes est mené par les chefs de petites unités d’infanterie ou de cavalerie, parfois de l’ALAT (3), renforcés d’éléments de diverses armes.

Dépasser les préventions du secteur financier à l’égard d’un « dirty » business ? Publié le 18/04/2018

Le nécessaire soutien à l’industrie de défense
Alexandre Papaemmanuel & Yann Wendel

L’industrie française de défense pâtit d’une mauvaise image auprès du public. Pourtant, elle ne s’est jamais aussi bien portée et a même battu des records de ventes à l’export, avec un chiffre impressionnant de 14 milliards d’euros en 2016. La France est ainsi devenue le troisième exportateur d’armement en 2017, derrière les Etats-Unis et la Russie. Et en 2018, Paris pourrait même devancer Moscou, dans un contexte de contraction du marché mondial après des années de hausse.

OPCON, TACON… COMME LA LUNE ? Publié le 18/04/2018

Les transferts et délégations d’autorité : confusion et contradictions
Colonel Christophe de LAJUDIE

Sous prétexte d’interopérabilité, on a peu à peu imposé dans les organisations nationales françaises une version absurde des notions de commandement et de contrôle opérationnels ou tactiques, fondée sur des contre-sens.

Les armées comme creuset nationalPublié le 17/04/2018

quelle place pour les descendants de l’immigration ?
Elyamine SETTOUL

Les populations qui habitent les banlieues françaises - médiatiquement dépeintes en « territoires perdus de la république » - sont souvent présentées comme réfractaires à l’ordre et aux différents symboles de l’Etat-nation.

Les Forces Spéciales Publié le 16/04/2018

mal nécessaire ou impérieuse obligation ?
Marie Recalde & Alexandre Papaemmanuel

Peu avant minuit, les forces spéciales françaises s’engagent sur le pont de Wabaria (Mali). Un pick-up chargé d’explosif fonce alors sur les positions françaises sous les tirs des soldats et explose dans un éclat qui déchire la nuit.  

Petite histoire des grandes unitésPublié le 13/04/2018

Réflexion Libre
Colonel Christophe de LAJUDIE

Tandis que la doctrine et les discours consacrent, au-dessous du commandement « opératif »,  trois sacro-saints « niveaux de commandement tactiques terrestres », substituts incompris aux grandes unités interarmes de jadis, comme une condition de la cohérence du commandement, l’observation des opérations réelles montre que nous ne mettons en œuvre la plupart du temps en tout et pour tout qu’un seul échelon de commandement.

Pourquoi la dissuasion ? De Nicolas ROCHEPublié le 12/04/2018

cahier de la pensée mili-Terre n°50
Madame le Professeur Françoise THIBAUT

Dense et limpide, «Pourquoi la dissuasion» s'ouvre sur 2 crises contemporaines, emblématiques de l'usage international de la dissuasion: la crise chimique syrienne et la crise Ukrainienne. La démarche consiste à s'interroger sur les conditions d'emploi de la force et la protection des intérêts collectifs de la communauté planétaire (autrement dit, de la paix) face à «des acteurs non coopératifs» voyant dans toute négociation un signe de faiblesse.

Saut de ligne

Pensées mili-terre

Centre de doctrine et d’enseignement
du commandement

© 2017 CDEC. Tous droits réservés.
Réalisation CDEC/BFAO & SAILING.
Powered by WysiUp.

Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne

Contribution

Image
Cet espace permet à tous de contribuer collectivement à la Pensée mili-terre et au rayonnement de l'Armée de Terre, en partageant réflexions, débats stratégiques, et commentaires historiques.
Saut de ligne
Saut de ligne

Newsletter Pensées mili-terre

Image
Vous souhaitez reçevoir régulièrement la newsletter PENSÉES MILI-TERRE, rien de plus simple ! abonnez-vous gratuitement en complétant les champs ci-dessous.
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Image
 
Saut de ligne
Saut de ligne