Traitement en cours, merci de patienter...
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Image
Saut de ligne
 
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Saut de ligne
Image
Saut de ligne
Image
100 ans après 1918, vaincre au XXIe siècle

Le mardi 6 février 2018, le centre de doctrine et d'enseignement du commandement (CDEC) organisera son colloque de pensée militaire à l’École militaire, en amphithéâtre Foch, à partir de 14h.

La victoire s’est longtemps définie comme un succès remporté par la force dans une lutte, une dialectique brutale qui en faisait de fait l’apanage des militaires.
Historiquement, elle marque la supériorité d’un État-nation sur un autre. Mais compte tenu des profondes mutations qu’ont connus les paramètres de la guerre et les critères de la victoire au cours du XXe siècle, quelle est encore aujourd’hui la pertinence de cette dialectique ?
Cette notion, profondément remise en cause par l’évolution de la menace, des mentalités, des conflits modernes, a-t-elle encore un sens ?
Comment l’obtenir et la concrétiser au milieu des peuples ?
Quelles conséquences en termes de capacités militaires et de modes d’action pour l’armée de Terre ?

Les débats s’articuleront autour de deux tables rondes :

 - Perspectives historiques et actualisation de la notion de victoire

En 1918, l’armistice marque la fin d’un affrontement qui s’est concrétisé par l’engagement massif de ressources humaines et matérielles. Dans un contexte géopolitique qui a évolué tout au long du XXe siècle, comment penser la victoire autrement ? Si la victoire stratégique est la résultante d’une convergence de victoires à la fois militaires, médiatiques, économiques et politiques, comment la mesurer ?

- Comment vaincre au XXIe siècle ?

La victoire découle de l’affrontement de deux volontés se fondant à la fois sur des ressources matérielles et immatérielles. La France dispose-t-elle aujourd’hui des atouts pour emporter la victoire dans les crises ou défis de grande ampleur ? Quelle articulation politico-militaire dans la préparation, la conduite et l’exploitation des engagements actuels pour s’assurer la victoire ? Quelle place doit tenir l’armée de Terre pour obtenir la victoire et la concrétiser au milieu des peuples ?

Saut de ligne